Réinsertion des rebelles dans l’armée

On peut continuer à blâmer IBK et Mara parce que ce sont eux qui
président, aujourd’hui, aux destinées du Mali. Qu’est ce que nous,
Maliens, avons fait pour libérer le Mali. On faisait la fête à Bamako et
des guerres de clocher politiciennes lorsque notre pays était occupé.
On a dépensé des milliards pour chercher le pouvoir, alors que nos
militaires manquaient des armes pour défendre notre pays. On a acheté un
avion inutile à coup de milliard, alors que notre armée est loin d’être
capable pour défendre le Mali. Nous continuons (à tous les échelons de
l’administration) à exploiter, voler et détruire le Mali pour nos
propres intérêts, alors que les autres nous assistent. Tout ce que nous
voulons c’est le pouvoir de Bamako.

Nous avons demandé la protection de la France et de la communauté
internationale. Elles sont venues nous sauver en nous imposant de
négocier avec certains groupes armés. En plus, nous avons été incapables
de défendre et de protéger le Mali militairement, diplomatiquement et
politiquement. Il ne faut pas chercher de bouc émissaire. Nous sommes
tous responsables. Le Mali nous appartient à tous. Il faut qu’on
commence d’abord à défendre les intérêts du Mali au lieu de défendre nos
propres intérêts ou ceux de nos amis. Malgré nos divergences, apprenons
d’abord à défendre le Mali.

Barou Sam