Les externalisations en opérations extérieure

Pour compléter. Les soldats français ont une solde de base, qui est
complétée par des primes et des indemnités spéciales lorsqu’ils
participent à des opérations extérieures. Cela engendre donc un surcoût
pour l’armée française. La France manque de moyens aériens pour le
transport lourd, d’où la location d’Antonov ukrainiens, et de
ravitailleurs et de drones, d’où l’appui de l’armée américaine. Pour
compléter. Les soldats français ont une solde de base, qui est complétée
par des primes et des indemnités spéciales lorsqu’ils participent à des
opérations extérieures. Cela engendre donc un surcoût pour l’armée
française. La France manque de moyens aériens pour le transport lourd,
d’où la location d’Antonov ukrainiens, et de ravitailleurs et de drones,
d’où l’appui de l’armée américaine.

Au sujet des journées de réflexion. J’avais en effet été invité à ces
journées de réflexion, et j’avais même mon billet d’avion. La veille de
mon départ, le ministre Camara m’a fait savoir par l’un de mes contacts
que ma présence à Bamakon’était pas souhaitée. J’aurais parait-il
critiqué le président de la République (je mets au défis quiconque de
trouver la moindre attaque contre le président ou un membre du
gouvernement dans mes écrits), et aussi l’ambassadeur de France ( ce qui
est vrai, mais pas récemment comme le dit le ministre, mais en décembre
2013). Selon le ministre, certains participants au colloque auraient
menacé de se retirer si j’étais présent
J’ai donc été exclu de ces journées, une parole libre étant
manifestement dérangeante pour certains. Le ministre n’a semble-t-il vu
aucun inconvénient à ce que soit invité l’un de mes collègues qui depuis
deux ans défend avec ardeur la cause des rebelles sur les ondes
françaises et internationales. A la demande faite aux organisateurs de
savoir par qui et pourquoi j’avais été exclu de ces journées, je n’ai
jamais reçu la moindre réponse.
J’avoue que je trouve cela très décourageant et que je me demande par
moments si je ne ferais pas mieux de cultiver mon jardin plutôt que de
me mêler de questions, qui finalement, ne me concernent pas …

Francis Simonis