Une autre lecture Oumar Tatam Ly : la vraie raison d’une démission ?

Roi ou président, on a toujours le gouvernement qu’on mérite. Mais la
culture de méritants pour diriger les affaires publiques dépend de
l’éthique en cours dans le pays. Et cette éthique, malheureusement dans
nos pays, n’est pas celle du peuple – dont le choix naturel est la
méritocratie – mais imprimée par cet exécutif par où pourrit notre
poisson et tiré d’une élite en mal de repères… En Att le Mali s’est vu
octroyé un président et en Ibk le Mali se réveille avec un roi. Mais les
pratiques de ces deux types de tête se rejoignent dans la même
corruption de leurs chemins séparés. Incompétence mafieuse pour l’un et
népotisme délabré pour l’autre. La nomination de Mara ne peut faire
illusion du départ de Ly qui pour le moment anime l’espoir. L’arrivée de
Mara malgré tout le bien qu’on veut en dire s’enlise déjà dans
l’évidence de ses non-choix. Si les poissons aux temps d’Aok, Att, Ibk
avaient choisi de rester dans l’eau qui baigne leur corps et queues,
alors le choix de gouvernment pouvaient importer. Nous pouvons gloser
comme nous voulons mais nous savons ce qu’il adviendra du poisson dont
la tête est hors de l’eau. Le gouvernement actuel, celui de Att et celui
d’Aok sont bonnet, banfoula et chèche par nos temps caniculaires.
Réveillons-nous et sentons notre quinqueliba ou bissab! Les jeunes qui
ne peuvent pas se contenter de ce qu’ils voient doivent prendre leur
destin en mains…
Diadié Alpha