Deux Touaregs retrouvés égorgés près de Kidal

Dans ce cas précis, j’avoue ne pas comprendre pourquoi vous êtes fâchés contre RFI; l’article pose des questions légitimes comme toute personne qui ne connait pas (encore) la vérité. 2 membres (ou proches) du HCUA ont été tués; il peut s’agir d’une affaire de brigands ou d’un règlement de comptes sordide. Ou bien d’une situation liée au conflit entre les acteurs du Nord. Qui sont les ennemis du HCUA? Ça peut-être Ansar Dine — mais on pense savoir que le HCUA est sa branche politique; ça peut être AQMI — c’est leur mode opératoire mais cela voudrait dire que les alliés d’hier sont devenus ennemis; ça peut-être le MUJAO — ils font ce genre de chose mais ne sont généralement pas présent dans la région de Kidal; ça peut-être l’AMA — mais elle n’a aucune présence sur place; ça peut être le GATIA — ce n’est pas leur méthode de travail (à ce jour) mais il pourrait s’agir d’une vengeance.
Si je devrais écrire un article sur la question étant à 2000 km de Kidal, ce sont là les questions que j’aurais posé. Il n’y a pas d’accusations, mais des questions.
RFI a certes ses opinions et ses interventions sont (souvent) balisées par la politique française; mais pouvons nous la comparer vraiment à l’ORTM? Fermer RFI voudrait simplement dire qu’il n’y aura plus de nouvelles crédibles ni la présentation de différents points de vue.
Il y a des pays qui réagissent officiellement aux nouvelles de RFI qui ne leur plait pas; c’est ainsi qu’on connait le nom (et la voix) de Lambert Mendé de la RDC; combien de fois avez vous entendu votre gouvernement se plaindre sur RFI ou offrir son point de vue?
A. Karim Sylla

Cette radio nationale française est tout simplement anti-malienne.
Elle communique pour nuire au Mali et contre nos intérêts.
En fait dans l’aspect que vous relevez si bien Malobbo, quelle est la part d’information qu’elle délivre à ses auditeurs ? Aucune.

Elle suggère, elle insinue, elle cherche à calomnier.

Le même article en traitant des événements totalement différents (égorgements de “touaregs” à Kidal et mort d’un français par suite de fusillade par des bandits à Bamako : les seules vraies infos de l’article) ne recherche-t-elle pas à les lier ?

Cela fait trois ans, trois longues années que cette radio de propagande du ministère français des affaires étrangères et de ses services d’espionnage déverse sa haine contre notre pays. Qu’on ne nous dise pas que nous sommes des amis lorsque cette radio outil de la France est utilisée pour mentir et calomnier sur le Mali.

J’aime bien quand nous critiquons le pouvoir en place au Mali lorsqu’il commet des fautes et erreurs, mais je ne comprends pas nos politiciens qui osent s’adonner à cœur joie à défendre l’intérêt du pays quand c’est de l’intérieur que le pays est menacé et qui se taisent comme des carpes lorsque la menace vient de la France ou de ses services.

Et le pouvoir en place aussi qui ne réagit pas ! Il y a bien des journalistes chevronnés au Mali qui peuvent aider le gouvernement à trouver la meilleure manière de répondre à cette radio de propagande inamicale et faite de malhonnêteté.
Si la France est dans son droit d’user de ses moyens pour défendre ses intérêts, le Mali doit et peut user de ses petits moyens.

On va encore me dire que c’est excessif mais je crois que nous ferions mieux de faire comme les autres font lorsqu’un organe de presse ne respecte pas les règles pu nuit aux intérêts supérieurs du pays ou il exerce :
1. fermer cette radio pour quelques temps; l’interdire de diffusion;
2. la traîner devant la justice du pays ;
3. Choisir le bon moment (faute grave ou recensement des calomnies) et se plaindre devant les autorités françaises contre cette radio.

Cordialement
____________________
Chouaibou


Le 22 nov. 2014 à 07:19, malobbo.diag  a écrit :

> Paix à leur ames! Condoléances à leurs familles!

> RFI joue naturellement à la Diversion en se demandant:”S’agit-il d’un conflit avec d’autres groupes armés pro-Etat malien ? “.

> Elle devrait plutot se demander où sont ceux qui “défendent avec armes les Touareg” (MNLA, HCUA, etc.) et se sont proclamés maitres de Kidal?
>

> Il faut constater que depuis le départ des FAMA de Kidal l’ insécurité n’a fait qu’ augementer. Bien sur que les groupes islamistes se sont activés, mais il y a aussi la part de l’ abscence des troupes maliennes qui connaissent bien les lieux.

malobbo