Vacances Utiles au Mali: Seminaires

Chers Malilinkers,
Je voudrais parler ce soir d’une initiative récemment évoquée ici
par Alassane Diabate. M. Diabate suggérait une facon de rendre
“utiles nos séjours au Mali en animant des séminaires et conférences
gratuits dans les facultés respectives.” Très rapidement, un certain
nombre d’entre nous Malilinkers s’y sont joints. Bakary Sylla
(Bako), comme toujours avec ses pertinentes idees, a ajoute a
l’initiative de Diabate un aspect technologique qui la rend encore
plus flexible et plus inclusive. En effet, Bako s’est engage a
former des volontaires indépendamment de leurs lieux de residence
pour mieux les outiller a prendre part a l’initiative. Ayant
personnellement participe a la 1ere seance de formation offerte par
Bako il y a 2 jours, j’avais juge utile de relancer l’idee encore
une fois sur notre réseau afin d’inviter tout un chacun a participer
a l’initiative dans la mesure du possible…Ce serait une facon de
joindre l’utile a l’agréable, vacances et conferences, visites de
nos familles,communautés et contribution a leur formation, donner et
recevoir, etc….

La participation a la formation offerte par Bako l’autre jour m’a
permis de voir plusieurs angles sous lesquels nous pouvons utiliser
cette opportunité pour aider notre système éducatif, renforcer nos
actions et initiatives citoyennes, reduire beaucoup de depenses de
l’Etat, bref aider notre pays…Entre autres angles:

1-Chaque Malilinker qui le desire pourra organiser/animer des
conferences, des formations dans nos écoles (surtout dans
l’Enseignement Superieur par exemple) dans le domaine de son
expertise. Il est aussi possible d’utiliser l’initiative dans le
cadre des conferences MSAS pour les collègues qui voudraient bien
presenter mais qui pour des contraintes de temps, de materiel ou de
géographie ne pourraient pas le faire.

2-Dans un long ou moyen terme l’initiative pourrait meme être
generalisee pour reduire certaines depenses de l’Etat: Elle peut
permettre, par exemple, a un/e Ministre, un/e fonctionnaire de
l’état ou un administrateur étant en mission a l’intérieur (ou a
l’extérieur) du pays de bien pouvoir immédiatement rentrer en
contact avec son département pour recevoir une information, un
dossier etc, au lieu de dire par exemple “je vous enverrai tel
document des mon retour a Bamako etc.” ou meme d’avoir a faire
attendre son audience (ou ses partenaires) jusqu’a une prochaine
mission. Le fonctionnaire ou Ministre en question pourra meme faire
une communication conjointe avec son département ou sa Direction
Regionale; ce qui peut reduire les depenses de missions, etc. Donc
économie de temps et de budget.

3-Une fois que la technologie est dispo, chaque compatriote de la
diapora pourra trouver un temps, aussi reduit soit il, pour partager
son experience, son expertise avec des etudiant/e/s, collègues,
citoyens. Ceux ou celles qui voudraient participer n’auront pas
besoin de voyager (frais de voyage, cout du séjour, temps, etc) pour
pouvoir partager leur experience. Je pense qu’a ce niveau aussi
l’Etat peut utiliser les talents des compatriotes fonctionnaires qui
se trouvent en conge formation dans d’autres pays pour continuer a
offrir certains services (dispenser des cours) puisque ces
fonctionnaires-la continuent a émarger au budget d’état…

4-Cette technologie rendra possible la participation simultannee de
personnes situées dans différents endroits du globe.
Enfin il est vrai que cela nécessitera la presence de l’internet et
d’un ordo par classe ou salle de conference, avec des baffles et ou
micros, ce qui ne me semble pas particulièrement couteux, et meme au
cas ou ca parait couteux ca vaudra le cout aussi longtemps que
l’initiative reste bien coordonnee. Car de toutes les facons le
futur reside dans l’usage de l’internet et des autres technologies.
Merci a tou/te/s et bonne soiree !

Talatou A. Maiga
University of Utah