IBK se défend des critiques

Bonsoir Sidi et chers tous,

Fatalisme : oui je suis d’accord avec vous. Je le suis. A
partir du moment que le président lui même assume avoir agi au
delà de la justice, il n’y a plus de recours à mon avis.
J’avoue également être extrêmement déçu (et même désarmé) par
cette décision depuis qu’elle a été prise et aujourd’hui encore
plus après cette intervention du président de la république
chargé justement de garantir la justice entre les fils du pays.
Je ne demande pas de libérer ou d’amnistier des membres de
groupes qui auraient commis des crimes et qui sont poursuivis
par la justice, je demande que la justice soit la même pour tous
les fils de ce pays. Moi et tant d’autres maliens j’en suis
sûre.
Cordialement

____________________
Chouaibou