Nos Condoléances à la famille Intalla

Bonjour Mohamed AG HAMATY,

Je pense que vous faîtes erreur en jugeant ainsi Mohamed Ag Acharom. Voyez la réponse de Amadou O. Wane qui a suivi. Je pense qu’il faut prendre du recul et essayer de comprendre ce qui se passe. Vous parlez d’un pays, le Mali, où quasiment 50% de la population a moins de 15 ans ! Ce qui fait qu’inévitablement l’écrasante majorité de ce pays est née dans ce que les aînés ont appelé une République. Et ceux, parmi eux, qui sont allés à l’école ont été formatés, en plus de l’éducation traditionnelle et religieuse de la maison, aux principes républicains.

C’est simple, le Patriarche Intalla et eux n’ont pas évolué dans le même monde: ils ne se comprennent donc pas. Pardonnez donc cette incompréhension.

Cette jeunesse africaine dont fait parti Mohamed, Amadou, moi-même et plus d’un demi-milliard d’autres individus, souhaitent vivre dans leur monde. Souhaitent vivre, consciemment pour les uns ou inconsciemment pour les autres, dans des Républiques. Et ils seront féroces contre tous ceux qui tenteront de détruire cette idée de République.

En attaquant le Mali, on a tué quelque chose à l’intérieur de ces jeunes. Je ne parle pas d’un simple pays, je veux dire je ne parle de territoire. C’est l’âme de leur pays qui a été touchée. Une Nation était une somme d’individus liés par des principes, c’est leur âme à chacun d’eux qui a été touchée.

Merci,

Ndack


> Date: Sat, 20 Dec 2014 11:40:23 +0000
> Subject: Re: Re : Re: [malilink] MNLA: “Nos Condoléances à la famille Intalla et au peuple de l’Azawa”
> From: medaghamati
> To: malilink@malilink.net
>
Quand Mohamed Ag Acharom, un éminent intellectuel malien de l’ethnie kel Tamacheq “noire” dite “Bellae affranchie” (Iderfan ou Eghawelen,en Tamacheq) de la confédération touarègue Kel Assouk de l’Amanokal Efenfen de Tessit, insulte la mémoire d’un défunt Amanokal de l’une des confédérations kel Tamacheq du Mali, je suis triste pour lui quand il dit: “ce vieux ne mérite même pas qu’on communique sur son décès”.

Je note ma frayeur et ma profonde déception au regard de cette haine raciale qu’un homme cultivé, qui a gardé son nom avec la particule “AG” qui l’identifie, puisse proférer sur un site de partage.

En tout état de cause, je me voilerais désormais et tournerais le dos à mon homonyme Mohamed AG ACHAROM que j’avais connu autrement, en 2009, dans le Comité de Vigilance de la CPM du défunt docteur Diala KONATE.

Sincèrement,

Mohamed AG HAMATY


Le 20/12/2014, Amadou O. Wane a écrit :
Mohamed,
Je ne prierai même pas qu’Allah le pardonne. S’il doit aller à l’enfer
pour ces actes, let it be.
Qu’Allah le paye, le mal qu’il a fait a son peuple et au Mali. Il a
creer la zizanie et le désordre.

Amadou O. Wane