Le groupe d’auto-défense touareg Imghad

Oui, je suis d’accord sur toute la ligne. Il est difficile de s’assoir
les bras croisés et servir de souffre douleur quand l’état sensé te
protéger est complètement absent.

Mais pour moi le plan B doit être l’armée — pour sécuriser les
populations. Les autorités politiques ne peuvent pas ignorer le problème
de l’armée. Elle est mal dirigée et il ne faudrait pas avoir honte de
faire venir des “compétences” extérieures pour l’aider à relever les
défis. Comment peut-on prendre au sérieux des dirigeants d’une armée qui
sont eux même incapables d’entraîner leurs troupes, mais sont aux
premiers rangs pour les amener à la boucherie?

Le scénario qu’il faut éviter est de rendre la gestion du Mali encore
plus difficile. Répliquer le scénario Libyen ou Libanais au Mali
n’arrangera absolument rien.
______________________
A. Karim Sylla