Une excellente analyse de Sekou K Diallo

 

Bonsoir,

« Dans les democraties en
general, les chefs de l’Executif
recompensent leurs allies et cela n’exclut pas les membres de
leur famille. Le jeune frere de Kennedy fut Ministre de la Justice – un poste
tres puissant aux EU. Quand le pere Bush etait president, son premier fils qui
est devenu president aussi, etait l’homme fort du pouvoir meme s’il
n’avait pas un poste formel dans le gouvernement. C’est son pere qui l’a aide a
etre gouverneur du Texas comme il a use de son poids pour faire elire son autre
fils comme gouverneur de la Floride.
 »_ Abdoulaye Keita

C’est très vrai. Néanmoins, la comparaison avec notre contexte
est délicate. Ce n’est pas le président des USA qui détient le
véritable pouvoir aux USA. Ceux qui détiennent le pouvoir dans
un monde capitaliste, ce sont ceux qui détiennent les capitaux –
les lobbies industriels donc. Or la famille Bush était
détentrice de capitaux (industrie du pétrole) avant même
que Bush père ne devienne président. La famille Bush s’est mise
à la politique par patriotisme avant tout. Et non pas pour
s’enrichir: elle gérait déjà un empire. Cette famille mettait le
pays en avant et s’il fallait faire la guerre, elle la faisait.
Juste pour entrer dans l’histoire du pays, s’immortaliser. Et
c’est réussi d’ailleurs. Les Bush étaient milliardaires avant de
briguer la présidence et sont restés milliardaires après. Obama
n’était pas millionnaire avant de devenir président et ne le
sera pas après. Car le but de devenir président aux USA n’est
pas l’enrichissement.

Ce n’est généralement pas le cas de nos élites en Afrique.
Chez nous les capitaux arrivent souvent après l’entrée
en politique. Car chez nous, il n’y a pas de capitaines
d’industries au départ. Les hommes politiques arrivent sur la
scène avec pas grand-chose dans le compte en banque
relativement à des Bush. Ils sont tous issus de pays pauvres
encore dominés par le secteur primaire et qui exportent des
ressources naturelles de manière brute. Et avec nos
démocraties à régime présidentiel, le président chez nous a
bien plus de pouvoir dans son pays que le président américain
en a aux États-Unis. Voici donc des hommes qui jonglent avec
leurs revenus et à qui (à cause de l’hyperprésidence) on remet
soudain les clés de la caisse d’Etat, rien que ça ! Et on leur
demande d’être patriote, de se sacrifier, etc.
Pour résumer, les États-Unis appartenaient au Américains,
dont la famille Bush (qui gérait elle-même en partie le
pétrole du pays), avant que cette famille ne brigue la
présidence. La question est qu’est-ce qui appartient aux
Maliens au Mali, les élites incluses. Parce qu’il me semble
qu’aujourd’hui, en 2014, tout le monde est en attente de
l’aide internationale pour faire repartir l’économie du pays,
y compris le président lui-même.
Si même les élites sont en mode survie…
Ce ne sont pas les hommes qui ont un problème. C’est ce
système (l’hyperprésidence) qui est absurde pour de petits
pays comme les nôtres.
Une vidéo intéressante: http://www.youtube.com/watch?v=wzdtbrntbdE
Cordialement,Ndack