Mon Message au Professeur Assadek

Monsieur Assadek,

J’admire votre engagement et votre optimisme. Vous êtes d’un courage indéniable vu les incompréhensions auxquelles vous avez sans doute dû faire face dans une société où l’autocritique n’est pas au premier rang dans la hiérarchie des valeurs.

Mais je dois vous dire que vous faites fausse route en accusant l’Etat malien des crimes commis par le MNLA. Ce groupement refait sa peau à chaque tournant. Il est coupable et seul bénéficiaire du narcotrafic dans le désert, suite à la quasi-autonomie que les gouvernements successifs ont été contraints d’attribuer à sa zone d’influence. Il s’est associé à la racaille islamiste inqualifiable d’aqmi, du mujao etc. Mais aujourd’hui il clame être leur victime par la faute du gouvernement malien.

Le MNLA cherche aujourd’hui à associer de bonnes gens comme vous et vos proches à leur cause et profite de votre séjour en France pour corrompre votre opinion. J’ai écouté vos réponses sur Afrikan et je crains que vous ne vous noyiez dans le discours sécessionniste de ce groupement dont la seule cause semble désormais être sa simple existence, ne vivant que de son statut.

Vous avez assez investi dans le Mali à travers l’Education pour vous en détourner. C’est vrai que le Mali ne peut pas continuer de diaboliser le MNLA. Après tout, les Rwandais ne continuent-ils pas de vivre ensemble malgré le génocide ? Dans ce sens, la rhétorique à Bamako et surtout dans la presse devrait bien changer vers un ton conciliatoire si nous devons faire des progrès. Mais basculer dans l’autre camp est une autre chose.

Bref, j’aurais souhaité qu’à la différence de Zakaitou Oualett, vous fassiez le pont tant recherché par le gouvernement malien avec le MNLA. Que vous soyez celui qui expliquerait au MNLA que le Mali souffre dans son ensemble, et que depuis les indépendances, et malgré les moyens très limités de l’Etat, malgré la corruption et les sécheresses, mais aussi malgré l’insécurité quasi permanente imposée par les rebelles sécessionnistes dans la région,  beaucoup d’effort a été fait pour développer le Nord.

J’ai personnellement vécu au Nord le traitement préférentiel ajusté au mode de vie des tribus touareg en vue de l’intégration nationale.  Mais j’ai aussi vécu le détournement de l’aide aux populations sinistrées, victimes de la sécheresse.

Sans autocritique nous ne sortirons pas du cercle vicieux et nous tomberons bientôt dans le model israélo-palestinien.

Que votre séjour tanquille en France vous porte conseil.

Sabu Nyuman

Reintegration Des Fonctionnaires

Ndack,

Merci pour ta réponse. Vous confondez deux choses car votre exemple sur le Canada est mal à propos pour notre débat. C’est un exemple extrême qui met même les fondement de la nation Canadienne en danger et je suis sur que la cour suprême Canadienne ne demandera jamais à Poutine de lancer un missile sur le Canada. Par contre, elle peut décider de légaliser le marijuma même si le gouvernement de Harper n’est pas d’accord, il serait obligé de l’appliquer. La cour suprême Canadienne a pris plusieurs décisions qui n’étaient celles voulu par que le gouvernement, mais il les a acceptés. Par exemple, le gouvernement de Harper n’a pas apprécié la décision de la cour suprême quant à l’aide à mourir, il est obligé d’appliquer cette décision ou d’utiliser d’autres voies légales pour la contourner.

Le cas des fonctionnaires est un cas compliqué sur le plan juridique parce qu’il y a un loophole dans les textes que les avocats des plaignants ont utilisé en leur faveur. Sur le plan juridique, les plaignants avaient raison et la cour suprême a rendu justice. Je ne suis pas d’accord pour leur réintégration mais la faute réside au niveau de l’administration. Allant en l’encontre de cette décision met en périr tout le projet de république que tu défends sur le forum. La république est basée en premier sur la justice et l’institution judiciaire doit être indépendante des autres institutions sinon le projet de république devient une chimère.

Les textes qui régissent le recrutement à la fonction publique sont loin d être clairs. Par exemple, on peut me recruter demain à la fonction publique malienne en me faisant un concours spécial alors que d’autres attendent depuis des années un hypothétique concours. En étant un contractuel, je peux intégrer la fonction publique en se basant sur une interprétation des textes. En conclusion, l’administration était fautive dans cette histoire des fonctionnaires. Les plaignants ont faire valoir leur droit à travers la cour suprême. Nous devons respecter cette décision de la cour suprême au lieu de dire que c’est la faute d’un ex premier Ministre.

Barou


2015-03-28 12:49 GMT-04:00 Ndack KANE:

Barou,

Je me rends compte que je n’ai pas répondu à votre question:

« Si la cour supreme Canadienne prend une decision, est ce que le parlement peut aller à l’encontre de cette decision? »

Si la cour suprême canadienne demande à Poutine de lancer un missile nucléaire sur le Canada pour détruire le pays, est-ce que le parlement peut aller à l’encontre de cette décision ?

Ma réponse est oui. Et pas que le Parlement ! Il y aura aussi vous, moi, l’armée, bref tout le pays. Je ne sais pas si vous avez des enfants, mais je doute fort que vous soyez d’accord qu’on les assassine pour respecter des institutions qui ne respectent pas la vie des citoyens. Si les membres de la Cour suprême canadienne cherche à détruire le Canada, ils seront démis de leur fonction by any means necessary.

Et ce n’est même pas la peine d’aller aussi loin que le Canada ! Je vous rappelle que le mouvement du 23 juin avait été créé au Sénégal pour aller à l’encontre d’une décision de l’Assemblée nationale du Sénégal. Voici l’origine et le contexte du mouvement:

http://www.m23juin.org/index.php/lemouvement/origine

La dernière phrase dit tout. Le Mouvement du 23 juin (M23) est né dans la lutte contre la dernière des violations de la Constiution par son “gardien”.

Un gardien qui détruit ce qu’il doit garder est un problème. Un pompier qui nourrit les flammes au lieu d’éteindre le feu est un problème. Je pense que vous êtes d’accord avec cela.

Et vous pouvez même aller encore moins loin: au Mali en 1991, qu’est-ce qui a amené ATT a refusé l’ordre de continuer à tirer sur les manifestants ? Pourquoi ATT n’a pas respecté ce jour là l’institution qu’est le Président de la République, Chef Suprême des Armées, représenté par GMT ? Cet homme qu’est ATT s’est tout simplement rendu compte que celui-là même qui devait protéger ces populations avec son aide lui demandait lui de les abattre. Des pères se retrouvaient à tirer sur leurs fils et leurs mères: une aberration ! C’est pour cela qu’au Mali en 1991, en Tunisie plus récemment etc., l’on a parlé d’armée “républicaine”. Protéger les valeurs républicaines, ce n’est pas exécuté des ordres sans réfléchir, comme une machine, bien au contraire. Les machines n’en ont que faire des valeurs. Ce qui distingue l’humain de la machine (du robot), ce sont les valeurs, savoir distinguer le bien du mauvais. De la cour d’école à la tombe, l’homme ne fait que perfectionner ses valeurs, du moins, c’est sensé être son objectif suprême, pour atteindre, au crépuscule de sa vie, la grande sagesse.

Bon ensuite, arrivé au sommet du pouvoir, ATT a appris et compris comment fonctionnait le Mali, il a voulu en profiter un peu, mais s’est perdu en chemin, comme Wangrin dont il partage la tragédie… pour dire que ce n’est pas une première. Le Mali (et l’Afrique) doit sortir de cet engrenage.

Ndack

Moussa Mara: «La corruption est plus grave que le problème du Nord»

Bonsoir Ndack !
Ma proposition avancee ici (des le depart) est surtout de dire que ce n’est pas la Primature qui doit rectifier la Cour Supreme [ceci est, dans ma comprehension un point essentiel dans l’argument de Excellence] auquel j’essayais de repondre. Mais il est indeniable que, a travers certaines manoeuvres (legales ou illegales) il devrait y avoir au moins une institution qui pourrait faire ca, mais ca c’est l’objet d’un autre debat…
Lorsque tu dis “La république est un projet en construction. Même la France et les USA sont en train de continuer à construire leurs républiques. C’est un combat permanent et sans fin. C’est cela qu’il faut comprendre d’abord et avant tout”, ca c’est toute la substance d’un de mes postings precendents du 17 Mars passe (copie ci-dessous, voir la partie en jaune) ou je mentionnais deja qu’a mon avis cette notion de republique (en supposant qu’on l’ait meme bien definie) reste un ideal et j’y essayais aussi de lancer certaines cautions. Bien a toi !

Talatou


Bonjour,
«la corruption est beaucoup plus grave que le problème du Nord. Si on ne s’y attaque pas véritablement, on n’aura pas un Etat qui puisse s’attaquer aux problèmes régaliens».

«Et pour la petite histoire, un Premier ministre au Mali gagne 1.083.000 FCFA/mois et un ministre gagne 885.000FCFA/mois.” dixit Mara.

http://www.maliweb.net/politique/corruption/moussa-mara-ex-premier-ministre-la-corruption-est-plus-grave-que-le-probleme-du-nord-875512.html

Salutations meilleures

Ahamadou SAMBEL


Bonjour,
Le MUJAO, AQMI et AnsarDine diront qu’ils ont lutte de manière efiicace contre la coruuption durant le temps de l’occupation du nord du Mali, mais preferons-nous ce moment?
Ne mélangeons pas les choses. Pour lutter contre la corruption, il faut d’abord qu’il y ait un territoire et un Etat de droit.

Cdmt. Fad.


Si c’est une question je n’ai pas la reponse. Si c’est pour insinuer une affirmation, vous pouvez la developper pour qu’on comprenne mieux.
Il est certain que la corruption est un fleau a combattre dans tous les cas. Aujourdhui, notre piorite est de mettre fin a la souffrance des population vivant dans l’insicurite totale et faire revenir les pauvres refugies et deplaces dans des conditions dignes.
Cdmt. Fad


Quand une maison s’écroule, il est clair qu’on doit d’abord secourir les victimes; on s’occupera ensuite du fait que les fondations de la maison étaient mal conçus.

La corruption est endémique et gangrène le pays. C’est un système qui est aujourd’hui plus fort que l’autorité de l’état!! Au Mali même quand on va acheter des armes pour défendre le pays (et libérer le Nord) le “système” vole une partie de cet argent et préfère que nos soldats restent sans fusil.

Mais il faut bien définir les choses; la mauvaise gouvernance est la cause du problème au Mali; et la corruption est la face visible (ou la cause première) de cette mauvaise gouvernance. Quand Mara dit que la corruption est plus grave que le problème du Nord, je ne pense pas qu’il dit qu’il faut lutter d’abord contre la corruption avant de “régler” le problème du Nord — je ne veux pas lui mettre les mots à la bouche.

La vérité est que si on fait disparaître les djihadistes et les rebelles par un coup de baguette magique, et qu’on continue à vivre comme si de rien n’était il est clair que le pays va vers une nouvelle explosion.

Mara parle de son salaire de 1 million et ~900m pour les ministres, mais ne parle pas du coût du gouvernement sur le budget de l’état. La cassette personnelle du PM (qu’il évoque mais évite soigneusement de chiffrer ) était de ~50 millions par mois; ces gens ne payent ni courant ni eau ni essence ni rien — comme leurs concitoyens; et quand ils voyagent c’est l’équivalent du budget annuel d’une école ou d’un dispensaire qui part en fumée.

La mauvaise gouvernance n’est pas seulement la corruption, c’est aussi le manque de priorité dans la gestion des maigres resources de l’état. Tant que la vie du paysan de Diapaga n’est pas pris en compte, le Mali se retrouvera au point mort.

_____________________
A. Karim Sylla


Karim,

je viens juste de voir ton message. Je suis entierement du meme avis que toi. On ne doit pas reduire la declaration de Mara a une relegation du probleme du nord au second plan. Il faut plutot y voir la mesure de l’ampleur de la corruption et son implication pour tout ce qui se passe au Mali, y compris la resolution de la crise meurtriere qui consume les regions du nord et le Mali tout entier a petit feu. Autant il est urgent de proteger les populations du nord et leurs biens contre le terrorisme des bandes armees, autant il est urgent de proteger le peuple Malien contre la corruption systemique qui, assurement, mettra vite fin a toute forme de progres social et economique chez nous. La paix et la concorde sociale au nord ne font pas exception a cette regle.

Voila en substance ce que l’ OCDE dit de la corruption:

“Lorsque la corruption atteint les institutions politiques et économiques d’un pays, ce n’est plus un petit groupe d’individus malhonnêtes qui est en cause, mais une corruption institutionnelle ou systémique. Ce phénomène se développe particulièrement lorsque les institutions sont en position de faiblesse ou inexistantes. Il est étroitement lié à une mauvaise gestion des affaires publiques. La corruption systémique est particulièrement répandue en l’absence de moyens de contrôle législatifs adéquats, d’instances judiciaires ou d’instances de contrôle autonomes, de moyens d’information professionnels et de représentants de la société civile indépendants. Face à cette forme de corruption, des réformes visant à assurer plus de transparence et de responsabilité dans les institutions publiques et les activités des administrations doivent être mises en œuvre sans retard.

La tâche est considérable. Il ne faut cependant pas oublier que chaque fois qu’il y a corruption, à quelque niveau que ce soit, ce sont en définitive les citoyens et la société tout entière qui en sont les victimes. C’est pourquoi la lutte contre la corruption est si importante. La recherche de mesures efficaces, crédibles et applicables pour éradiquer la corruption et pour en désigner les responsables n’est pas seulement un noble objectif. C’est peut-être la survie de nos institutions économiques, politiques et juridiques qui est en jeu.”

See more at: http://www.observateurocde.org/news/archivestory.php/aid/142/Qu_est-ce_que_la_corruption_.html#sthash.0Jjb5gjo.dpuf

Il est evident que le preable de toutes tentatives de developpement durable au Nord est la paix et la securite. Il peut donc sembler anachronique et meme tres maladroit de parler de corruption quand des freres, soeurs, peres, et meres sont en train de perdre l’ honneur,la dignite et meme la vie, mais il faut aussi comprendre que les conditions pour creer, alimenter et maintenir la paix, la securite et la concorde sociale se batiront sur la justice, une gouvernance transparente et un sens eleve du civisme. Quand la tres grande majorite de ceux qui detiennent un bout de pouvoir font l’amalgame entre l’etat, eux memes, leurs familles, amis et proches comme c’est le cas au Mali, il est difficile de parler de paix et de cohesion sociale.

Amadou Niang


Bonjour,

Merci beaucoup à Amadou Niang.

Il est évident que la lutte contre la corruption n’est pas contradictoire de la lutte pour la sécurité au nord du pays.

Selon ma compréhension également, dans son intervention Moussa MARA ne dit pas que le problème au nord du pays n’est pas prioritaire.
Moussa à déjà montré combien le problème du nord du pays lui tient à cœur plus que toute autre considération. Il est difficile de l’accuser sur ce registre là.

Je suis donc tout à fait d’accord avec le contenu de votre contribution.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


Bonsoir Ndack,
Merci pour la reaction. A ce stade nous ne savons pas si la Cour Supreme a “bafoue elle meme les lois de la republique”. Je continue a croire qu’elle s’est certainement basee sur des textes pour reintegrer les fonctionnaires licencies (voir lien ci-dessous). Je voulais dire a travers cette phrase que tu cites que ce n’est possible pour la Primature-en tant qu’institution- de refuser d’appliquer un arret de la Cour Supreme, qu’elle (la Primature) soit d’accord ou pas. Cela etait en reponse a Excellence qui accusait la Primature Mara d’avoir integre les dits fonctionnaires lorsqu’il disait “…on se souviendra que c’est lui qui a intégré massivement dans l’administration des personnes qui reconnaissent avoir payé pour être intégrés. L’ex Pm Ly avait expliqué à la nation que ces personnes n’étaient pas intégrables de part les textes même de la fonction publique.
Moussa Mara est cependant l’illustration même de ce qu’il dit: la gravité de la corruption. En intégrant ces éléments, il a intégré lui même le lot des corrompus au degré le plus élevé car il a contribué à son poste, à affaiblir la République.” Excellence Traore.

Par ailleurs, Ndack, lorsque tu dis;
“Vers la fin du régime de Wade, le Sénégal n’était plus une république, Wade et son clan constituaient la seule institution du pays ! C’est partant de ce constant là que les sénégalais se sont cotisés au niveau de la société civile pour tenir des assises nationales sur toute l’étendue du territoire. Le thème principal de ces assises était la perte de nos valeurs (républicaines): comment les réinstaurer ?”, cela sous-entend-il que le Senegal est maintenant une republique? Je ne pense pas. Quand le Presi Sall en dit (en substance) que tant qu’il est au pouvoir, il n’y aura pas de poursuite contre Me Wade, cela signifie bien que c’est lui, et lui seul le commandant de bord; ce qui a son tour, veut dire que les questions de separation de pouvoir ont encore du chemin tant qu’il est au pouvoir. Je suis sur aussi que Me Wade, sa famille et son camp, plus beaucoup d’autres citoyens senegalais contesteront la nature republicaine du Senegal actuel. Ou alors, le Senegal peut-il etre une republique et qu’une bonne partie (Wade, sa famille, son camp, etc) n’y croient? Nos etats ont essentiellement les memes problemes et beaucoup de nos dirigeants se plaisent a faire la politique de l’autruche, en pretendant que ca va bien chez eux, alors que la realite est toute autre.
Ce que tu dis sur la societe civile et les assises nationales au Senegal, me rappelle la conference Nationale du Mali apres la chute du regime de GMT, une conference qui a vu des “democrates” s’accaparer avec tact des fruits du grand mouvement populaire… Et voila, apres tout cela la ou le Mali se trouve.
Bonne soiree a toi et a tout le monde !

Talatou


Ndack bonsoir,

J’imagine donc que c’est la réponse de Excellence.

Nous parlons de Moussa MARA qui selon certains malilinkers aurait fait une préférence à la priorité de la lutte contre la corruption par rapport à la lutte contre l’insécurité et l’intégrité d’un pays.

Excellence est intervenu pour dire ce que vous savez.

Nous sommes donc bien dans un cas de discussions ou personne ne niera ce que vous dites s’agissant de la corruption et de l’impunité que nous cherchons à combattre.

Mais je me dis que vous comprenez bien que choix dont il est question s’adresse plutôt à l’intervention de Moussa MARA et non du pompier.
La question débattue est que faut-il choisir entre l’un ou l’autre des deux points dont parle Moussa MARA ex PM ?

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


Chouaibou,

L’on parle du Mali et pas de n’importe quel pays. Il s’agit d’un pays d’Afrique de l’Ouest, une région où vous trouvez actuellement les populations les plus pauvres du monde en termes d’IDH (Indice de Développement Humain). Vous ne pourrez pas sauvegarder l’intégrité du Mali et lutter pour sa sécurité sans moyens financiers (et donc sans armes) et en plus avec des hommes non intègres (des “pompiers” voleurs).

Tant que le cadre institutionnel fera défaut, tant que la corruption sera à l’échelle actuelle (par rapport au niveau de vie du pays), rien ne sera sécurisé dans le pays et l’intégralité du territoire ne dépendra pas des Maliens. Ceci est valable pour les voisins du Mali. C’est pour cela que les Sénégalais ont suivi le procès de Karim Wade avec autant d’attention.

Quand les gens gagnent en moyenne 1000 francs (pays riche) et que vous détournez 100 francs, il y a possibilité d’avoir les moyens pour assurer sa sécurité puisqu’il vous reste 900 francs.

Mais quand les gens gagnent en moyenne 100 francs (pays pauvre comme le Mali ou le Sénégal), si vous détournez 100 francs pour faire comme votre homologue à Paris ou New York avec qui vous dînez dans vos voyages d’agréments, alors il ne vous reste plus rien pour assurer la sécurité et l’intégralité d’un territoire.

Si l’on pouvait assurer la sécurité de son territoire uniquement à mains nues et avec le coeur, l’Humain n’aura jamais inventé les armes (il a conçu des armes pour survivre tout d’abord dans son rapport à l’animal et ensuite dans son rapport avec son frère humain issu d’un autre clan). Dans cette hypothèse, il n’y aurait eu ni guerre, ni conquête, ni impérialisme, ni royaumes, ni empires, ni républiques, ni courses à l’armement, ni Histoire donc.

Puisque nous sommes encore dans l’Histoire à l’heure d’aujourd’hui et que le jour où nous aurons une gouvernance mondiale équitable – où tous les Hommes seraient frères et feront régner la justice sociale – n’est pas pour demain, il faut bien nous donner les moyens de notre sécurité.

L’on parle des fonctionnaires et de l’élite, à savoir que le mal s’est retrouvé au sommet, mais ce n’est pas le plus grave. Le plus grave est que le mal se soit propagé jusqu’en bas ! Car si c’est seulement le sommet qui est atteint du mal, il suffit de virer tout ce beau monde avec des élections, de les remplacer par des candidats intègres choisi au niveau de la base (un fonctionnaire n’est pas un extra-terrestre, il est issu du pays) et puis voilà, le pays malade est guéri. Le problème en Afrique de l’Ouest c’est que le cancer de la corruption a touché tout le corps, de la tête au pied, du sommet à la base. Donc quand vous changez le sommet avec des élections en prenant des gens de la base, rien ne change ! C’est pour cela qu’il est important à des niveaux élevés de corruption que chaque citoyen, qui qu’il soit, se regarde lui-même, individuellement, et change lui-même. Sa propre personne. C’est ce que cela va prendre. Que chacun se regarde dans le miroir, comprenne qu’il a mis ses propres valeurs sont le tapis et fasse le choix de les ressortir de là et de les respecter. Ainsi, le jour où il sera choisit pour servir la nation (pour être “pompier”), il sera prêt (pour éteindre les feux).

Mais si chacun ne fait que se débrouiller pour survivre comme il peut, quitte à piétiner ses propres valeurs au quotidien, sous prétexte que voilà, nous sommes pauvres, et puis c’est comme ça au Mali, c’est comme ça en Afrique, d’ailleurs même c’est comme ça dans le monde et donc tant pis, chacun pour soi… Au Sénégal, “khaliss ken dou ko liguey, da niou koy li djeunti” (“l’argent n’est pas quelque chose qu’on obtient par le travail mais par les relations interpersonnelles”) est devenu un adage populaire depuis une quinzaine d’années ! Les gens vous expliquent ouvertement, publiquement, à haute voix que c’est cela leur réalité, que nos sociétés sont du même type quasiment que les sociétés esclavagistes: l’on ne travaille pas, l’on ne produit pas pour créer de la richesse (de l’argent). L’on s’utilise, les uns les autres, pour obtenir de l’argent.

Le Sénégal est un pays qui produit très peu de biens et de services mais sa bourgeoisie consomme énormément et la majeure partie de cette consommation est faite de biens importés qui sont achetés avec des dollars US et des Euros. À votre avis, cet argent vient d’où ? Et quand notre sécurité est menacée, on appelle qui ? L’armée française ! Et quand on manque même d’eau potable, dans des villas somptueuses de côte dakaroise, villas qui n’existent même pas à Paris, on appelle qui ? La France ! Ce n’est pas absurde ça ?

Ndack


Bonsoir Ndack et Chouaibou et forumistes du reseau
J’ai envie de dire a Ndack et Chouaibou de chercher a ramener Mara dans le débat qu’il a soulevé.
Quelqu’un du réseau pourra t-il nous aider a trouver Mara? Ou se cache t-il? Quelque part au bord de l’océan a Dakar pour mieux réfléchir?
Ou au bord du Rhin en Allemagne pour aider a savoir pourquoi une grande compagnie aerienne comme la Luftansa n’a pas decouvrir l’arret maladie du co-pilote Andreas, le même jour du crash?
Pour être plus dans l’air du temps, je pense que l’Afrique du Mali doit se réinventer pour survivre a defaut de vivre.
Bon juma et bonne semaine de paques anticipee

Yachim


Yachim,

Mara n’est ni au bord de l’ Ocean a Dakar, ni au bord du Rhin. La derniere fois que je lui avais envoye un message pour m’enquerir de ses nouvelles, il m’avait aussitot repondu pour me dire qu’il etait a Mopti. Avec la courtoisie dont il a toujours su faire montre, je suis certain qu’il te repondra aussi si tu le contactes personnelement. Mara est l’un des policiens Maliens, sinon le politicien Malien le plus accessible que j’ai connu. Meme etant PM il se donnait la peine de repondre aux messages que les uns et les autres lui adressaient, et cela souvant meme sur malilink.

Amadou Niang


Bonsoir chers amis de Malilink

Je suis sur le réseau et je suis vos débats comme d’habitude

C’est bien normal que des avis divergeant s’expriment, je comprends évidemment ceux qui ne partagent pas du tout mes positions y compris ceux qui s’expriment durement voir très durement contre ce que j’avance voir même contre ma personne

Je ne souhaite pas intervenir au coup par coup ou du tac au tac, comme pour me justifier à chaque occasion, cela n’est pas productif à mon gout, banalise mes interventions, est contraire à la réserve qui sied à ma position et surtout est de nature à focaliser les débats sur moi, ce qui ne correspond pas au rôle de simple membre que je me donne sur votre réseau

Je voudrais simplement vous dire qu’avancer que la corruption est plus grave que le problème du nord ne veut nullement dire qu’il faut d’abord régler la question de la corruption avant de s’attaquer à la question du Nord. Si vous prenez la problématique du Nord elle même, vous verrez sans doute qu’elle comporte plusieurs aspects: sécurité-défense, institutionnel-gouvernance, réconciliation – justice-humanitaire, développement. Ce qui est manifeste et visible est la question de l’insécurité, c’est l’urgence et il faut rapidement la régler. Mais en réglant cet aspect, si on n’engage pas des reformes institutionnelles et de gouvernance, si on ne crée pas les conditions d’une réconciliation et si on ne fait pas en sorte qu’il y ait du progrès socio économique, on risque bien de faire face à l’insécurité de nouveau. C’est donc tout l’intérêt de traiter en même temps les manifestations d’une crise avec ses causes apparentes et profondes. Dans la hiérarchie de ces causes, certaines sont nettement plus importantes que d’autres. L’impact de la corruption sur notre pays, l’Etat, les institutions, la société…n’est pas un secret. Pendant plusieurs décennies, elle a vidé l’Etat de sa substance, l’affaiblissant sérieusement au point que de petites secousses extérieures l’ont fait chuter comme en 2012. A vous tous d’apprécier cette position de nouveau et, peut être, ce qui serait utile, d’échanger sur ce qu’il faut faire, chacun là où il se trouve, sur comment sortir de l’impasse

Bien à vous et merci de comprendre que je n’intervienne pas régulièrement sur le réseau, y compris quand je suis directement interpelé

Moussa MARA

Des Partisans de l’Ex-président Touré Réclament Son Retour

Chers tous. Je trouve ces réactions excessives. Le pardon a un sens pour notre culture et seuls les plus forts et courageux sont capables de pardonner et de se tourner vers l’avenir. Nous avons plus de problèmes comme ça au Mali plutôt que de se tourner vers des situations qui nous détournent de l’essentiel.
Le forum doit aider à apaiser et non contribuer à réagir comme les politiques savent bien le faire, nous distraire.
Cordialement.
Sidiki KONE


Mais Nom de Dieu, qu’est-ce qui empeche a ATT de prendre ses bagages avec sa famille et retourner au Mali si c’est cela son voeu? Pourquoi tout ce tapage a ce sujet? Nous avons deja deux autres anciens presidents qui vivent en paix au Mali et dont un a connu la prison sous a garde non…Ou es le probleme?

Sidy


Qui se sent morveux qu’il se mouche !
Si ATT est persuadé qu’il n’a rien de mal au Mali, alors il peut y retourner sans y être inquiété.
L’ère démocratique du Mali semble s’identifier à celle de gestion par des voyous. On ne s’est plus occupé de la bonne gouvernance. L’intérêt privé a primé sur l’intérêt public. Les uns se sont occupés à construire un parti-état pour prétendre diriger éternellement l’Etat. Les autres à faire le narcotrafic ou à détourner les sous de l’État à travers des surfacturations ou des marchés gré-à-gré donnés à des membres de leur famille ou de leur sphère d’intérêt.
Comme dit l’ex-premier ministre, la corruption risque d’avoir raison de l’Etat malien et chacun devra s’occuper de soi. Les effets pervers de la corruption sont tels qu’ils enlèvent à l’homme le sentiment d’appartenance à un projet de société qu’est la république, la “res pospolita”, cette “chose publique”. Au Mali on risque d’en arriver là où les petites entités territoriales, culturelles et historiques, à autonomie de gestion verront jour, puisqu’il est inadmissible qu’on permette à des voyous d’hypothéquer leur propre avenir et celui de nos enfants par semer les graines de la mauvaise gouvernance sans en être inquiété. Jouissant de notre dignité entière en tant que petite entité au sein du Mali d’antan, le citoyen honnête se reveillera pour revendiquer ses droits à s’autogérer. Les lois sont faites pour être appliquées et réguler la vie de la cité, s’il existe des individus de quel que rang qui se placent au dessus de ces lois pour détruire notre avenir dignitaire, alors en l’acceptant on consent à être leur esclave pris comme butin dans une guerre.
Les dirigeants actuels ont intérêt à changer de fusil d’épaule tout en combattant l’arbitraire et la corruption au risque de voir la promotion des petites entités devenir une réalité inéluctable.
Lorsque Assadeck dit le Mali est un Etat voyou, il n’a pas tort, mais faudrait-il qu’il accepte de combattre cette situation en tant citoyen de cet Etat.
Disculper les criminels pour construire l’Etat n’est pas possible, car ce fait attise l’injustice sociale. Or, un Etat ne se construit pas tant que l’injustice sociale y est promue.
Merci
—————-
Tiéman Diarra

Le Pr. Assadeck a t-il Changé de Camp?

Bonjour les Malilinkers,

J’avoue que je ne comprends plus rien.

”Le professeur Assadek dans une manifestation des criminels terroristes, ennemis du Mali, le MNLA. le professeur aurait-il basculé vers le MAL? Afrikan demande à Mr Assadeck de clarifier cette situation plus que confuse. Affaire à suivre…”

La rédaction d’Afrikan

http://www.afrikan.ml/index.php/jamana-kibaru/item/904-demande-dexplication-prof-assadek

Assadek


Chers malinkers je vous informe que le Pr assadeck n’a jamais était du côté qu’ils vous dit et plus encore il est a la cherche d’un statuts de réfugiés en France pour le moment il n’a pas eu de repons des autorité française j’ai toujours dit sa cars mes source m’avais informé que a son arrivé en France il a chengé de logements pour être avec les apatrides du mnla il élabore leurs document ensmble et leurs donne des idées aussi
merci a tous prévenir vau mieux que jamais .

Vieux Toure


Bonsoir,

J’ai toujours respecté mon frère Aboubacrine, mais il a eu toujours une position ambiguë officiellement. Cependant, il a toujours soutenu le MNLA. On le sait depuis avant le début de la crise lorsque le MNLA n’était qu’un mouvement animé par des jeunes. Il a toujours collaboré étroitement avec le MNLA. Je ne l’en veux pas parce qu’il a ses raisons. Les vrais criminels du MNLA ont été reçus au palais de Koulouba et dans toutes capitales du monde et ils seront un jour des ministres, des ambassadeurs et des fonctionnaires qui profiteront de la république.

Quelle est la différence entre un criminel du MNLA et un criminel fonctionnaire de l’état Malien. Le premier cause une désolation immédiate sur un territoire donné alors que le second tue lentement toute une nation en étant la cause de milliers d’enfants malnutris, de la pauvreté et de mort d’hommes. Cependant, le second est célébré dans notre société en étant un enfant bénis et une référence pour la génération future. Les vrais criminels du Mali se trouvent parmi nous. Lorsque nous arriverons à les vaincre, nous vaincrons n’importe organisation terroriste sans l’aide des autres.

Barou Sam


Bonsoir chers tous,

Ay wa petit frère tu as maintenant une sérieuse demande d’explication à répondre.

J’avais compris que tu te mettait en veilleuse sur malilink pour donner une chance aux négociations d’Alger pour aboutir. De là où tu es en résidence je crois que tu es très libre. Et donc de tes choix également.

Si cette photo est vraie je l’empresse de dire que vous n’êtes pas le premier à faire le pas vers le camp de la CMA, il y en eu d’autres avant et certainement après.

Il n’empêche que la clarification demandée est nécessaire pour peut être éviter les jugements mal à propos.

Précisement, la photo sous laquelle vous apparaissez est une mise en scène de militants d’une entité indépendante du Mali.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


Désolé que cette photo ait provoqué un buzz. Pour votre information la plupart des jeunes leaders du MNLA sont des neveux ou cousins, c’est par curiosité que je suis parti à la manifestation.
Si ça tenait à moi ces jeunes allaient prendre contact avec ceux du sud pour déclencher une vraie révolution car leur lutte est légitime.
J’ai eu à organiser avec des camarades une marche pour la libération de Kidal et c’est ce jour que IBK a donné ordre d’arrêter Dadis Sanogo pour éclipser notre marche.
Je suis reconnaissant à tous ceux qui m’ont aidé à venir me soigner mais cette aide n’est pas conditionnée à frelater mon opinion pour un autre Mali.
Cette photo n’est pas un montage, en démocrate je laisse les amis me juger.
Je viens de créer le Mouvement Patriotique Pour la Libération du Mali, il est ouvert à la CMA et aux associations et aux maliens qui adhèrent à un autre Mali mieux gouverné.
Pour ceux qui sont intéressés m’écrire à a—–@gmail.com.
Une fois de plus merci à AFRIKAN.

Aboubacrine Assadek Ag Hamahady


Bonjour a toutes et tous!

Je peux me tromper, mon ami n’est pas du camp des negatifs!
Cette l’incrimine serieusement en mettant les tiens en danger!
Il est probable qu’il veuille choquer le Gvnmt dans le cadre de l’accord!
De nos jours nous supportons mal que le cma ne veille pas paraffer le
document de la Paix et la lenteur des autres a le finaliser?
Djire, et certains autres leaders politiques qui connaissent Assadeck
pourront nous aider dans la comprehension de la photo qui incrimine le
Pr de maths!

Mamadou Ba


Je pense pas qu’il faut prendre en mal ce geste d’Assadek. Est-ce à dire qu’il doit nier sa famille? Moi je répond que non! Nous sommes tous d’accord que le Mali souffre de la mauvaise gouvernance. Personne n’a confiance en nos autorités. Ok des frères égarés ont comme réponse d’aller à l’excès en prenant des armes et décider de se détacher du Mali. C’est de la chimère de vouloir avancer dans cette direction, montrée et convenue avec la France. Cela ne faisant aucun doute, la France a comme seul objectif de mettre la main sur les ressources du Nord, peut importe le parrain. Nos frères doivent comprendre ce chemin n’est pas bon a emprunter, puisqu’en se référant au cas récent de la Libye, rien au monde la France ne va leur laisser peu place dans la gestion de ces richesses, tant convoitées. Leur bonheur, le bonheur de tous les maliens c’est signer la paix entre nous, pour un nouveau système de gouvernance démocratique, basée sur la prospérité partagée dans la stabilité la paix et la sécurité. Je lis comme cela l’aspiration d’Assadek, sa motivation réelle et objective. Je sais qu’il se bat auprès de ses frères pour les faire venir à plus de raison. Le Centre Senè du Pr. Niang, le Réseau JOKO ni MAAYA ont leurs recettes pour parvenir durablement et définitivement à cette paix. Je ne cesserai de le dire et répéter, au tant de fois qu’il serait nécessaire, jusqu’à ce que les Maliens se décident librement, jusqu’à preuve de contraire, que c’est effectivement la solution pour notre meilleure condition de vie..

Merci

Dr. Ing. Daba Coulibaly MA
Centre Senè d’Etude Stratégiques sur le Co-Entrepreneuriat Applique
Réseau Citoyenneté sur le Co-Entrepreneuriat JOKO ni MAAYA
Association JOKO ni MAAYA


I can’t believe my hear. On nous demande de tolerer l’association a des terroristes et violeurs parce qu’ils sont “des freres egares”?
Where is our sense of justice, of right and wrong? Doesn’t the Quran say we have to testify against a wrongful person even if he is our parent?

“Est-ce à dire qu’il doit nier sa famille?”__Coulibaly
Yes, yes, yes. If you have rapists, criminals in your family, you don’t protect and assist them.

In some countries, Guantanamo will be their resting place. Unfortunately, in Mali everything goes.

On a complètement perdu notre compas moral.. This country is doomed!

I am speechless.

Amadou O. Wane


Assadeck défilant avec un drapeau, et on est non seulement surpris mais aussi et surtout on trouve des excuses en parlant de liens familiaux et corruption de nos dirigeants ? Comme si ces deux éléments autorisaient à faire alliance avec le diable. Il est dans un pays démocratique et il était libre à lui de faire n’importe qu’elle manifestation dans le cadre de la “république”. Non, Assadeck est juste un bon joueur de “dame”……………

Seydou Sall


1. Le radicalisme exagéré cache, de mon avis, tjrs un certain opportunisme.

2. C’ est le cas de Assadek qui vient de le prouver, en cherchant le statut de refugié en France. J’ ai une source indépendante qui l’ a confirmé.

3. Il veut profiter de l’ audience que le MNLA a auprès de la France comme le HCUA et le MAA Dissident qui se sont ralliés au MNLA. Je me demande pourquoi il veut un statut de refugié. Je ne crois pa non plus qu’ il se fasse de sympathie comme ça auprès de ceux qui veulent bénévolement l’ aider à se soigner y compris la ville d’ Angers, car ces bonnes volontés se diront: en réalité son vrai objectif c’ était le statut de réfugié et non de se soigner. Un cas d’ abus, une tricherie dont les organes charger des étrangers n’ ont pas du tout besoin au regard des forces de droites. C’ est l’ eau la plus limpide sur les moulins de la droite !!!

4. Les propos ambiguis de Assadek – comme quelqu’ un l’ a fait remarquer – soutiennent la thèse qu’ il veut bien profiter et ne se distance pas du MNLA.

5. Dans son raisonennement, il emploie aussi “Sud” comme si lui même n’ est pas plutôt du “Sud” que du “Nord”. Comme Fad Seydou l’ a dit, en appui à ma remarque générale sur l’ ACCORD, jusqu’ où il faut remonter dans la vie et la généalogie pour dire que quelqu’ un/e est du Nord ou du Sud du Mali. Ma remarque générale sur l’ ACCORD, était que: Toutes les spécifications “Nord”, “regions du Nord”, “populations du Nord”, etc. sont à réviser en vue de ne pas créer le germe de division “Nord” /”Sud” porteur de conflit permanent et institutionalisé.

Bien cordialement
M. Diagayété


Bonjour mes cher/e/s freres et soeurs;

Le Mali sans démagogie est un des meilleurs pays en tout cas c’est le notre, malgré des problèmes de gouvernance qui ont engendré tous les maux que nous connaissons. Nous devrons jouer notre rôle en limitant les dégâts qui sont énormes.

Il a une superficie de plus de 1.200.000 Km2 que nous devons plutôt augmenter vers les grands ensembles au lieu de l’amputer d’une partie par un mouvement séparatiste armé dont nous n’avons pas besoin.

En plus ses novices de la vie dans la cité que sont ses mouvements ne peuvent offrir aucune garantie de gouvernance encore moins de bonne gouvernance pour les populations quelles qu’elles soient.

Arrêtons de grâce de parler d’ethnies et de religions, de personnes et revenons vers des règles constitutionnelles et républicaines qui sont là certes insuffisantes mais inappliquées.

Notre pays est malheureusement géré dans l’ignorance, par la rue, les rumeurs, les réseaux sociaux que par des acteurs réels d’un Etat, ce qui autorise tout le monde à se substituer à eux.

Nous espérons que tous les citoyens se ressaisirons des qu’il est temps.

Tres respectueusement,

Aida Hamahady


Comme il suit, je réagis à l’article de presse malienne qui suit et, «
d’une pierre deux coup » ou « l’occasion fait le larron », je réagis
surtout aux commentaires peu amènes formulés par des malilinkers sur
ce « cassis belli » Aboubacrine-Assadeck.

Comme on dit du bien de “l’acharnement thérapeutique” pour rallonger
la vie d’un mourant/gisant, je trouve que mon cousin à blagues
(sanangouya) Diarra et son papier d’emballage de cacahuètes d’écoliers
(lakraterie) mal nommé Tjikan (“sous l’eau” au lieu de “sur l’eau”,
vous excuserez mon bamanan haché menu) font de l’acharnement
médiatique contre Aboubacrine-Assadeck ag-Hamahady, une personne
physique qui, de mon humble point de vue, ne leur a porté aucun
préjudice moral.

En tout état de cause, je trouve mal placée cette campagne haineuse
médiatique, sur Malijet et Malilink, contre un malien qui, même s’il a
commis un crime abominable, comme celui de trahir sa nation – ce qui
reste à vérifier – doit bénéficier des circonstances atténuantes dans
la mesure où, jusqu’à date, “l’accusé condamné” ne s’est pas prononcé.

A ma connaissance, le brave Djaladjo – le sobriquet de mon cher neveu
ostracisé – n’est pas une personnalité politique pour mériter ce lever
de boucliers.

Moralité: “sachons raison gardée” dixit IBK!

Sincèrement
Mohamed AG HAMATY

« Soutien aux rebelles du MNLA : Quand une photo met à nu la
sournoiserie de Dr Assadek Ag Amahady », par Tjikan sur Malijet du 24
Mars 2015

Touareg bon teint et paraplégique, Dr Assadeck Ag Ahamady était un
homme apprécié de tous. Surtout à cause de ses prises de position pour
défendre la République concernant le dossier de la crise du nord. Lors
de nombreuses marches contre l’indivisibilité du Mali, ce professeur
de Maths était toujours devant sur sa chaise roulante. De nombreux
Maliens ont pas été émus par sa récente sortie médiatique à travers
laquelle, il lançait un SOS pour une évacuation sanitaire.

Sa lettre ouverte au président de la République avait poussé de
nombreuses personnes à réagir. Une lettre ouverte à travers laquelle,
il disait ceci : « Cela fait plus d’un mois qu’IBK ne m’a pas
répondu. Mes ami(e)s, je suis atteint de trouble de la marche sur
séquelle de la poliomyélite des membres depuis l’âge de deux ans,
associée à une déformation de la colonne vertébrale tant thoracique
que lombaire avec difficulté de m’assoir.
Actuellement, je présente des douleurs pénibles entravant mes
activités d’enseignement et à la radiographie dorsolombaire: une
scoliose dorsolombaire à convexité thoracique et concavité lombaire
sur lombarthrose évoluée avec exostose iliaque bilatérale. Vue la
persistance des douleurs et de leur chronicité, le Professeur Mady
Macalou, mon médécin traitant et son équipe sollicitent du président
de la République du Mali mon évacuation à Paris pour d’autres
investigations plus poussées en l’occurrence l’imagerie par résonance
magnétique (IRM) et une prise en charge chirurgicale de la scoliose.
Cela fait plus de 28 jours que la demande a été transmise à Koulouba
sans suite. Je remercie des ami(e)s sur les réseaux sociaux qui se
reconnaîtront pour la chaîne de solidarité activée pour m’aider. …. ».

Après la publication de cette lettre sur les réseaux sociaux et les
sites d’information, nombreux sont les Maliens de l’intérieur et de
l’extérieur qui se sont organisés à travers un fonds de solidarité
pour son évacuation sanitaire. Toute chose qui va se faire quelques
temps après. Mais c’était sans savoir que le Dr Assadeck Ag Amahady
était animé d’autres idées derrière la tête. Celles d’aller rencontrer
ses enfants et jeunes frères qui ont juré de diviser le Mali : les
représentants du MNLA en Europe.

En marge de son évacuation, notre professeur de Maths à la FAST n’a
trouvé mieux que de rencontrer ceux-ci avec qui il a pris des photos
qui font aujourd’hui le « buzz » sur les réseaux sociaux et les sites
d’informations.

Le patriote a-t-il changé de camp ? Est-il la tête pensante du MNLA
comme l’ont toujours dit certains ? Ce sont entre autres, les
questions qui taraudent les esprits et auxquelles, seul le Dr Assadek
Ag Amahady peut répondre.

Cependant, il faut noter que depuis le début de la crise, surtout,
après l’élan de solidarité initié en sa faveur, nombreux sont ceux qui
doutaient de la loyauté de cet homme.

« Ce type n’a rien. Regardez son embonpoint. Il veut juste un viatique
pour rejoindre en Europe son frère (la deuxième adresse de sa sébile)
qui ne fait que dénigrer le Mali parce que des jeunes en colère ont
saccagé sa clinique à Kati qui recevait clandestinement des blessés du
groupe de Bahanga d’abord et du MNLA ensuite. D’ailleurs pourquoi
pense-t-il que la Nation doit le prendre en charge ? Il n’est pas le
seul malien à souffrir d’une scoliose… », avait vigoureusement réagi
une de ses connaissances.
Diarra
Source: Tjikan


Bonjour Ababachine Mohamed !
Lorsque tu dis “En tout état de cause, je trouve mal placée cette campagne
haineuse médiatique, sur Malijet et Malilink, contre un malien qui, même s’il a
commis un crime abominable, comme celui de trahir sa nation – ce qui
reste à vérifier – doit bénéficier des circonstances atténuantes dans
la mesure où, jusqu’à date, “l’accusé condamné” ne s’est pas prononcé.

A ma connaissance, le brave Djaladjo – le sobriquet de mon cher neveu
ostracisé – n’est pas une personnalité politique pour mériter ce lever
de boucliers”, je pense (avec mes excuses d’avance) que cela est un peu
exagere. Meme si je ne peux rien dire en ce qui concerne Malijet, il faut
reconnaitre que lorsque le message et la photo ont ete postes ici sur
Malilink, le grand frere Assadek a ete invite par plusieurs intervenants
(directement ou indirectement) a reagir. Et, il a lui meme reagi
publiquement en s’assumant en ajoutant meme (pour ceux, comme moi, qui lui
donnaient le benefice du doute) que la photo n’etait point un montage. Sa
reaction a ete partagee ici meme sur Malilink et sur d’autres reseaux
sociaux (comme Facebook ou je l’ai personnellement lue). Donc, a mon avis
les theses comme quoi le Prof serait “ostracise” ou qu’il n’ait pas “ete
ecoute” avant d’etre “condamne” ne tiennent pas, en tout cas pas en ce qui
concerne Malilink.Bonne journee a toi et a tout le monde !
Talatou Maiga


Mon frere Talatou,

Je ne voulais vraiment pas reagir par rapport a ce sujet. Mais, l’intervention des uns et des autres me poussent vraiment a m’y mettre tout en approchant le sujet sous un autre angle.

Tout d’abord, je commence a etaler comment j’ai connu le Professeur Assadeck. Mon contact avec lui releve de ma premiere annee universitaire ou je l’ai connu a travers mon Professeur de Math de la Terminale, Namory Sidibe, qui a d’ailleurs eu Assadeck dans sa classe une dizaine d’annees plutot.

Mon respect pour Assadeck est tres immense. Cela reside non seulement de son intelligence, deja avouee par tout le monde, mais aussi dans ‘un acte de patriote qu’il a pose bien avant notre connaissance, et qui m’ a ete relate par quelqu’un que j’estime de trop.

En effet, selon cette personne, mon Professeur Assadeck etait etudiant au Benin ou au Togo( si je me trompe pas) pour ses ambitions academiques quand le regime sanguinaire de Moussa Traore tombait. D’ailleurs, un regime que je maudis tous les jours et continuerai a maudire tant que j’aurai la force de le faire car il est a la base de tout; car il est la source de la decandance politique, morale, spirituelle, patriotique, …. de notre tres cher pays; le pays de Modibo Keita.

L’acte, que je considere de noble, etait le retour du Professeur Assadeck au bercail sous le pretexte d’aller servir son pays, le Mali malgre qu’il etait en son temps la convoitise des ecoles africaines. Si je ne me trompe pas, trouver un malien avec un tel courage vous amenera a traverser le sahara surtout dans le Mali d’aujourd’hui.

Sous cet angle, j’etais trop surpris de voir mon Professeur au milieu de ces soi-disant defenseurs du Machin ( comme le ReCAM aime l’appeler).J’etais plus que sidere de le voir sous le drapeau du MLN(Machin) au point que je voulais immediatement reagir. J’etais surpris de voir mon professeur ne pas mesurer la portee d’un tel acte. En toute honetete, My blood was boiling. C’est par la sagesse de mon frere aine Stephane Bombote que je suis venu a la raison.

Trop decu, je suis alle au lit pour analyser la situation et puis me demettre de cette passion qui m’a toujours animee contre ces terroristes du MLN(Machin) afin de bien juger mon Professeur.

Ainsi, j’ai fini a me dire : Pour avoir des dents contre mon Professeur qui voit tous les jours ses neveux, cousins, tontons, … beneficier de tout meme malgre un niveau intellectule presque negligeable par rapport a celui d’Assadeck?

Est-il la seule personne qui ne croit plus a ce pays( au cas ou il l’a fait pour cette raison)?

Dois-je vraiment le critiquer du fait qu’ il ait di t ma famille sachant non seulement qu’il pourrait beneficier de plus mais aussi que meme acte fut sponsorise par le president de la republique lui meme quand il promotait sa famille d’abord a l’encontre de tout ce qui honorable dans ce pays?

Est-ce Assadeck plus mosntre que ceux la qui nous ont mis dans ce trou qui d’ailleurs sont toujours acceptes par la societe malienne? En cela je parle bien de Alpha Oumar Konare, d’ATT, d’IBK, ….. la liste est trop longue.

Est-il plus monstre que Moussa Traore?

Est-ce qu’Assadeck a plus trahi le Mali qu’Alpha oumar Konare qui a demantele l’armee au vu et au su de tout le monde? qui a formente notre classe politique en hissant certains soi-disant leaders politiques qui ne pourront meme pas etre chiefs de grins au Senegal?

A-t-il plus trahi le Maliu qu’ATT qui a acceuilli ces terroristes avec trompetes et tambours?

A-t-il plus trahi le peuple du Mali qu’IBK qui a ete elu avec un score sans precedent, mais qui n’a jusque la tenu aucune de ses promesses ?

Si je ne me trompe, le Mali a d’autres plus dangereux qu’Assadeck qui doivent repondre de leurs actes.

Pour finir, je n’ai jusque la supporte la decision de mon Professuer, mais je le comprends car il doit etre fatigue de cette injustice au Mali, de cette demagogie de la societe malienne, des manigances de nos gouvernements qui ne cessent de favoriser certains et defavoriser d’autres,

Mettez vous a sa place au mileu de vos cousins, cousines, tontons, … qui ont tout weu dans ce pays, et qui ont meme beneficie des faux diplomes concoctes par nos gouvernements successifs pourque des centaines de rebelles puissent avoir du travail dans la fonction publique alors que vous croupissez dans le desepoir avec votre Master’s et ou Doctorat car vous n’aviez pas pris les armes?

Pr Assadeck, allez y du cote qui vous arrange car c’est ca le Mali d’aujourd’hui, Car c’est ca la societe malienne. Car vous etes un malien. Car, personne ne croit plus a ce pays sinon on allait pas le laisser dans la main de ces brigands du Nord et du Sud.

Et si ces jeunes rebelles vous rejette, veuillez aller dans d’autres regions qui s’apprentent aussi a declencher leurs rebellions car les armes ne servent dque variable d’adjustement structurel au Mali

Votre Etudiant,

Ce Qui Se Passe à Kidal

Le gouvernement est en campagne d’explication d’un accord qui sera renégocié pour y inclure l’autonomie. Les rebelles et leurs soutiens ont communique pendant des jours, sans qu’un officiel malien ne se prononce sur ce qui se passe à Kidal. Sur TV ORTM, la rencontre de Kidal a été ignorée.
Je me demande à quoi sert d’organiser un séminaire sur la communication gouvernementale, si on n’est pas mesure de s’exprimer sur l’actualité de son pays. Les arguments contre l’autonomie sont connus de tous, il nous faut juste un ‘’Lambert Mende [porte-parole RDC] ‘’ pour les expliquer au monde avant le déplacement des diplomates à Kidal. Le gouvernement a peut-être cru que ces diplomates allaient convaincre les rebelles ! Il ne faut pas toujours attendre des autres !
Les rebelles ont donné leur position de façon claire et ils ont été entendus par les diplomates. On attend toujours la position du gouvernement qui nous avait dit que l’accord paraphé a été scellé.

Cordialement

Baber


Je pense sincerement qu’ IBK est la marionnette de la France. Il est devenu l’agent de l’ Elysee. Ses relations mafieuses l’ont affaibli. La peur de la justice française plane sur lui.

L’intérêt du Mali is the last thing in his mind.

Le Mali est foutu.

Amadou O. Wane


Je suis à présent convaincu que la crise du Nord ne sera réglée que par la force des armes. Personne ne souhaite cette option, mais la mauvaise foi des rebelles et leur persistance à ignorer les autres populations du Mali ne conduiront qu’à un bras de fer.
Il faut que la société civile se mobilise, la passivité ne va pas nous aider face à des mouvements bien organisés et fortement soutenu par ses alliés extérieurs.

Harouna Niang


Nous ne souhaitons pas les armes mais s’il le faut alors on y va. Certains disent que nous n’avons pas d’armée moi je dirais qu’il sont amnésique car le Mali a prêté main forte a beaucoup de pays et que c’est nos dirigeants par peur de coup d’état, qu’il ont détruit l’armée, mais les hommes et les armes sont toujours là.
Alors aux armes

Moussa Tiécoro Bagayoko


En tout cas dans ce train des évènements, l’ orgeuil, l’ arrogance, le manque de vison de IBK et de son régime nous entrainent lentement vers la prise d’ armes généralisée. Que Dieu nous garde !!!

Je ne vois pas, en effet, comment un groupuscule de criminels avérés peut trainer les populations des régions de Kidal (je commence par là parce que ce groupuscule et même les Ifoghas n’ en font la majorité), de Gao et Tombouctou encore moins celles de Mopti, Ségou, Kouloukoro, Bamako, Sikassao et Kayes, sans aucune réaction ne reste que l’ autodéfense et l’ anarchie de “mouvements de libération”.

Je suis définitivement convaincu que la procédure du Gouvernement du Niger vers les 2007 avec ce soi-disant “Mouvement pour la Justice au Niger (MJN)” était de loin la meilleure à celle du Mali. Au Niger, ce groupuscule était tout simplement considéré comme “Bandits armés” et combattu rigoureusement comme tel. Après leur réddition, ce fut les réformes pensées nécessaires sans l’ influence quelconque du MJN.

J’ espère que Amadou Wane ait raison. Lui qui repète que le régime de IBK ne survivra pas 2015. Constitutionnellemen le Pr de l’ Assmbée Nationale devra devenir le PR par intérim. Celui-ci, vu les circonstances d’ accession à la Présidence, sera slairement sous le contrôle des partis et de la société civile. Le Mali aura ainsi une conférence nationale et un proposé d’ accord qui regroupera la majorité des Maliens. Donc une sorte de 1991 sans la prépondérance des militaires, mais avec leur pleine participation.

Bien cordialement

M. Diagayété

Une Base Fictive Suffit Pour Changer Le Cours des Négociations

Bonjour
Notre gouvernement sourd-muet et incompétent devrait prendre l’exemple sur les rebelles. Ces gens ne cessent de nous donner des leçons depuis le début de la crise en 2012, à la fois sur les plans militaire, diplomatique et communicationnel. Mais, comme de vrais derniers de classe, nous sommes incapables de comprendre quoi que ce soit, en dépit des conseils et avertissements éclairés de bon nombre de personnes (maliens comme sympathisants de l’extérieur). Le Mali est plus fragile que jamais. Le pays façonné de mains de maître par un Kéïta à l’indépendance est-il en train de nous échapper à cause de l’aveuglement et de l’égo mal placé d’un autre, que nous avons vaillamment élu il y a moins de 2 ans ?

Quoiqu’il en soit, la dernière leçon fraîchement distillée par les rebelles c’est qu’il faut savoir s’appuyer sur la population, appelée par les spécialistes “base”. Même si elle est fictive, manipulée, insignifiante et non représentative, elle permet de légitimer les violences, les viols et les crimes de guerre, et surtout de peser sur les négociations. Quand la base agit les médiateurs s’alignent.

Je souhaiterais que quelqu’un ou quelqu’une de plus pédagogique explique tout ça en des termes très simples au président et à son gouvernement. Ils ont la compréhension très difficile, il faut donc décomposer et expliquer les choses en des variables très simples pour eux.

C’est important de faire comprendre au président et à son gouvernement que la base des rebelles est insignifiante par rapport à celle qu’ils ont. Alors si les rebelles peuvent manipuler tout le monde avec une telle base, imaginons ce que le gouvernement pourrait faire avec la sienne s’il lui vouait une considération minimale! Ce n’est pas trop tard pour bien faire, mais trop d’échecs ont été accumulés et la marge de manoeuvre est très mince maintenant.

Meilleures salutations.

Kalifa Goïta

Justice Populaire Très Inquietante a Bamako

Malobbo et Fad,
Le défi est grand mais il en vaut bien la peine. Bamako était un gros village jusqu’au début des années 70, avec tout ce que ce terme a de positif: tout le monde se connaissait et le milieu de vie était salubre. C’est quand Bamako est devenue une ville que les choses se sont gâtées, conséquence de deux régimes politiques(le régime socialiste et le militaire) qui n’ont pas été tendres envers les ruraux malgré ce que disaient leurs discours, forçant des masses de gens à fuir leurs villages et hameaux pour venir s’entasser dans les vieux quartiers déjà exigus et dans la périphérie, cr´ánt ce que mon frère l’écrivain Ismaïla Samba Traoré appellera “Les Rûchers de la capitale”(roman). Bamako était connue comme la ville la plus coquette de l’AOF, non pas qu’elle eût des grandes bâtisses en béton comme Dakar et Abidjan, mais essentiellement parce qu’elle était propre. Et cela, on le devait principalement à la rigueur que les agents du Service d’Hygiène(est-ce que ce mot existe encore de nos jours?) mettaient dans leur travail. A la fin de la deuxième guerre, feu mon père devait intégrer ce corps colonial, comme beaucoup de ses anciens compagnons d’armes. Le colonisateur, qui avait été convaincu de leur intrépidité sur divers fronts en Europe, ne pouvait pas trouver meilleure légion en temps de paix pour lutter contre les moustiques et le paludisme, les cauchemars des Tropiques. La population de Bamako jouissait d’une assez bonne santé à cause de l’action de ce service, situé autrefois dans le quartier appelé “Banantoukoro”, (zone de la BDM centrale). Plusieurs années après le décès de mon père, je suis tombé sur un de ses carnets où il inscrivait toutes les contraventions imposées, tant aux ménages qu’aux commerces privés(libanais et européens) pour avoir laissé la moindre eau stagnante sur leur propriété. En parcourant ce petit carnet jauni, je me suis rendu compte de la conscience avec laquelle ces braves gens faisaient leur travail. Mentalement, j’ai revu beaucoup d’établissements que j’avais connus pendant mon enfance à Bamako(au centre-ville) mais qui ont aujourd’hui disparu. Et en faisant une petite enquête, j’ai compris que certaines célébrités de l’époque coloniale s’étaient illustrées dans ce corps, notamment Lassidan(Adjudant) Karamoko, dont la famille est près de l’hippopotame de Ouolofobougou-Bolibana(station d’essence). J’ai aussi appris que mon père, surnommé à l’époque “Ouolofokè”(le Wolof), était craint pour ses contrôles sanitaires car il ne pardonnait pas la moindre infraction aux règles. Le petit carnet qu’il nous a légué s’est aussitôt mis à parler, non seulement de cette phase intéressante de la vie de mon père mais ausssi de ce corps de métier que l’on appelait en bambara, “naravélikèlaw”, déformation du mot français(larve, de moustique bien sûr), car leur contrôle était toujours suivi d’une opération de pulvérisation des larves.
Le Service d’hygiène existe toujours mais hélas sans les moyens d’antan. Toute la vieille équipe est maintenant partie(Paix à leur âme!), celle qui dans les années 60 a mené vaillamment la campagne d’éradication de la variole au Mali, sous la direction du docteur américain, mon vieil ami, le Dr. Pascal James Imperato. Ce dernier, ancien Health Commissioner de la ville de N.Y et doyen émerite de l’´école de Santé Publique de la Downstate Medical Center de Brooklyn, est un des rares Américains qui puissent se vanter d’avoir visité chaque village malien d’alors. Parlant de bibliothèque vivante, cet homme en est une. Une de mes idées est de récolter sur film ses souvenirs de la vie à Bamako et au Mali sous le régime Modibo. Il est l’auteur d’un ouvrage très riche en information, intitulé A Wind in Africa: A Story of Modern Medicine in Mali.
More later,
Chérif Keita


Hallo Fad,

je ne peux pas assurement écrire la vie à Bamako. J’ ai connu Bamako intensivement seulement pendant une bonne année scolaire. J’ étais telle ment dépourvu que je marchais de Médine à Hamdallaye pour visiter un ami – pas aussi tellement garni.

Il y a aussi mes 10 mois à Sotuba comme petit chercheur. Là je me déplaçais avec les fameuses CT entre Sotuba et Sogoniko, soit par Yirimajo ou Bamako – Rive Gauche.

C’ est ainsi que j’ ai bien connu Bamako d’ en bas, les ruelles, les scènes, etc., etc.,etc.

Mes autres séjours à Bamako furent et sont tjrs courts (je ne souhaite pas plus), mais je dois dire intensifs, car je vois les choses en comparaison pas seulement avec des pays européens, mais aussi des pays africains: Sénégal, Togo, Éthiopie, un peu Nigéria. Okay, avec un esprit critique on voit, entend et sent plus.

Je remets le bâton de relais à Abdoulaye et Chérif Kéita. Il me semble que eux sont de Bamako ou du Mandé.

Bien cordialement

M Diagayété


—–Original-Nachricht—–
Betreff: Re : AW: [malilink] Justice populaire très inquietante
Datum: Sun, 15 Mar 2015 15:56:21 +0100
Von: Fad Seydou

Abdoulaye, Diagayete, Cherif et autres,
Ils sera utile si vous pouvez créer le temps d’ecrire des livres pour nous edifier davantage sur la vie a Bamako des annees 70 et peut-être meme avant.. Mais aussi des autres villes du Mali.
Cdmt. Fad

——————————————–
En date de : Dim 15.3.15, malobbo.diag a écrit :

Objet: AW: [malilink] Justice populaire très inquietante
Date: Dimanche 15 mars 2015, 15h26

“Amadou Hampâthé Bah était de Médine (Médina-Coura, Commune
II). Il aimait s’ asseoir devant sa Porte”.

C’ est là que je l’ ai rencontré en 1978 (je ne sais plus quel mois
et quel jour du mois, en tout cas un dimanche), comme membre
d’ une petite délégation de la section DINAFLA qui
s’ évertuait à développer la langue peule. Parmi la
délégation deux qui furent par après ministres de l’
éducation du Mali.

Bien
cordialement
M.
Diagayété


—–Original-Nachricht—–
Betreff: Re: [malilink] Justice
populaire très inquietante
Datum: Sun, 15 Mar 2015 15:15:58
+0100
Von: Abdoulaye Keita
An: Amadou Wane

Amadou,
Tres juste ce que tu ecris. Ca devrait etre le role de nos ecoles
superieures de former les gens a developper l’ esprit
entrepreneurial.‎ Ecrire un livre c’ est bien un moyen
de faire de l’ argent “passive income” en un
sens. Les Hampate Bah vivaient de leurs ecrits tout comme
Seydou Badjan Kouyate, Amadou Traore, et Bakary Kamian. Nos
etudiants doivent etre encourages par leurs encadreurs a
faire usage de leurs talents au lieu de vouloir reussir par
l’ engagement dans la politique. Quelqu un aurait du
avoir ecrit plusieures bibliographies de la troisieme
generation de nos grands intellectuels: Tieoule Konate,
Abdoulaye Coulibaly – un grand footballeur qui est un grand
avocat francais, Oumar Coulibaly – le premier directeur
africain du Lycee Technique je ne me rappelle plus mais il
fut prof de Physique, Moustaph Soumare qui le succeda a la
tete du Lycee Technique qui fut prof de math et ministre de
l’ education, Mamadou Dembele prof de Chirurgie, premier
directeur de l’ hopital de Kati et premier ministre,
Prof Bagayoko qui fut proviseur du Lycee Askia apres prof
Bakary Kamian, mon propre grand frere qui fut prof sortant
de la Sorbonne qui a ete le premier et seul
editeur/presentateur du journal parle en anglais sur la
Radio du Mali sous la premiere republique. J’ ai manque
plusieures de nos eminences grises que quelqu un d’
autre pourra citer.

Chacun de ces hommes avait un trait unique, fier, modeste, mais
aussi batisseur. Leur vie doit etre ecrite pour aider nos
generations a mieux connaitre notre pays.

Une petite remarque au passage, Hamadou Hampate Ba est de
Medine‎. Malgres ses responsabilites officielles, il a
toujours vecu chez lui. Il aimait s’ asseoir devant sa
porte et echangeait toujours avec les enfants du quartier.
Nous aimions le taquiner comme un grand pere, lui tirait sa
petite barbe et l’ appellait Foulah Tiecoro ba. Ca
l’ amusait car il avait beaucoup foi aux jeunes. Un
chercheur devrait retrouver ses enfants et faire un recit
sur cet homme d’ une capacite d’ expression
inimaginable. Il y en a plusieurs venant de nos
societes.

Un autre geant de notre Mali fut Mahamane Alassane Haidara, premier
president de l’ assemblee nationale. Etant numero deux
du regime il fut d’ une modestie incontestable en
comparaison avec nos contemporains qui gèrent nos pays
aujourd hui. ‎Il marchait a pied pour se rendre a la
priere du vendredi a Tombouctou. Il n’ a jamais vecu
dans une maison officielle dans sa circonscription a
Tombouctou et les militaires ne gardaient jamais sa maison.
Il pacourait la ville et conversait avec les gens. Il
connaissait leurs realites. Un homme d’ une humilite
extraordinaire.

Sent
from my BlackBerry 10 smartphone.


From: Amadou Wane
Sent: Saturday, March 14, 2015 11:44 PM
To: Abdoulaye Keita
Cc: Cherif Keita; Moussa Aliou;
malilink malilink
Subject: Re: [malilink] Justice
populaire très inquietante

Je crois qu’on n’ecrit pas assez sur notre societe. It is unfortunate. There is so much to learn from our past from our elders.

Amadou Wane

Sent from my iPhone


On Mar 14, 2015, at 20:19, Abdoulaye Keita
wrote:

Oui absolument.

C’etait connu et on n’ y pensait meme pas en d’ autres
termes. Quand on croisait la personne la nuit dans la rue,
on le saluait comme tout “vieux” du quartier”
Ba—ini sou”!

Celui
dont j’ ai parle vivait dans la meme rue que nous.
Certains des amis d’ enfance de son fils peuvent en
temoigner- ils sont vivants dont l’ un est aux Etats
Unis, un en France, un entre Dkr et l’ Afrique du Sud,
un a bko juste en face de sa maison, et IBK notre
president.
Keita

Sent
from my BlackBerry 10 smartphone.


From: Cherif Keita
Sent: Saturday, March 14, 2015 7:22 PM
To: Abdoulaye Keita
Cc: Amadou Wane; Moussa Aliou;
malilink malilink
Subject: Re: [malilink] Justice
populaire très inquietante

Quand on était petit, on entendait beaucoup parler
d’un certain Dipa, qui s’habillait comme une femme
et qui savait rôtir le poulet mieux que n’importe
qui(un clin d’oeil à mon frère Moussa Aliou!).
D’ailleurs, sa cuisse de poulet était devenue
proverbiale. Il était un de ces personnages légendaires de
la fin de l’époque coloniale, au même titre que
Lamineba, un chauffeur d’autobus. Si vous écoutez
les(vos) enfants jouer au conducteur de camion, même
aujourd’hui, ils diront: “Laminiba ka karé(le bus
de Laminiba)!”. C’est de lui qu’il s’agit.
Te souviens-tu de ces gens, Dr. Keita?


From: “Abdoulaye Keita”
To: “Amadou Wane”
Cc: “Moussa Aliou”
Sent: Saturday, March 14, 2015 6:01:59 PM
Subject: Re:[malilink] Justice populaire très inquietante

Eh oui Amadou. Un de nos freres du quartier a perdu la vie dans
l’ attentat manque par Kissima, Karim et Tiekoro et
Companie contre GMT. Ce grand frere fut un des civils allies
aux Tiekoro. Son pere pratiquait ce cross-dressing.
Keita

Sent from my BlackBerry 10 smartphone.


From: Amadou Wane
Sent: Saturday, March 14, 2015 6:52 PM
To: Abdoulaye Keita
Cc: Moussa Aliou; malilink, malilink
Subject: Re: [malilink] Justice populaire très inquietante

Keita,
I learn something new today. I had no ideas about this
practice.

Sent from my iPhone


On Mar 14, 2015, at 14:12, Abdoulaye
Keita <abdoulaye.keita@gmail.com>
wrote:

“je ne savais pas qu’il y’avait des individus à Bamako qui pouvaient commettre
le sacrilège de se travestir ou de porter des vêtements de
l’autre sexe. Les moeurs en prennent un serieux coup
ici.” Moussa Aliou.

Mon point qui suit n’est point
une critique de Moussa Aliou, mais une mise au point pour
informer nos amis de ce qu’ils ne
savent peut etre pas de certaines habitudes qui
ont existees a Bamako surtout; depuis plus de 60 ans. La
pratique du port des habits de femme par un
homme n’est point nouvelle a Bamako. Les buts
etaient differents de ce Moussa a
rapporte.

Nos “peres” qui la pratiquaient le soir avaient leur famille et enfants qui
furent nos aines et/ou amis du quartier. Tout le quartier le
savait et les connaissait bien. Ils ne portaient pas
ces habits pour faire de la “raquette” mais pour
“plaisir” individuel. Ils avaient une
voie feminine et prenaient part aux habituelles ceremonies
de marriage ou de bapteme en compgnie des femmes. Ils ne
genaient personne, ne causaient de tort a personne, et on
les considerait musulmans et ils allaient a la mosquee dans
leurs habits d’homme. Voila ou s’etendait la
conception liberale de l’Islam a l’epoque. On nous
a enseigne de ne juger personne car c’est le Bon Dieu
qui est l’ultime juge. Dommage
qu’aujoud’hui, ce sont les hommes qui jugent, et
voila pourquoi nous avons les exces de l’usage de
l’Islam que l’on nomme
“jihadiste”.
Keita


2015-03-14 7:13
GMT-04:00 ‘Moussa Aliou’ via malilink <malilink@malilink.net>:

Bonjour à tous,
En lisant cet article j’ai été très confus sur
plusieurs points:
– je ne savais pas qu’il y’avait des individus
à Bamako qui pouvaient commettre le sacrilège de se
travestir ou de porter des vêtements de l’autre sexe.
Les moeurs en prennent un serieux coup ici.
– Je me pose la question sur le bon sens de la
population. Je me demande si la population connait la notion
de la justice ou de l’impunité. Voici des gaillards
tentent de violer ce qui leur semble être une fille. Dès
qu’ils découvrent le pot aux roses, ils se font passer
en victimes et agissent à visage découvert. Et si
c’était une vraie fille, ils l’auraient violé en
bande. Et pourtant la population préfère tuer le maudit
travesti et honorer les violeurs.
Je crois que ce dossier ne doit pas être classé. Il
faut qu’on arrête ce travesti car c’est interdit.
Mais surtout il faut qu’on arrête ces jeunes qui
voulaient commettre un viol. Après 5 à 10 ans passés en
prisons pour tentatives de viol, ils serviraient
d’exemple aux gens qui pensent que leur force physique
leur donne tous les droits sur les femmes.
Pauvre Mali.
Voilà pourquoi quand j’apprend des affaires de
lynchages je suis triste…

Moussa Aliou
alfamoussa@aim.com

Modibo Keita en Prison en France

Modibo avait été arrêté pour “activités subversives” et “sentiments anti-français” — les colons ne supportaient pas son engagement politique et les dénonciations à répétition qu’il faisait dans son journal (L’Oeil du Kenedougou) — réclamant entre autre l’égalité entre le blanc et le noir. Il devait être emprisonné pour 6 mois mais il a passé 3 semaines en prison.

A. Karim Sylla


On Mar 15, 2015, at 7:32 PM, Sidy Danioko wrote:

Oui Chouaibou, Modibo fut arrete en france. Les raisons de son arrestation bousculent beaucoup de questions, de versions, de contradictions, …..

Pour repondre a votre question ou savoir de plus sur le Grand Modibo, je vous propose de lire les livres du pere, du grand pere, du patriote, du combattant, du geni ,… Amadou Djicoroni. Il en a peu pres une dizaine que je trouve tres revelateur de l’etat actuel et malade de notre pays.

J’ai beaucoup beaucoup beacoup appris sur le Mali, son histoire, son evolution politique, et comment le soudanais d’hier s’est transforme en malien d’aujourd’hui a travers les ecrits Amadou Djicoroni qui d’ailleurs

Au dela de lui, je vous suggere de communiquer avec Dr Soumana Sacko ou le Pr Issa N’diaye, ou Dr Cheick Diarrah (son fils qu’on aime le dire qui d’ailleurs fut la premiere personne a ecrire su Modibo si je ne me trompe pas) qui connaissent vraiment le referentiel Malien , Modibo Keita.

Prions tous pour que le Mali de Modibo accouche d’un autre Modibo pour nous sauver de ces dealers politiques qui vivent de nos larmes et de nos souffrances de nos peuples


2015-03-15 10:28 GMT-07:00 ‘Chouaibou MAIGA’ via malilink <malilink@malilink.net>:

Bonjour chers tous,

Je ne savais pas que Modobi Keita avait été emprisonné en France!

Qu’avait il fait pour être emprisonné ?

@C_REVENO: 11 Mars 1947,Modibo Keita/dangereux pour Français/sort finalement de la prison de la santé a paris#mali#modibo Keita http://t.co/F4mXfO4Fph

Vers Un Rejet de l’Accord…

“A Kidal, c’est Iyad Ag Aly le Chef. HCUA , MNLA etc.. ne sont que des exécutants. On a perdu du temps pour rien!”_Ibrahima Baber.

Ce qui veut dire que tout le mouvement est adossé au terrorisme.
Pour mettre en œuvre son entreprise pensée et soutenue avec l’aide des ennemis du Mali, le MNLA s’est associé aux djihadistes comme Iyad de AnsarDine et Abouzeid de AQMI. C’est un fait.

Il est indéniable que le MNLA à lui seul ne pèse militairement pas lourd devant les FAMA. Son aile militaire est en relation étroite avec celui de groupe AnsarDine devenu HCUA et les autres narcotraficants. Ça aussi est un fait.

Je présume que si Iyad n’avait pas été déclaré terroriste par les USA et l’ONU il serait avec le HCUA à la table des négociations. Il est clair donc que les personnes qui étaient en face du gouvernement malien n’étaient pas les vrais décideurs. La puissance n’est pas du côté de Bilal du MNLA mais plutôt de celui de Alghabass qui est en fait un lieutenant de Iyad.

J’en déduit qu’en réalité, puisqu’il a décidé de négocier, le Mali devait le faire en priorité avec les détenteurs de la puissance réelle c’est à dire les djihadistes de AnsarDine et MUJAO. Si il y avait un accord avec ceux ci, le MNLA aurait disparu de lui même sans laisser de trace.

Malheureusement la communauté internationale a imposé au Mali de négocier avec le plus faible de l’alliance des malfaiteurs ou du moins sur la base de ses thèses.

Et c’est là tout le problème. Le MNLA ne peut pas imposer ses vues à Iyad et les siens. Il n’en a tout simplement pas les moyens.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga