Déclaration des Maliens Relative à la Libération de la Ville de Ménaka

Déclaration des Maliens relative à la libération de la ville de Ménaka

Il y a exactement deux ans, le 25 Avril 2013, que la Mission Multidimensionnelle Intégrée de Stabilisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a été créée par la résolution 2100, sous le chapitre VII de la charte des Nations Unies.

Le paragraphe a (i) de cette résolution 2100 stipule précisément que le rôle de la MINUSMA était d’appuyer les autorités de la République du Mali, dans la stabilisation des principaux centres de population, en particulier dans le Nord du pays en prenant des mesures adéquates pour empêcher le retour des éléments armés dans ces zones. Nous considérons les rebelles du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) et leurs alliés comme des éléments armés non mandatés par aucune autorité légitime encore moins par nos populations. Pire que cela, c’est le MNLA qui continue à terroriser nos populations paisibles en leur arrachant toute dignité.

Ensuite le paragraphe a (ii) de la même résolution stipule que la MINUSMA est mandatée pour appuyer les autorités du Mali afin d’étendre et de rétablir l’administration sur toute l’étendue du territoire national. Depuis trois ans, nos populations à Ménaka ont été privées par les rebelles du MNLA de leurs droits légitimes de citoyen Malien à avoir accès à l’administration Malienne. Nous nous demandons alors, quel est finalement le rôle de cette MINUSMA lorsqu’elle n’arrive pas a’ assumer les missions pour lesquelles elle a été mandatée.

Le 27 Avril 2015, le MNLA, qui ne représente aucune communauté de Ménaka ou du Nord, qui n’a absolument aucun soutien auprès des populations, et qui ne parle qu’au nom de quelques individus armés, continuait encore à terroriser les paisibles populations de Ménaka quand il a été bloqué par des combattants de mouvement d’auto défense qui protégeaient les populations. Aujourd’hui nos populations se réjouissent de cette libération des mains des terroristes rebelles et arrivent enfin à savourer l’espoir d’une éventuelle stabilisation.

Ainsi, par la présente lettre, nous,

Peuple digne du Mali

Populations de la région de Gao

Populations de Ménaka

Adressons cette demande :

Au Secrétaire General des Nations Unies

Au Président de la République du Mali

Au Président de la République Française

Au Président des Etats Unis d’Amérique

A la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)

A toute la communauté internationale

Pour exiger le retour de l’armée Malienne dans nos villes et de nous permettre d’être sous la protection des groupes d’auto défense. Nous n’admettrons aucune autre force en dehors de l’armée Malienne, dans nos villes puisque nous n’avons confiance qu’en notre armée Républicaine et en nos groupes d’auto défense avec qui nous nous sentons en sécurité. Nous avons été traumatisés par le MNLA à cause des atrocités de leurs éléments envers nos femmes et nos enfants. Nous ne reconnaissons pas le MNLA comme une entité qui pourra nous défendre, au contraire, nous le considérons comme un agresseur de nos populations.

Que la MINUSMA laisse notre armée nous sécuriser avec le soutien de nos groupes d’auto défense. Nous entamerons une marche pacifique jusqu’au retour de l’armée Malienne et des groupes d’auto défense dans toutes les localités du Mali.

Nous rejetons la déclaration du Représentant Spécial du Secrétaire Général demandant le retour des parties à leurs positions initiales et la considérons comme une insulte à notre peuple. Nous continuons à nous demander pourquoi la MINUSMA n’avait pas exigé le retrait du MNLA et du HCUA après les combats du 23 Mai 2014 à Kidal. Le MNLA n’incarne pour nos populations que de la terreur, l’humiliation, et le manque de respect à nos familles. Nous demandons et défendrons la présence de l’armée Malienne à Ménaka et celle de nos groupes d’auto défenses à nos cotés. Nous ne voulons pas du MNLA et ses alliés qui ne nous représentent pas et nous sommes décidés à nous défendre jusqu’à bout.

Merci

Le 28 Avril, 2015

P/La Communauté des Maliens des Etats Unis d’Amérique.

Mme Cissé Ramata Sissoko