Poisson d AVRIL/ ou Baleine de MAI

 

Nous etions en pleine crise  au Mai 2012
Le sourire  est contagieux( le jour ou le ppi a ete giflé)
LARGENT NE FAIT PAS LE BONHEUR MAIS PAYE LES CONSCIENCES
Franchement ce matin à la télé dans les journaux ; tout le monde il est beau, tout le monde il rit, tout le monde il est content ; tout le monde donne accolade à tout le monde :grive me a hook ,off the  hook , by hook or by crook ;no boat hook,.
Et le peuple vous  avez demandez ? ah non  j’ai bien dit à la télé et dans les journaux ; il n’ay pas de peuple dans les journaux, encore moins à la télé . C’est aussi simple que de chercher à voir le Pape, l’endroit le mieux indiqué c’est bien Rome ; Là s’arrête les similitudes ; tous les chemins mènent au pape ; un seul chemin  mène au peuple c’est  vers le bas ; et puis une fois on est pape, on est logé, nourri, payé ; et quand on devient  pape à 40 ans ça c’est l’assurance vie ; You get  It ? Alors que je n’ai rien dit d’abord ; i dont drive thru  no fast Food for me  séance  de yoga oblige.
Le problème est que, quand on est content on sourit ; ou mieux on rit ;  le sourire c’est comme la lumière on le voit sur la figure ; le rire ça fait du bruit  donc du son ; voilà maintenant on retourne au lycée ; n’importe quel lycée moyen du temps de GMT (voici un de mes problèmes encore  c’est bel et bien l’intellectuel AOK, qui a  mis  à genou  l’école malienne, et puis le général ATT qui a massacré l’armée malienne; peut-être qu’ ils sont pour  leur domaine ce que Maddof est pour l’économie mondiale ) ; donc au lycée Askia en 87 mon professeur m’a appris que : Son et lumière se propagent par ondes ( qui dit onde dit ;période dit amplitude ;dit fréquence ; dit énergie dit source) physique nucléaire .
 Enough with  math  on va fabrique the nuclear  bomb  to make  A.SANGARADINE safe  oui à tout seigneur tout honneur .
 Mais contrairement à la lumière et au son le sourire et le rire sont contagieux. C’est notre sujet du jour, we have long  way to go ceux qui sont occupés peuvent se retirer ; moi je suis de SEVARE ; c’est au centre du mali ; c’est aussi le senou de Mopti (à sevare on  a  Bamako-coura ;tieboli ;bangataba ;dielangou ; diendori ;socra le plus important ce que la bas le lundi est férié  corrige moi Kola ) ; ctrana balchaya ( le pays est grand )
Je disais  ce matin en regardant la télé je vois ; le PPI et le PI qui rient ; puis Sanogo qui rit ; puis les émissaires qui rient ; j’ai ri : madame me voit entrain de rire  elle se met à rire ,les enfants voyant leur maman entrai de rire se mettent à rire ;  les voisins se sont mis à rire ;ainsi de suite jusqu’ arrivé entre kona et dountza ; le son devient inaudible , la lumière invisible ; plus de source ;pas de raison de rire ;ou de sourire là où  il n y a pas de joie c’est la tristesse la nature a horreur du vide.
Et vous autre, qui se trouvent  entre l’épicentre Bamako jusqu’ a la limite Douentza si vous n’avez pas ri ; c’est  scientifique, les ondes c’est des fonctions ; avec des fréquences ; donc vraiment il faut avoir  des paramètres nécessaires pour les capter.
Maintenant venons aux raisons ; pourquoi tout ce beau monde rit ; là-il faut lire mon texte d’hier le paragraphe suivant :
« On a vu le président par intérim qui est parti à Abidjan ; librement il a fait semblant de s’opposer à la junte, il revient calmement ; entre temps l’assemblée nationale amnistie tout ; quelle est la liste ; pas importante  on nous dit ; c’est la date qui compte ; depuis le 21 mars ; et puis les infatigables globes trotters   de la CEDEAO sont revenus, avec des mallettes  pleines de propositions de concessions s et peut être des billets de  banque. Sans oublier la carotte et le bâton. » Donc le PPI ; le PM ; le Capi ; CEDEAO  rient pour avoir partagé le billet et la carotte ; pour le peuple ils ont laissé le bâton.
Ayant constaté que ; le sourire ; et le rire ; manquent à partir de Douentza ; même les créatures qui ornent la vie  sur terre; et la nature for us to no go crazy ; avec leur formes généreuses et leur sourire naturel sont en burka ; j’ai somnolé, et  me suis endormi et la dans mon rêve voici ce que j’ai vu :
 des  mallettes encore  et encore et dedans on voit clairement des billets de banques sonnants et trébuchants ; neufs en US$ coupure de 1000 ; waw c’est ça la mafia ?non je ne pense pas ;  par ceux  que je vois autour  deux de nos missionnaires de la CEDEAO qui eux ne sont pas des mafieux ; ensuite des blancs autours d eux  , je vois aussi le drapeau ivoirien ;burkinabais ;blaise rentre dans la salle ; et puis des gens enturbannés ;le chef du mnla, de ansar a dine ,de aqmi,mujo ; d’autres blancs rentrent encore ; que ce que je vois cnrdre ; gandakoy,ganda-iso ; et outtara ; d’autres mallettes avec des médailles cette fois ci  ; tout ce  beau monde dans une salle sans lumière ! ; si ce n’est pas le complot du siècle ; c’est du sopranos à l’africaine .
 je pense que ce n’est ni l’un ni l’autre car d autre personne rentrent, ils ont un panneau où c’est écrit  population du nord occupé, tout le monde a pris une calculatrice, même les analphabètes ! C’est Wall  Street ? Maintenant on entend les voix  du MNLA et Ansar dine  qui disent : AAZROUF, AADINEET, OWYAAKEY, ARMASAAKEY (on prend l’argent  on libère la population) ;
 notre Capi qui entre temps est  devenu General répond (IKAMPIA, WAMETTA, MATONGOLA) qui veut dire si on augmente ma part  je laisse faire ; on donna à tout un chacun deux mallettes ; en un temps deux secondes ; je vois tout le monde à Gao ;que Dieu préserve le tombeau  des Askia ; c’est vraiment bizarre la suite du rêve ;
 le chef du mnla en personne enleve son drapeau ; dechire le « » on peut lire MNA ;iyad aussi ecrit sur le mot charia ;
attention il souleve une ecriture : chario pour cultiver la terre ;
on voit que le chef de mujo aussi ecrit ce se voit qu il est fâché ; il dechire le mou  reste DJahidine ; il remet encore le mou ca redevient moudjahidine  il ajoute d’autres écritures  « li ssakaafa wa tanmiya »   ,unbelievable ; tout ça va se lire comment moudjahidine li ssakaafa  wa tanmiya ( autrement dit :ceux qui luttent pour la sauvegarde de la culture et du développement) ;
quand le rêve devient plus réel que  la réalité ; 
 c’est Aqmi qui avance maintenant ; il parle pachtoun ; là je ne peux plus vous aider, j’ai été à Calcutta ;avec les intouchables qui ne votent jamais ;  on dirait que j’ai compris : Chachikapur ;kourbani,kourbani en tout cas il a pris sa moto Jakarta pour aller vers le désert ; Astalavista go and dont comeback ;
c’est blaise qui prend la parole au nom de tout le monde il sourit ; quand blaise souri les connaisseurs retiennent leur souffle ;mais cette fois ci il ne parle pas il ouvre un tissu , Ouattara prend l’autre bout ;Ouattara tire il tire jusqu’  à Kidal ; blaise tire de son cote il continu à tirer jusqu’ a Tombouctou nous sommes en rêve , le monde élastique ; maintenant on peut lire clairement ; TOUT CE QUI C EST PASSE AU NORD DU MALI DEPUIS JANVIER EST UN POISSON D’AVRIL
Alors que nous somme en Mai ?qu’importe le mois ou le nom, poisson ou baleine ; tout le monde se met à rire cette fois ci depuis les iforas  jusqu’ à Bamako  et au-delà ; toute la terre regarde vers la Mali encore ;  ah  ce paye là
Que ce que s’y passe encore il sont entrain de rire, après tous ses évènements ; de quoi ils rient de qui ils rient ? ,Stop dit un vieux  ne riez pas tous  à la fois ;  tout le monde ne peut pas être content  à la fois ; autrement dit souvent il faut un consensus ;là où il Ya des hôpitaux  il Ya aussi des maternités  et des morgues ;pendant que certains vont aux cimetières ; d’autres  seront  à la mairie ;d’autres encore  pour les baptêmes ;ainsi va la vie ;
Tous ceux qui ont traversés le fleuve pour aller à la rive gauche ou la rive droite ont pris 5 heures de retard  aujourdhui  ? et le pays deux millions x 5 heures plus ceux qui sont au nord ; pour quelle raison ? Le peuple n’est pas contant, quel  peuple? Moi je ne sais plus ;
franchement ce matin-là ou j’enseigne les classes étaient pleines, au chantier aussi tout le monde est présent ; même le marché était plein ; on a dû trouver un autre peuple cette fois ci non issue du peuple ;au Mali rien n’est plus étonnant ;des gouvernement pour le peuple sans le peuple non issu du peuple ; un peuple pour le peuple sans le peuple ; si demain on vous dira que le peuple a chuchoté le président pour le peuple en absence du peuple ; sous la barbe et les yeux des représentants  du peuple ne soyez pas étonnés ;
Pour ma part une fois de plus je demande à tout un chacun de prier son Dieu dans sa langue / et moi je vais prier tous les Dieux dans toutes les langues.
Cpassiba
Oumar Abibou Maiga