Réinsertion des rebelles dans l’armée

Diagayeté,

Je suis contre la réintégration et même les négociations parce que le
problème ne sera que différé. C’est la raison pour laquelle j’étais
toujours contre les accords de Ouaga. Nous avons fait les accords de
Tamarasset, le pacte national, les accords d’Alger et nous connaissons
les suites. Aujourd’hui, nous sommes encore plus faibles que lorsqu’on
signait ces accords. Cela veut dire que nous ferons plus de concessions
qu’auparavant. Est-ce que nous avons le choix de ne pas aller aux
négociations ? NON. La communauté internationale nous les a imposées et
nous sommes faibles sur tous les plans (par notre propre faute). Bamako
est libre et on continue à faire la fête parce que cette communauté
internationale veille sur nous. On ne peut pas ignorer ses exigences.

L’accord de Ouaga n’était que le début des négociations qu’on voulait
imposer au Mali. Le Mali sous la transitions ne voulait pas d’accords,
mais c’est la France qui nous a imposé les accords de Ouaga parce que
c’était la seule manière pour elle de concilier ses promesses faites au
MNLA et l’exigence d’élections sans la libération totale du Mali.

IBK avait bien débuté en essayant de diviser les mouvements armés.
Certains d’entres veulent seulement de l’argent et du pouvoir, alors que
d’autres ne veulent que l’indépendance. Cependant, l’effort du régime
d’IBK a été mis à mal parce que le flot des sous n’a pas suivi les
promesses. Les groupes armés se associés de nouveau. En plus, le régime
d’IBK a mis à mal le parrain des indépendantistes, la France, en
trainant les pieds pour signer l’accord de défense et sur d’autres
promesses. La France est venue nous libérer et il faut qu’on la paye
d’une certaine manière. En outre, on ne peut pas passer outre les
exigences de Paris, sinon nous risquerions de perdre totalement le Nord.

Ce que le pouvoir actuel doit faire c’est de préparer le Mali
militairement et diplomatiquement pour faire face aux assauts des
indépendantistes. En outre, on doit faire tout pour éviter une guerre
civile qui n’arrangera que les indépendantistes. Les graines sont déjà
semées et faisons tout pour qu’elles ne germent pas.

Barou Sam