C’est moi la plus bête

Pour ce qui est du jury ma chère Coumba, je n’osais pas commenter mais enfin… Je ne m’y connais pas beaucoup mais justement, comme je proposais hier que l’émission se fasse plutôt en bambara, en revoyant la vidéo j’ai l’impression que l’animatrice elle-même ne me semble pas vraiment maîtriser cette langue.

Cette animatrice fait d’ailleurs parti des éducateurs multiples de la jeunesse de nos pays. Je n’ai rien contre la télé en soi, c’est un outil comme un autre, mais comme tout outil il est possible de construire avec comme de détruire. Les téléréalités pourraient être utilisés chez nous à des fins plus dignes. Quand j’ai vu la vidéo, ce ne sont pas les jeunes filles qui m’ont choquées mais bien le jury. Sous nos cieux, cette dame est en âge d’être la maman ou au moins la grande soeur de ces jeunes filles. À mon humble avis, c’est plutôt avec elle qu’il faut débattre sur la “bêtise”. Parce que le problème de l’école (des enseignants débordés ou en grève) et de la famille (des mères débordées par la survie au quotidien et les contraintes sociales) a des conséquences: c’est que, comme tu le dis, les jeunes filles se mettent alors à la recherche de d’autres repères, de d’autres modèles, et justement, cette animatrice – qui ne leur parle qu’en français et leur enseigne le culte du corps – est leur modèle. C’est cela le véritable problème.

Bien des choses,

Ndack