Le député Mariko demande au PM Mara de présenter ses excuses aux maliens

” Je ne sais plus la définition de politicien, mais je ne crois pas être une encore.” RAMATA
Simple la définition de politicien:

“La politique c’est l’art de ne jamais écouter l’autre camps, jetter tout ce qu’il dit dans la poubelle,  ne JAMAIS SE REMMETTRE EN CAUSE , c’est à dire avoir toujours une justification pour ce qu’on fait même quand on facture une pair de chaussette à 10 000 cfa, ça s’explique.  La politiqye c’est suivre AVEUGLEMENT SON PARTI MEME EN ENFER. Le parti a toujours raison,  même quand il a perdu le nord.
Oui grande soeur, c’est pourquoi je n’arrive pas à la faire la politique. J’ai voté IBK sans être du RPM, je croyais sincèrement qu’avec lui, il n’y aura plus de chaussettes à 10 000 cfa et des fonctionnaires qui dorment dans les bureaux, helas la surfacturation a pris du poids et hier je suis allé dans un service public à 11h et jai trouvé des fonctionnaires sous le clim, porte ouverte et ronflant comme dans leur chambres à minuit. (Je n’ai pas manqué de keur rappeler que je ne paie pas mes impôts pour quils viennent ronfler. Ils n’ont pas apprécié,  mais c’est exactement leur problème).
Je la ferais le jour où il sera permi pour un parti politique d’interpeller son président à l’AN pour quils explique aux maliens comment on a pu arriver à ces degrés de bassesse dans le non respect du peuple dont on dilapide les ressources sans se voir dans l’obligation de lui rendre des comptes. Au contraire on continue de lui mentir et de gymnastiquer pour expliquer que la sensation de brûlure qu’on a en touchant le feu n’est pas de la brûlure mais juste une impresdion, dans la réalité on ne brûle pas.
Hier encore quelqu’un essayait de me convaincre que j’ai mal lu le rapport du vgal et de la cours des comptes.

Je retourne à l’école pour ne plus être ausdi bouché jusqu’à être dans l’incapacité de lire sur une facture: chaussettes: prix unitaire : 10 000 FCFA Pas Francs Guinneens.

C’est dur ce qui nous arrive,  la responsabilité est certe collective mais le n°1 doit s’assumer et les autres suivront.

AG ACHAROM


Monsieur Goita,
Je vous remercie pour cette réponse bien dosées qui résume
parfaitement ma position et celle de la très grande majorité des
internautes à propos des contributions de Madame le Professeur sanogo.
C’est bien dommage que Madame sanogo ne comprenne pas encore tout ce
qu’on lui dit et que tout le monde lui répète quant elle revient
toujours sur le même refrain. On se demande si elle veut bien
comprendre ou elle veut désinformer les malilinkers Plus de 99% des
interventions désapprouvent ses positions, mais elle semble croire que
tout ce monde ne comprend rien et que c’est elle la lumière. Sa
position, celle de son Président, et de son parti sont bien connues et
ont été exposées au grand jour lors du débat à la télé malienne sur la
motion de censure contre le PM Mara. Je suis de plus en plus conforté
dans la position pour croire que ce sont des opportunistes qui
cherchent une place et qui n’hésiteront pas à marcher sur des cadavres
maliens pour arriver à leur fin. Le plus dommage c’est qu’ils n’ont
aucune vision pour le Mali et se plaisent à dire qu’ils sont les seuls
patriotes. dans un message précédent je lui demandais de nous apporter
la preuve de ce qu’il a pu apporter au Mali pour sa construction, même
si je crois savoir qu’il a déjà fait quelque chose car il a formé des
jeunes médecins. Pa contre ils excellent dans le langage démagogique à
nourrir les gens avec des messages populistes “terre à terre” comme:
ils ont volé l’argent du peuple, ils n’aiment pas le peuple, etc……
Madame le Professeur, il faut revenir sur terre et tenir un langage
cohérent comme l’ont souligné Monsieur Kalifa Goita et Mamadou Maiga
ancien du RPM, et surtout apporter une argumentation aux idées que
vous semblez défendre, mais en quoi je crois que vous n’avez aucune
conviction au regard des actes que vous posez quotidiennement.
Je vois déjà que le SADI se prépare à se désolidariser du RPM et crier
sur tous les toits qu’il n’a jamais géré le pays avec le RPM alors
qu’il a soutenu le PM et son gouvernement contre des malversations
financières extrêmement graves. Le SADI a dit en son temps que ce
n’est pas à l’opposition de leur donner des leçons; je constate que
c’est au FMI de leur donner des leçons, car le SADI soutien les mêmes
dénonciations dès qu’elles sont portées par le FMI. On dit en bambara
“Min Tolila A Kassa na bô”. Tôt ou tard on vous découvrira, In Chah
ALLAH, mais pas le même In Chah ALLAH que vous citez tous les jours et
en quoi vous ne croyez pas.
Que Dieu sauve le Mali des prédateurs. Amine! Amine! Amine! Amine!
Que Dieu détruise tous les prédateurs du Mali et leurs complices
actifs. Amine! Amine! Amine! Amine! Amine!
Je demande à Dieu d’épargner les complices inconscientes que l’on
manipule en leur faisant croire à leur propreté. Amine! Amine!
Cordialement
Cissé A


Le 11/11/2014, Kalifa Goita a écrit :

> Bonjour Prof. Sanogo
> Les personnes qui critiquent vos positions ou qui émettent des opinions
> contraires ne sont pas nécessairement vos adversaires politiques ou vos
> ennemis politiques. La plupart du temps elles ne sont même d’aucun bord
> politique. La grande difficulté qu’elles ont, et j’en fait partie, c’est
> qu’elles ne comprennent pas vos messages. Ceux-ci manquent de cohérence et
> vont dans toutes les directions sans un vrai fil conducteur. Vous pouvez
> produire toutes les analyses et contre arguments que vous voulez, le fait
> est que vos messages sont difficiles à suivre et ne sont pas solides pour
> un parti qui espère gouverner le pays. Je n’ai aucune leçon à vous donner
> là-dessus (qui suis-je ?), mais vous devez marquer un temps d’arrêt et
> peut-être revoir vos stratégies.
>
> Votre parti a manqué l’opportunité de sévir contre le gouvernement pendant
> la motion de censure. Aujourd’hui vous faites le surpris devant les propos
> mensongers tenus à l’époque. Pourtant les arguments béton mis de l’avant
> par le PARENA et vérifiés un à un au fil du temps, étaient déjà d’une
> grande limpidité à l’époque. Même moi en tant que néophyte en politique,
> j’ai compris rapidement ! Si vous vous n’avez pas su lire à travers, on
> doit alors se poser la question sur la profondeur avec laquelle vous
> travaillez. De toutes les façons je n’ai jamais vu de profondeur. Pas
> étonnant que vous soyez les médecins après la mort, toujours une longueur
> de retard sur les évènements. C’est dommage pour un parti sur lequel
> beaucoup d’espoir était fondé.
>
> Kalifa Goïta