IBK menace de quitter le sommet de l’OUA

Au fait dans cette affaire il y a, au delà de la bourde de mon
président, quelques incoherences.

Avant que le président n’arrive à la porte d’entrée, le chémin est
supposé être balisé par le protocole. L’arrivée du président doit être
annoncée avant qu’il arrive à la porte
Les agents au niveau de la porte doivent avoir une liste des gens
qui doivent entrer par cette porte
Notre président est il aller à la bonne porte?

Pour l’agent Ethiopien, je le féliciterais à la place du gouvernement
Ethiopien et même notre Président devrait lui adresser une lettre de
félicitation. Pourquoi?

Il a fait son travail comme il se devait
Il n’a pas cédé aux intimidations de IBK
Il est resté poli
En un mot, c’est un professionnel. Surtout dans un metier aussi
sensible. Il faut être extrêmement prudent.

IBK ne serait pas content, convenez avec moi, s’il était dans la salle
et que cet agent laisse passer un inconnu entrer dans la salle et qu’il
cause un prejudice quelconque aux autres dans la salle.
Je suis sur et certain qu’une information manquait à cet agent et tant
que cette partie du puzzle sécuritaire n’était pas là, il devait faire
exactement comme il l’a fait. Les responsabilités vont être situées
après , mais il a fait ce qu’il devait faire avec les informations dont
ils disposait. Il s’agit de sécurité, et on doit faire attention au détails.

Encore une fois, mon cher Président n’aurait jamais du intervenir lui
même pour répéter en boucle “What is his name”.
Et comme l’a dit Ndack, il aurait du reviser l’histoire de l’éthiopie et
faire un tour sans escorte dans les rues de Addis, c’est un peuple fier
et respectueux qui ne courbe bas l’échine devant qui que ce soit.

M. Sambi Touré en tant que conseiller en communication doit revisionner
cette video avec lui et la décrypter avec IBK pour qu’il voit et qu’il
soit conscient de l’erreur commise.

Bonne journée de travail!

Mohamed Ag Acharom