Vers Un Rejet de l’Accord…

“A Kidal, c’est Iyad Ag Aly le Chef. HCUA , MNLA etc.. ne sont que des exécutants. On a perdu du temps pour rien!”_Ibrahima Baber.

Ce qui veut dire que tout le mouvement est adossé au terrorisme.
Pour mettre en œuvre son entreprise pensée et soutenue avec l’aide des ennemis du Mali, le MNLA s’est associé aux djihadistes comme Iyad de AnsarDine et Abouzeid de AQMI. C’est un fait.

Il est indéniable que le MNLA à lui seul ne pèse militairement pas lourd devant les FAMA. Son aile militaire est en relation étroite avec celui de groupe AnsarDine devenu HCUA et les autres narcotraficants. Ça aussi est un fait.

Je présume que si Iyad n’avait pas été déclaré terroriste par les USA et l’ONU il serait avec le HCUA à la table des négociations. Il est clair donc que les personnes qui étaient en face du gouvernement malien n’étaient pas les vrais décideurs. La puissance n’est pas du côté de Bilal du MNLA mais plutôt de celui de Alghabass qui est en fait un lieutenant de Iyad.

J’en déduit qu’en réalité, puisqu’il a décidé de négocier, le Mali devait le faire en priorité avec les détenteurs de la puissance réelle c’est à dire les djihadistes de AnsarDine et MUJAO. Si il y avait un accord avec ceux ci, le MNLA aurait disparu de lui même sans laisser de trace.

Malheureusement la communauté internationale a imposé au Mali de négocier avec le plus faible de l’alliance des malfaiteurs ou du moins sur la base de ses thèses.

Et c’est là tout le problème. Le MNLA ne peut pas imposer ses vues à Iyad et les siens. Il n’en a tout simplement pas les moyens.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga