Interview de Soumeylou Boubeye Maiga

Bonjour Karim
Le manque de système judiciaire efficace dans le pays fait que tous les gros poissons impliqués dans les malversations ne s’inquiètent guère. SBM s’exprime comme il veut, parce qu’il sait que le chef de la mafia lui-même est impliqué avec sa suite, et que la justice fait semblant de travailler et n’a de dents que pour les petits voleurs sans soutien. Il faut reformer les institutions de ce pays, en réduisant considérablement les pouvoirs du Président. Le Mali n’a pas besoin de pseudo monarque qui piétine allègremment toutes les règles, comme le fait IBK.

Nous avons un procureur général qui parle beaucoup, mais qui fait peu. Le reste du système judiciaire, je n’ai aucune idée comment ça fonctionne. Mais ce qui est sûr, aucun dossier sérieux n’aboutit. Rien ne bouge sur les malversations financières grotesques qui crèvent pourtant l’oeil. Aucun jugement sur les terroristes depuis des années, qu’on finit par élargir ou échanger sans aucun respect pour les victimes.

Le Mali actuel n’est même plus un pays en voie de développement, mais un pays profondément sous-développé en voie de recul par l’hypocrisie, l’incompétence et l’insouciance de ses propres fils. Quand j’entends certains parler d’un Mali émergent, je ne peux m’empêcher de rire! Encore faut-il qu’on arrive à se maintenir dans le statut de pays en voie de développement.

Kalifa Goïta


Le 11 décembre 2014 06:12, ‘A. Karim Sylla’ via malilink <malilink@malilink.net> a écrit :

Merci Malobbo.
Assez édifiant sur l’état d’esprit de SBM. Il est serein – sachant que les mailles du filet ne peuvent se fermer sur lui tout seul; des très proches du PR ne sauront y échapper si la justice suit son cours. Même constat chez Fily-la-menteuse; le PR l’aurait félicité chaleureusement pour le travail bien accompli. Les Maliens seront le dindon de la farce.

Ceux qui pensent que IBK est étranger aux tripatouillages seront édifiés. SBM dit ceci dans son interview à propos des tripatouillage: “[…] ce sont des dossiers que tous les gouvernements du monde gèrent de manière discrétionnaire avec quelques fois des critiques qui sont corrigées au fur et à mesure, en fonction des analyses qui sont faites.” SBM nous dit publiquement que ce dossier doit être géré en catimini; afin, je suppose, que les éclaboussures n’atteignent des hauteurs non-souhaitées. Il sait qui a pris/reçu l’argent et avec qui certains partages ont été faits. Et il a su, je suppose, bien faire le partage autour de lui.

______________
A. Karim Sylla