Indice de Perceptions de la Corruption 2014

C’est à nous de prendre toutes les initiatives aujourd’hui contre la corruption qui tue cent fois plus que Ebola, le sida et le PALU réunis.

Travaillons dès à présent autant que nous sommes, en dehors de l’Etat et ses ramifications pour rédiger un livre blanc de la lutte contre la corruption, les fraudes économiques, financières et tous les brigandages,

Mettons en avant en tout premier les niches de fraude ;

En second, mettons en place un mécanisme de dénonciation et de poursuites immédiates, y compris par-devant les juridictions internationales ;

En troisième, travaillons avec TPI et tous les autres organismes en vue de mettre en avant les BEST Practice,

En quatrième lieu, mettons en place les mécanismes de publicité et de diffusion des cas de fraude et de corruption (site internet, newsletter, journal, radio, dvd) ;

En dernier lieu, trouvons des partenaires et je pourrais immédiatement demander le concours de William BOURDON, avocat, patron de Sherpa qui poursuit pour les biens mal acquis et Akere MUNA, de Transparency International, à structurer toute cette dynamique qui devra être conçue, mise en œuvre et financée totalement et entièrement par des initiatives comme les nôtres,

Aucun autre ne viendra nous donner les moyens de les battre, par les opérateurs économiques qui sont les premiers concernés et leurs affidés, les politiques. C’est connu, les politiques parlent plus de corruption qu’ils n’agissent contre. Si on attend de ce côté là, c’en sera fini pour le Mali.

Envoyé de mon iPhone
Mamadou I Konate