Un carnage se profile à l’horizon

Mon

avis: réconcialiation par ci, réconcialiation par là. Il faut
que ceux qui ont amené ce grand mahleur, à savoir le MNLA,
soit cantonné et désarmé sans préalables. Quant aux mouvements
islamistes, ils sont bannis pas tout le monde et  sont
effectivement combattus.

Les
malfrats qui circulent avec des armés illégales se
reclament ou sont des éléments du MNLA en divagation. Si le
MNLA est cantonné et désarmé, ces éléments n’ auront plus
aucun semblant de couverture et seront facilemnt éléminés.
Mainntenant chaque fois qu’ un Targui meurt le MNLA fait une
déclaration tapageuse, la presse internationale
dominante (RFI), la MINUSMA, l’ EU, l’ ONU s’ en emparent et
le gouvernement malien va faire ses condoléances. Ça ne peut
pas marcher comme ça !!!

Aprés
cantonnement, désarmement et interpellation judiciare des
dirigeants de la rébellion, il y a aura la
réconcialiation entre les masses enduites dans l’ erreur par
les dirigeants de la rébellion. Ceux-ci (les dirigeants de la
rébelliuon) doivent être strictement exclus de la
réconciliation.

Je
dois faire la remarque suivante: comme dans beaucoup de cas,
le gouvernement et d’ autres (“communuaté internationale”)
parlent de réconciliation sans définir qui sont et peuvent
être réconciliés. C’ est le tissu social qu’ il faut rétablir,
donc ce sont les “pauvres masses” enduites dans l’ erreur qu’
il faut concilier entre elles pour rétablir le bon
vivre-ensemble. Quant aux dirigeants et militaires de la
rébellion, ils ont leur place devant la justice, après le
cantonnement et le désarmenment. Il faut que les choses soient
tirées au clair !!!

Bien
cordialement

M.
Diagayété