Banque mondiale : Cuba dispose du meilleur système éducatif d’Amérique latine et de la Caraïbe

“Ces résultats s’expliquent par la volonté politique des dirigeants cubains de mettre la jeunesse au centre du projet de société, en allouant les moyens nécessaires à l’acquisition de savoirs et de compétences”.

Voilà qui est clair : volonté politique des dirigeants.
Tout, absolument tout dépend de cette volonté politique. Ça veut que ceux sont des vrais leaders qui se soucient du bien être de leur concitoyens et de son amélioration.

Et nous qu’avons nous en Afrique ? Des prédateurs ! On vient au pouvoir chez nous plutôt pour la promotion personnelle. Le bien être des citoyens ? C’est moins prioritaire. C’est la triste réalité.

Mais il faut que nous soyons vraiment conscient que si le niveau de vie ne s’améliore pas nous aurions toujours des gens qui vont se rebeller. Il faut que nous comprenions que la pauvreté extrême peut pousser les individus à tous les extrêmes. Il suffit d’avoir des individus mal intentionnés pour mettre le feu à la poudre et voir les plus fragiles adhérer à leurs idées.

Je ne suis pas sûre que si le niveau de vie au Mali était à un certain niveau, je ne suis pas sûre qu’il y ait beaucoup de personnes qui prennent les armes contre le pays. Il y aura des gens (les Ifoghas) qui continueront à guerroyer pour perpétuer leur mode d’existence mais il y aura moins de suiveurs.

De la même manière, dans le reste du pays les gens auraient eu un meilleur respect pour le politique parce qu’ils verront en lui celui qui cherche leur bonheur. Aujourd’hui c’est le contraire; le gens n’ont aucune confiance au politique. À cause de caractère prédateurs que les politiques traînent avec eux depuis Moussa Traoré en passant par ATT transition, Alpha, ATT consensus et maintenant Ibrim. Celui la qui a peut être encore 4 ans pour redresser la barre et retrouver la popularité que 78% des votants lui avaient reconnus aux dernières élections.

Au fond je pense qu’il manque du courage à nos dirigeants pour faire comme Cuba ou le Rwanda. Pourquoi ? Est ce parce que ce système de prédation les convient réellement ? Pourquoi ne sommes nous pas capables de réfléchir par nous mêmes ? Pourquoi être toujours derrière cette machine qui nous broie même jusqu’aux os ? Pourquoi avons nous si peur d’être nous mêmes ?

Je fais un constat qui ne peut pas être généralisé bien sûre. Mais voilà, à part les pays occidentaux membres de l’OTAN ou de l’autre alliance du pacifique ou des pays arabes pétrodollars, je crois que la plupart des pays qui ont pu améliorer et garder un certain niveau de vie de leurs citoyens (ou disons être libre du pont de vue de l’éducation et la formation des ressources humaines) ont passé par l’autoritarisme ou même la dictature.
Expemple :
– la Russie d’antan et ses pays satellites socialistes d’Europe (on peut épiloguer sur la qualité et l’adaptation mais on sait que dans certains domaines la compétence était bien là) ; de mon point de vue Staline le dictateur a fait la Russie plus que Lénine lui même.
– Cuba (le régime est connu pour être autoritaire)
– la Chine aussi. C’est vrai que les choses se sont améliorées bien après. Mais je crois le système à gardé son caractère autoritaire jusqu’à présent. Et ceux sont bien des leaders “communistes” qui décidé (volonté politique) de faire changer les choses.
– Libye : Kadafi était on ne peut plus autoritaire. Mais le niveau de vie de la population sous lui était meilleur que celui du Nigeria, du Gabon, du Congo qui produisent aussi du pétrole.

Il y a tellement de cas qui devraient nous enseigner que l’éducation et la formation des ressources humaines de qualité sont les clés de la réussite.
Et pourtant le Mali du temps de Modibo m’avait semblé être bien parti par rapport à la qualité de l’enseignement.

Cordialement
____________________
Chouaibou