IBK, Sept Mois apres, le Mali dans l’Impasse

Koro Sambi,
vraiment, merci
pour les précisions – comme Mohamed, je veux simplement m’en
tenir aux faits; pas les motivations de Mr Dramé.

Concernant, l’achat du
Boeing, j’ai parlé de “nouveau” par opposition à l’ancien Boeing
d’ATT. Selon les dires il s’agirait d’un Boeing 737-700 – et le
prix du neuf est environ 33Md CFA avant les options personnalisées
– bien plus que ce que cet avion aurait couté.

Comme tu dis que c’est utilitaire, pas un luxe, je
voudrais savoir ceci:
* Combien de passagers peuvent y prendre place?
* L’armée de l’air pourra-t-elle l’utiliser pour
entrainer ses pilotes?
* L’avion va-t-il être
mis à la disposition des citoyens lambda? [e.g., comme pour
l’évacuation des Maliens de Bangui]
Comme l’argent est dépensé en son nom, le citoyen-lambda
doit avoir accès à l’information. Ici aux USA (comme tu y fais
référence), je peux aller chercher n’importe quelle information en
déposant une requête auprès du département ou service concerné. Je
sais ce que les voyages d’Obama coutent quand il prend Air Force
One – c’est en moyenne $228.000/heure. Si son voyage inclut un
volet personnel, il rembourse au contribuable américain une partie
des dépenses — calculé sur une base pré-établie. L’achat de la
flotte du président des USA (et son renouvellement) fait partie
d’une ligne budgétaire qui est présentée au Congrès. Tout ce que je ne peux pas savoir ce
sont les détails de ce qui attrait à la sécurité de l’aéronef.
Je ne serais pas honnête si je disais que TOUS les
voyages d’IBK sont inutiles – ce n’est pas ce que je dis. Vus les
moyens du Mali, il faut revoir les priorités. Le voyage en France
auquel je fais référence n’est celui que tu évoques (sommet
France-Afrique); mais plutôt la visite “privée” qu’il y a effectué
lors de son voyage en Tunisie.
Sur la visite d’Abidjan, je me suis peut-être trompé –
IBK est-il allé à Yakro sans passer par Abidjan?
Quand tu dis “C’est dire que le président malien n’a effectué jusqu’ici aucun voyage d’agrément, pour faire du tourisme. Chaque fois qu’il s’est
déplacé, c’est l’intérêt supérieur du Mali
“, je te dis
tout simplement que ton explication sur la visite de Oyo ni celle
effectuée (en privé) en France n’entrent dans ce cadre.
Les présidents d’autres pays qui ont plus de moyens que
le Mali peuvent aller où ils veulent; nous parlons du président
Malien, un des pays les plus pauvres de la planète qui achète un
avion alors que ce sont les institutions internationales et autres
pays donateurs qui entretiennent et nourrissent 180.000 de ses
concitoyens qui vivent dans les camps de réfugiés: Allahou Akbar!
Il y a des avions de lignes pour faire les voyages.
Pendant qu’IBK était PM, j’ai moi-même voyagé dans le même avion
que lui. Lui devant, moi derrière, bien sûr.

En fait,
l’attitude d’IBK me rappelle celle du monsieur qui quémande chez
ses voisins de quoi nourrir sa famille, mais s’offre lui même
toujours un plat somptueux – à l’abris des regards indiscrets.
* Entre parenthèses, je pense aussi
que les services de la présidence doivent te mettre devant les
micros des journalistes au moins une fois par semaine pour
parler des sujets brulants et répondre aux préoccupations des
citoyens. Dans sa note, Mr Dramé soulève beaucoup de points
qui méritent d’être éclaircis. Quand l’affaire Tomi/Le Monde a
éclaté, la présidence a immédiatement fait un communiqué pour
donner la version du président — pour qu’il existe au moins 2
versions des faits et empêcher que le doute s’installe. C’est
ce genre de célérité qu’il faut pour traiter les dossiers –
comme ça les “rumeurs” ou autres mauvaises intentions ne
viendront pas “distraire” le citoyen lambda.

______________
A. Karim Sylla