La visite a Kidal du PM Mara

Je ne sais pas que faire de cette visite de Mara a Kidal. Le PM a
evidemment le droit d aller ou il veut, et Kidal represente un symbole
fort pour les maliens, mais j aimerais la regarder dans le plus grand
contexte de la politique de reconciliation que le PM lui meme annoncait
il y a quelques jours.

C est une visite qu il faut qu on nous explique pour des raisons assez
simples, un soldat malien est mort de ses blessures et le gouvernorat a
ete apparemment brule. Donc, du moment qu on savait que l avion du PM
ne pouvait pas se poser a cause des manifestants, quel etait le but de
ce voyage? Si c etait pour confirmer ce que le monde entier sait deja,
c est a dire que le Mali ne controle pas vraiment Kidal, cela n avait
pas de sens, parce qu elle n apporte rien de nouveau.

Si le PM a voulu montrer au monde sa determination a reintegrer Kidal
par tout les moyens, alors une fois encore, le gouvernement perds un peu
plus de credibilite sur le plan international apres les declarations
recentes pour la paix. Nous nous retrouvons donc dans une situation de
crise que le message du PM sur malilink promets de regler militairement.

Si ce message est authentique, alors j espere que le gouvernement sera
plus serieux dans son approche militaire que celle diplomatique, parce
que la confusion regne. Kidal est un symbole et rien qu un symbole.
Sous controle nominal de la Minusma, avec deja une presence miliatire
malienne, et surtout avec la protection francaise, elle n a aucune
signification strategique sur le plan militaire ou economique. Son
symbole n est que politique, et en s y rendant, a la veille d une
nouvelle strategie de negociations, et malgre les derapages potentiels,
il n a fait que jouer le jeu de ceux qui ne sont pas interesses a la
paix de l autre cote. Cette nouvelle situation ne fera que prolonger le
statu quo, au mieux, en jouant pour la carte nationaliste sans fin de
jeu precis.

Je suis plutot inquiet par ce qui apparait plus comme un faux pas ou un
manque de strategie coherente, et que ceci denote le manque de rigueur
de toute initiative future, diplomatique ou militaire. Je ne peux qu
esperer qu en decidant de se rendre a Kidal dans un climat aussi tendu,
et qui le mene maintenant a se declarer pour la guerre, le PM a pris
en consideration toute la portee de cet acte. De son autorite a
recadrer la strategie du pays vis a vis du Nord aux consequences d une
nouvelle humiliation que l inaction pourrait entrainer apres une telle
initiative de sa part. La guerre n est pas un jouet qu on brandit ou
retire selon les evenements du jour. Cette visite apres les
manifestations ne pouvait que mal se passer, un soldat est mort, l
autorite de l etat a ete remise a mal une fois de plus, et si jamais on
finit a la table de negociation, le tout aurait ete pour rien. Il
devra s assumer.

Soukouna