L’avion d’IBK

En attendant d’avoir une réponse de la part de mon koto Sambi, je me
demande si Koulouba va produire le document justificatif qui montre
comment les calculs ont été effectués pour montrer que l’avion était une
dépense nécessaire. D’abord, ce que l’avion a couté; la presse a
mentionné des montants allant de 16 Mds CFA à 20 Mds CFA. Si on achète
quelque chose d’aussi cher, ne doit-on pas savoir au moins le cout et la
méthode de financement (cash, crédit, etc..)

J’ai lu plusieurs réponses sur pourquoi il faut un jet au président – ça
va du fait qu’il voyage beaucoup pour aider le Mali (cf message de mon
grand frère Sambi) au fait qu’il faut que le président soit à l’aise ou
encore pour une question de fierté nationale. Je ne rejette aucune de
ces raisons à priori – sauf celui de la fierté nationale. Le Mali n’est
pas un pays riche, mais IBK a décidé que pour l’intérêt suprême du pays
il lui fallait ce jet – ce n’est pas une question de luxe, comme Sambi
l’affirme. Je repose encore mes questions:

Si c’est utilitaire, et pas une dépense de luxe, alors une réponse aux
questions suivantes devraient résoudre le problème:
* Combien de passagers peuvent y prendre place?
* L’armée de l’air pourra-t-elle l’utiliser pour entrainer ses pilotes?
* L’avion va-t-il être mis à la disposition du peuple? [e.g., comme pour
l’évacuation des Maliens de Bangui]

En d’autres termes, est ce que c’est une-pierre-deux-coups? L’avion
va-t-il servir quand IBK n’est pas en voyage?

Selon Sambi, le président voyage beaucoup et il doit le faire dans un
avion qui appartient au Mali – sous-entendant que le précédant ne nous
appartenait pas; il est mieux informé que moi. Mais il y a eu des
calculs pour justifier cet avion; toute cette affaire n’existerait pas
si ces chiffres avaient été présentés officiellement. En tout cas, mon
petit calcul n’arrive pas à montrer comment on arrive à justifier
l’investissement.

IBK a fait 15 voyages en 4 mois – Si on assume que tous ces voyages se
font au départ de Bamako (voyages non-groupés) j’ai comptabilisé environ
160h de vol (aller-retour à partir de Bamako vers les différentes
destinations). Si le rythme se maintient pour 2014, on aura 45 voyages
ou 480h de vol par an.

Un 737 coute environ 2 million CFA/heure (exploitation + maintenance)
pour les avions de ligne, mais généralement plus cher pour les autres
opérateurs. Pour les frais de location payés pour les voyages du
président la presse a cité le chiffre de 3 million CFA/heure pour un
Falcon (?). Si le 737 a couté 17Md CFA (chiffre donné par RFI) + 2mil
CFA par heure d’exploitation contre 3 million par heure de location, je
n’arrive pas à justifier la dépense, même sans tenir compte du coût
d’opportunité ou de la valeur actuelle nette du prix du Boeing. On
pourrait en fait continuer à louer ad infinitum – c’est bien plus rentable.

Année d’Exploitation 5 ans 10 ans 15 ans 20 ans
Acquisition (B-737) 21.8 26.6 31.4 36.2 (milliard CFA)
Location (Falcon?) 7.2 14.4 21.6 28.8 (milliard CFA)

Louer est de loin la meilleure option – en fait il faut que le prix de
l’heure de location soit à 3,8 Million CFA/heure de vol pour que
l’acquisition du Boeing soit justifié au bout de 20 ans. IBK voyage
beaucoup mais paradoxalement pas assez pour justifier les coûts de ce
737 – si il voyageait 2 fois plus (c-à-d 960 heures/an ou 7-8 fois par
mois), les chiffres seraient justifiables en 10 ans d’exploitation. Mais
personne ne voudrait qu’il voyage 2 fois plus; en tout cas pas le Trésor
national.

Il y a beaucoup d’options qui auraient aidé à réduire le coût des
voyages; par exemple, le “Fractional ownership” (la multi-propriété ou
propriété partagée) – le Mali pouvait acquérir 1/16 des parts d’un gros
jet (pour les long courriers) et 1/4 des parts d’un petit avion (pour
les vols régionaux). Dans ces cas, l’avion n’est utilisé que quand on en
a besoin.

______________
A. Karim Sylla