Je le jure, je confirme, je persiste et je signe

Ibrim,
Je ne suis pas politicien – je n’ai aucune prétention à part bien faire
vivre ma petite famille et avoir un pays où il fait bon de vivre. Ceux
qui dirigent ont pris une grande responsabilités et un travail bien
difficile – il faut le leur reconnaître. Mais quand ils insultent nos
intelligences c’est quelque chose qui est difficile d’accepter. Nous
savons tous que le Mali ne fera pas disparaître ses problèmes du jour au
lendemain; mais on sait aussi qu’on ne peut pas résoudre les problèmes
en créant d’autres.

L’ancien président Nigérien feu Seyni Kountché a vécu dans sa maison
d’officier pendant qu’il était chef d’état jusqu’à sa mort. La maison
était une petite villa avait une seule toilette sans baignoire –
seulement une douche, un seau et un tabouret. Il recevait dans cette
petite maison les visiteurs sur sa terrasse sur les chaises de fils
plastiques comme nous en avons au Mali. Il mangea son kourba-kourba (le
tô) avec la main comme tous les paysans nigériens.

Il déclarait que la pire des choses que le Niger faisait c’est accepter
l’argent des autres. Il disait aussi qu’aucun Nigériens ne mourrait de
faim tant qu’il y avait un seul rond dans les caisses de l’état.
Kountché savait que son pays était tributaire des aléas climatiques –
tous les matins pendant l’hivernage ils appelaient les préfets et chef
d’arrondissements pour avoir l’état de la pluviométrie. Il était comme
obsédé par ce qu’il considérait comme son devoir — assurer le bien être
des Nigériens.

Seyni Kountché a acquis 3 avions pendant qu’il était président – 2
Hercules C-130 pour l’armée (transport de troupes et marchandises) et un
Boeing 737 présidentiel. La grande différence est que le 737 servait à
tout. Transporter les étudiants boursiers qui vivaient dans d’autres
pays, transporter les militaires, etc… L’avion était équipé comme un
avion de ligne régulier, pas de lit ou de salon, même pas de sièges
“business”.

Au Mali c’est tout le contraire. Le PR qui vit déjà dans une maison très
confortable veut dépenser des milliards pour refaire le palais à son
goût. Il vit sur un nuage qui semble lui faire penser les apparences
(lui vivant bien) se traduiront immédiatement en progrès pour le pays.
Le Mali a plus de 200 000 réfugiés vivant à l’extérieur et la seule
préoccupation du chef est son prochain voyage et le confort qui va avec.

Présenter ses excuses aux Maliens serait un bon début pour le PR; mais
changer sa façon de gouverner un pays aussi pauvre que le Mali serait
encore mieux. Les Maliens méritent vraiment mieux. L’institution que la
présidence représente peut-elle tomber encore plus bas? Franchement, je
n’en serais pas surpris. Aujourd’hui notre président est même cité dans
des affaires criminelles et mafieuses. Du jamais vu en 50 ans de
république; même pas au temps du CMLN!

______________________
A. Karim Sylla