Alors DOUBA fixe ou mobile ?

Le livebox passe par internet – de ce fait on ne peut pas le déplacer;
donc il est “fixe”.

La promesse du Douba était que l’appareil ne pourrait pas être déplacé
d’un bout de la ville à un autre. Après s’être connecté sur une antenne
GSM, le Douba devait être “lié” de façon permanente à cette antenne pour
qu’il ne soit plus possible de le déplacer. Le régulateur aurait prouvé
que le téléphone pouvait marcher même dans une autre ville – de ce fait
passant outre même le système de numérotation du fixe.

La tarification aussi pose un problème – dans le fixe, les appels vers
tous les mobiles (Malitel ou orange) doivent être tarifés de la même’
façon. Douba a un tarif préférentiel vers le mobile Orange. Sotelma
s’est plaint et a demandé de forcer Douba à fonctionner comme les fixes
Sotelma ou à défaut d’avoir une dérogation qui lui permet aussi
d’ignorer cette provision des règles.

Il se peut qu’il y ait d’autres raisons “cachées” – il n’y a rien au
Mali qui doit surprendre. Néanmoins, quand tu parcours le site du
régulateur tu vois que depuis Décembre 2013, le régulateur avait soulevé
le problème – plus tard, Orange a dit que les premiers appareils
fonctionnaient comme des “mobiles” mais qu’après une période d’essai
Douba allaient adhérer à toutes les règles du fixe. Le régulateur a
acheté un Douba en fin mai (bien après le lancement officiel) et
l’aurait fait tester; c’est à ce moment que le régulateur a décidé de
sanctionner.

______________________
A. Karim Sylla