Situation en Irak

Pêle-mêle, voici les informations qu’on peut lire sur la situation en Irak:

* les jihadistes après s’être emparé de Mossoul (la 2ème plus grande
ville) en 3 jours, aurait pris Tikrit (la ville de Saddam) et Baidji en
quelques heures (certains disent sans combats) – ils seraient à moins de
150km de Baghdad, qu’ils menacent d’attaquer; Une offensive sur Samara
(à 100km de Baghdad) aurait toutefois échouée.

* 500.000 civils ont abandonné leurs maisons

* 2 divisions de l’armée Irakienne (30,000 soldats) auraient simplement
abandonné la lutte devant…800 jihadistes – “nous sommes venus pour le
salaire, par pour mourir” est ce que les soldats en fuite répondaient
aux questions des journalistes; les soldats ont abandonné uniformes et
chaussures

* les jihadistes se seraient emparés d’environ $480 millions abandonnés
dans les banques des villes conquises; 18% de la production de pétrole
irakien sont dans les zones qu’ils occupent. Si des puits plus au Nord
(dans les zones kurdes) leur tombent sous les mains ce sera 1/3 du
pétrole irakien – chose qui aura des implications sur le cours du baril
et la croissance économique mondiale

* ils occupent les sites de deux barrages hydrauliques qui contrôlent
une bonne partie de l’approvisionnement en eau du pays

* ils ont pris 2 bases militaires — avec des hélicoptères d’attaque,
des blindés et des armes sophistiqués. Et il y a des craintes que les
moyens (aériens) qui y sont disponibles ne soient utilisés contre les
sites religieux (chiites). Déjà, certaines de ces armes sont entrain
d’être déployé en Syrie contre Les troupes de Assad.

* le PM Irakien à demandé l’assistance des USA

* Obama a déclaré son soutien au gouvernement irakien et pourrait déjà y
envoyer des drones armés. Après 1000 milliards de dollars dépensés en
Irak, l’Amérique est elle entrain d’y retourner?

* Qui sont ces jihadistes? ISIS (Islamic state of Iraq and Syria) ou
EIIL (état islamique d’Irak et du Levant) — même Al Qaeda pense que ces
gens sont trop “barbares”

Remarque personnelle: A Baghdad les dirigeants ont passé leur temps pour
une lutte acharnée pour le pouvoir avec des alliances contre nature (ça
vous rappelle qlq chose?) alors que le système sécuritaire ne repose sur
absolument pas grand chose. Il est difficile de ne pas faire un
parallèle entre l’appel désespéré de Al Maliki et celui de Dioncounda.
L’Irak est riche, le Mali est pauvre – mais des deux côtés on excelle à
vilipender ce qu’on a, préférant la chasse au pouvoir plutôt que de
bâtir un pays.

______________________
A. Karim Sylla