18eme jour de frappes israéliennes à Gaza

Soul,

C’est avec un réel plaisir que je me joins à ta table du Byblos. Je
m’excuse pour mon retard et hélas, à pareille heure il y a peu de chance
que vous n’ayez pas déjà vidée la bouteille de Jack Daniels. Ce n’est
pas grave, les absents ont toujours tort. Je me contenterais d’une
omelette dans un “face-au-mur” en rentrant à la maison.

Pour ce qui est de Gaza, récapitulons avant qu’il n’y ait malentendu.
Pour rappel, ce thread a commencé avec Chouaibou postant un article et
je lui ai emboité le pas avec 3 autres articles. Nous avons l’un et
l’autre posté ces articles sans commentaires. Le conflit Israélo-arabe
est suffisamment ancien et suffisamment documenté pour qu’à ce jour tout
le monde soit en mesure de se faire sa propre opinion ou même de choisir
son camp si telle est la volonté des uns ou des autres…

Tu as été le premier à poster un commentaire décrivant comment tu
avais changé d’opinion au cours du temps, notamment après… l’occupation
du Mali ! Tu as également détaillé un certains nombre de raisons
expliquant, selon toi, la position Israélienne, notamment la “dure
réalité” de la région et “l’hostilité” des voisins. Comme d’autres sur
ce forum, Diadié notamment, j’ai trouvé que ton commentaire était très
biaisé et escamotait plusieurs faits que j’ai cru rappeler dans les
points que j’ai développés.

Si tu lis bien ce que j’ai écrit, tu verras qu’à aucun moment je n’ai
dit que les Palestiniens avaient raison sur toute la ligne ou que les
Israéliens étaient des monstres. Par expérience, je sais que dans ce
genre de conflit personne n’est tout à fait blanc ou tout à fait noir,
c’est dans des nuances de gris qu’il faut situer les choses. Un gris
hélas beaucoup plus sanglant que celui de 50 Shades of Grey que tu
affectionnes tant…

Si je parle de la position US, ce n’est pas pour dire qu’il faut
continuer à se battre jusqu’au last man standing. C’est plutôt pour
dénoncer l’hypocrisie de leur position. Tu fais semblant de ne pas me
comprendre.

En d’autres termes j’ai simplement voulu rappeler des faits, très
importants à mon avis, que tu avais omis dans ton commentaire aussi
biaisé qu’un reportage de France 24 sur le Nord Mali. Je prends bonne
note que tu n’es pas sioniste et de toutes façons je ne t’avais pas
traité de tel, car dans mon entendement même si tu étais sioniste je n’y
vois aucun problème. C’est une idéologie ou doctrine comme une autre :
on peut très bien être sioniste et rester objectif. De manière générale,
je ne rentre pas dans un débat en commençant par reprocher aux gens
leurs choix idéologiques, religieux ou politiques, je ne discute que les
faits. Chacun a le droit de se positionner où bon lui semble, c’est ce
que Amadou t’a rappelé dans un autre débat : you are entitled to your
opinions but not to your own facts.

Les faits aujourd’hui, c’est qu’il y a un occupant et un occupé. Ce
n’est pas mon opinion, ni celle des Palestiniens, des Israéliens ou des
Japonais, c’est celle du droit international, pour peu que ce concept
ait encore un sens aujourd’hui : ni la Bande de Gaza, ni la Cisjordanie,
ni Jérusalem Est ne font partie d’Israël selon ce droit international.
Cette occupation a commencé bien avant que le Hamas ne contrôle Gaza et
ne lance la moindre roquette. Pour la petite histoire, ce même Hamas
avait été encouragé à ses débuts par le Mossad pour saper l’autorité du
Fatah. Drôle de retour à l’envoyeur aujourd’hui…

Les faits, c’est que les colonies de peuplement Juives dans les
territoires occupés constituent elles aussi des violations du droit
international. Le fait de vaincre un adversaire militairement ne donne
pas tous les droits. Les colonies en Cisjordanie qui compliquent la vie
des Palestiniens sont aussi légales que si les américains avaient
construit des villes américaines en Irak ou en Afghanistan après avoir
vaincu ces pays.

Les faits, c’est qu’Israël maintient le peuple Palestinien dans une
situation d’apartheid car ils n’ont aucuns droits civiques et ne peuvent
s’auto-administrer sans interférence israélienne.

Ces faits sont réels au-delà de la violence de part et d’autre. Ceci
est rarement expliqué dans les medias mainstream qui se contentent de
mettre les deux parties dos à dos quand ils ne rendent pas les…
Palestiniens responsables de la situation actuelle ! Ton commentaire
avait ces mêmes accents partisans et simplificateurs.

On peut balayer ces faits du revers de la main en disant que la sécurité
d’Israël prime sur tout. C’est ce que les US font.

Je ne sais pas plus que toi comment ce conflit finira :

Peut-être qu’ils finiront par trouver leurs Mandelas et leurs De Klerks
et qu’ils arriveront à vivre ensemble dans le même pays,
Peut-être qu’il y aura deux états vivants cote à cote dans des
frontières qui restent à préciser,
Peut-être qu’un camp exterminera l’autre,
Peut-être que les deux camps seront exterminés et qu’ils entraineront
d’autres dans leur perte… Cette option semble de plus en plus probable.
En matière de folie, il ne faut jamais sous-estimer le potentiel humain…

Une lueur d’espoir toutefois, et des plus inattendues : selon
l’historien Israélien Shlomo Sand, l’essentiel de l’actuelle population
Palestinienne serait en fait composée de… descendants de Juifs qui ne se
sont pas exilés et qui se sont graduellement convertis a l’Islam !

“No population remains pure over a period of thousands of years. But
the chances that the Palestinians are descendants of the ancient Judaic
people are much greater than the chances that you or I are its descendants.

“The first Zionists, up until the Arab Revolt [1936-1939], knew that
there had been no exiling, and that the Palestinians were descended from
the inhabitants of the land. They knew that farmers don’t leave until
they are expelled.

“Even Yitzhak Ben-Zvi, the second president of the State of Israel,
wrote in 1929 that, ‘the vast majority of the peasant farmers do not
have their origins in the Arab conquerors, but rather, before then, in
the Jewish farmers who were numerous and a majority in the building of
the land.'”

(…)

Another cruel aspect of this irony is that the descendants of the
ancient Israelites may include many Palestinians, who are genetically
indistinct from the Sephardic Jews who were, like the Palestinians,
original and indigenous inhabitants of this ancient land.

Yasir Arafat told me quite often that the Israelis are really cousins of
the Palestinians. He may have been wrong; they are more likely brothers
and sisters.” – Israeli Scholar Disputes Founding Myth :
http://www.consortiumnews.com/2009/041109b.html

Comment fut inventé le peuple juif :
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/SAND/16205

Je ne sais pas si ses recherches sont confirmées, mais je souhaite de
tout cœur qu’il ait raison. Si ces gens peuvent enfin comprendre qu’ils
sont frères et sœurs…

Mazel tov !

Stephane Kaker Bombote