Une excellente analyse de Sekou K Diallo

Souleymane Bonjoiur,
Au fait tu as raison s’agissant du manque de resources humaines dans les
anciennes colonies francaises au seuil de l’independance que le Mali ne
fut pas une exception. Je crois que le Senegal fut une exception. A lire
le livre “Foccart”, on comprendra que 50.000 francais est le chiffre
atteint en RCI apres l’independance. J’ai du reste beaucoup de respects
pour Houphouet et mon plaidoyer n’a rien a voir a un retour au
socialisme sovietique. J’ai meme suggere tout recemment que la France
ayant autant de chomeurs, qu’une maniere de nous aider serait de nous
les envoyer pour recycler certains de nos enseignants et en former
d’autres. Nous avions eu un debat sur ce forum il y’a quelques annees,
j’ai bien dit que le systeme qui conviendrait au Mali est similaire a
celui des pays scandinaves et en partie le Canada en ce qui concerne le
role de l’etat.

L’essence de ce que j’ai retenu des actions positives de la Premiere
Republique c’est dans le cadre de l’education formelle, la sante (nos
hopitaux etaient tres bien entretenus et nous avions de tres bons
medecins maliens comme l’ancien PM Mamadou Dembele qui m’a opere a
l’hopital de Kati en Janvier 1968), les villes villes sauf Mopti etaient
tres propres.

L’education formelle dans ce Mali-la fut calquee presque sur le modele
canadien – l’ACDI a encadre cet effort. Nous savons que les maliens
enseignaient dans plusieurs pays voisins.

Nous n’avions pas d’epdemie de paludisme, les dirigeants ne volaient
pas l’argent du contribuable. Notre voisin a Medina-Coura etait Amadou
Hampate Ba ambassadeur du Mali en Cote d’Ivoire. Il fut auteur de
beaucoup d’ouvrages mais n’etait pas arrogant pour ses moyens acquis par
son travail intellectuel.

J’ai bien decrie le fait que l’etat s’etait mis dans le commerce des
produits de premiere necessite et cela n’etait pas sa vocation.

Je suis tout a fait d’accord de la question de leadership. Il faut en
meme temps changer le systeme presidentiel en le faisant nommer d’abord
depute puis le faire choisir par l’AN comme le doyen Seydou Traore l’a
suggere. C’est le systeme dans quelques pays anglophones et asiatiques.

Abdoulaye Keita