Obama boosts U.S. role in effort to find Ugandan

Isn’t that overkilled, especially when there are more pressing issues in Africa right now?_Wane

Et je pense notamment a la Centrafrique a cote ou les forces de la paix ont tout le mal du monde de retenir le pays d un aller simple en Enfer. Je viens de lire sur yahoo un article sur Carter qui accuse le NSA de l espionner et deplore qu Obama est probablement le premier president a ne pas le consulter sur quoi que cela soit, tout en retenant de le critiquer, il pense que l exigence du Centre Carter sur le traitement egal des palestiniens et des israeliens a du creer trop de pression pour le president, il s est limite a ne pas explorer le role du president dans le debacle sur les abus des agences d espionnage. Un des commentaires top est:”If Obama was white, he would have been gone by now” (Si Obama etait blanc, il serait deja parti). Une facon de dire que la couleur du president le protege de sa mediocrite.

L anonymat que permet Yahoo, ainsi que sa popularite, a fait de ce site un aimant pour toutes sortes d opinions extremistes, et une rancoeur feroce et souvent raciste contre Obama perdure depuis son election. Mais ce commentaire particulier, au dela de son manque d objectivite evidente, Bush Jr fut probablement un des presidents les plus mediocres et indigents de l histoire moderne des USA, touche un aspect qui devient de plus en plus inquietant pour les supporteurs du president. De plus en plus d americains doutent de sa competence. Si les noirs continuent dans leur ecrasante majorite a le supporter, d autres electorats d habitude fideles, comme les hispaniques, le trouvent de plus en plus incomprehensible. Il supporte la legalisation et en meme temps il est le president qui a deporte le plus d illegaux depuis plus de 20ans, encore plus etrange est que cette frange de la population qui est pourtant , avec les noirs, principalement ciblee par la Loi
sur l acces universel a la sante, de part la plus grande prevalence de pauvrete parmis ces communautes, rejette de plus en plus cette loi.

Je ne fais pas un secret du fait que je n ai pas vote pour lui et que je pense que cette loi particuliere est probablement une des plus mauvaises legislations jamais ecrites dans l histoire moderne des USA. Elle force des centaines de milliers de petits entrepreneurs a quitter le monde des affaires ou limiter leur sens du risque dans un climat economique deja morose et risque en fait de pousser de millions d americains dans l assistance sociale. De plus en plus de grandes boites refusent desormais d offrir une couverture medicale a leurs employes qu elles maintiennent d ailleurs dans des contrats a temps partiels pour exploiter les trous dans la loi. C est une catastrophe financiere qui se profile avec les jeunes aussi qui refusent d y souscrire.

Ce president croit a la transformation sociale par les lois, social engineering, et la redistribution de la richesse mais les USA est une societe tres particuliere, et la complexite et la diversite de ce pays rends ce genre de programme a l europeenne extremement precaire. C est une experimentation centrale couteuse et menee par un homme qui peche par inexperience et par suffisance. Un animal politique qui semble plus en phase avec l academia qu avec la dure realite de la rue americaine meme si son passage dans le monde universitaire a laisse peu de traces. Il fait partie de ses fonctionnaires tout puissant qui n ont, en fait, jamais reellement travailler pour gagner leur pain et qui pensent que le monde est un laboratoire vivant pour leurs idees. Il semble sans conviction et ses prises de positions sont peu courageuses, meme sans le risque electoral, puisqu il en est a son dernier mandat. Sa relation avec l Afrique doit fasciner les
psychoanalystes. Les misereux ougandais peuvent aller crever, car tant que leurs elus ne decriminaliseront pas l homosexualite, la Banque Mondiale gelera les prets, alors qu on est pret a faire des courbettes au Roi d Arabie Saoudite, un pays qui n est pas repute pour sa tolerance vis a vis des homosexuels. Pendant qu un pogrom s organisait en Lybie contre les noirs, Obama ordonnait a l US Air force d evacuer les egyptiens, laissant les noirs aux bons soins de l OIM, pour les chanceux. S il etait blanc, on l aurait accuse de racisme.

Il est un de ces hommes qui exploite la notion de race quand elle l arrange et la rejette quand elle ne sert plus son objectif comme on l a vu pendant la “chasse aux noirs” a Kidal que certains ministres maliens ont voulu exploiter pour maintenir le status quo alors qu ils n avaient jamais pense, aux temps des fastes, a une fraternite raciale avec ses miserables “perdus” dans les sables. Il a recemment acceuilli des jeunes noirs, principalement, a la Maison Blanche dans une initiative tardive a les parrainer sur des fonds prives deja existant, dans un environnement politique ou il est en perte de vitesse et sans grande influence, alors que pas un seul programme creatif public de grande envergure qui s addresse aux problemes uniques de cette communaute et qui soit politiquement et legalement envisageable n a ete implemente sur le plan national depuis qu il est arrive au pouvoir. La loi sur la sante n etant qu une rationalisation des depenses
publiques puisque les non assures pauvres ont toujours ete couvert sous d autres programmes, ils se retrouvent aujourdhui avec moins de choix en fait.

Son opportunisme et sa froideur sont legendaires, moi je pense tout simplement que c est un incompetent qui est ambitieux et a su saisir son moment, mais ceci faisant il a demonter le mythe, je dirais plutot crever l abces, de la solidarite raciale qu exploite bon nombre de politiciens noirs aux USA, et devrait servir de lecons egalement aux africains qui se solidarisent avec ceux qui exploitent et manipulent l histoire pour se faire une place au sommet. Les inegalites n ont jamais ete aussi grandes aux USA, et si Obama n est pas a la base de tout et ne peut pas tout faire, il est sans aucun doute une des grandes fraudes de notre age.

Soukouna
——————————————–
On Sun, 3/23/14, Amadou O. Wane wrote:

Isn’t that  overkilled, especially when there are more pressing issues in Africa right now?

—————————

President Obama has ordered a sharp increase in U.S. Special  Forces deployed to Uganda and sent U.S. military aircraft there for the first time in the ongoing effort to hunt down warlord Joseph Kony  across a broad swath of central Africa.

At least four CV-22 Osprey aircraft will arrive in Uganda by midweek, along with refueling aircraft and about 150 Special Operations airmen to fly and maintain the planes,
according to a U.S. official.

Read more at:

http://www.washingtonpost.com/world/national-security/2014/ 03/23/aa468ca6b2d0 11e3-8020-b2d790b3c9e1_story.html