Doctrine Obama et lutte contre le terrorisme en Afrique

Pour continuer notre discussion de la politique sécuritaire des grand
pouvoirs en Afrique et ailleurs, je propose, à ceux qui lisent
l’anglais, cet article paru dans la magazine du New York Times ce
week-end (http://nyti.ms/1kT7D71). Selon son auteur, ceux qui planifie
la “guerre contre le terreur” (une phrase officiellement délaissée dans
le langage du gouvernement américain depuis 2008) commencent à percevoir
des menaces grandissantes en Afrique à la sécurité des Etats-Unis, et
les militaires américains y essaient d’innover des tactiques en faisant
des partenariats avec les armées africaines. Pourtant cet auteur ne
semble pas prendre compte des défaillances de ces partenariats (voir par
exemple l’analyse du rapport des forces spéciales américaines avec
l’armée malienne dans
http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2014/04/22/les-rates-de-l-assistance-militaire-us-au-mali-11637.html).

L’article New York Times survole les interventions peu visibles de
l’armée américaine en Afrique d’aujourd’hui, dont au Niger, au Soudan du
Sud, et en Ouganda. Parmi les choses qui m’ont surpris : des autorités
américains aurait demandé à Chuck Norris, qui compte beaucoup de
passionnés parmi les rangs du groupe LRA de Joseph Kony, de s’y engager
pour diffuser des appels aux rebelles d’abandonner leur combat. Il
parait que les négociations entre le Pentagone et Norris sont en cours….

Bonne lecture

Bruce Whitehouse