Le Pr Kalilou Ouattara récidive en s’attaquant aux «Nordistes»

Merci à Abdrahamane Sanogo pour ses mots de sagesse et de tolérance que je partage entièrement. En prenant connaissance  de ce que j’ai appelé le pamphlet du Prof, je me suis fixé une ligne : ne pas lui répondre, mais au fil des réactions sur notre réseau que j’ai déserté depuis belle lurette, j’ai révisé ma position, car on ne doit jamais négliger ce qui touche au cœur. Et Ouattara, justement en fait son cheval de bataille dans son pamphlet. Donc je réagis non pas contre le contenu mais contre le danger que cela pourrait engendrer si on le laisse faire.

Le Prof Kalilou Ouattara, comme d’autres hommes politiques aimeraient bien surfer sur la fibre ethno-régionaliste pour se faire une place au soleil. Certes il est élu sous la bannière RPM, député, mais est-ce suffisant pour celui qui aspirait même au perchoir ?

Que n’avait-on pas entendu lors des campagnes présidentielles comme propos ethno-régionalistes utilisés par le camp d’un des candidats au second tour? Alors qu’il suffisait juste que les deux candidats dans un communiqué conjoint dénoncent la dérive ethno régionaliste.

J’imagine que le Prof Kalilou Ouattara se dit qu’après tout qu’il  ne serait pas le premier à utiliser la fibre ethnique pour se faire entendre et se faire désirable.

Kalilou Ouattara soulève des questions qui même infondées ou dangereuses pour l cohésion sociale, mériteraient une réflexion au plus haut niveau. Sinon à force d’esquiver, kalilou et tous les kalilouistes finiront par gagner leur pari: la division du pays ne serait-ce que dans la vie politique ; ramener l’animation de la vie politique a un débat ethnique ou régionaliste.  

Au lieu de crier haro sur le baudet, nous ferions mieux de prendre le taureau par les cornes, car je suis sûr que des extrémistes comme Kalilou et tous les autres extrémiste sont minoritaires au Mali. Ce n’est ni IBK marié à une nordiste, ou Soumaila Cisse de Niafunke, marié à une Bambara de Kolokani ou encore moins, votre humble serviteu Yachim Maiga, marié à une peulh de Djenne, qui accepterait de militer dans un front Kalilou ou MNLA ou COREN ou que sais-je encore?

N’ayons pas peur d’aborder les vraies questions pouvant entraver notre cohésion sociale mise à rude épreuve depuis un certain temps.  Le combat de Kalilou me rappelle bizarrement et avec anxiété le combat d’un certain tristement célèbre dirigeant allemand qui avait, patiemment et minutieusement mis en place le système que l’histoire n’oubliera jamais.

Faisons en sorte que Kalilou, le « méchant » soit un jour remercié d’avoir au moins ouvert nos yeux sur ce qui couvait et qui pouvait se transformer en volcan
social.

Yachim Yacouba Maiga