Signer Alger N’amènera Pas la Paix

En l’espace de quelques jours voici la liste des attaques qu’il y a eu au Mali — certains revendiqués, d’autres pas. Si on pense que signer les papiers d’alger va ramener la paix alors il faut aussi croire que ceux avec qui on signe sont les vrais responsables de ces attaques — sinon, alors il faut qu’on s’assoie plutôt à la table des négociations avec les auteurs des attaques suivantes:

  • 06 avril 2015: Attaque de la foire hebdomadaire de Diafarabé; 1 mort
  • 05 avril 2015: 4 ou 5 roquettes sont tirées sur la ville de Gao; 1 mort et 3 blessés
  • 05 avril 2015: plusieurs roquettes sont tirées sur la ville de Kidal; aucune victime
  • 04 avril 2015: Attaque contre les locaux de la brigade territoriale de gendarmerie de Boni (cercle de Douentza); 2 morts, 1 blessé
  • 03 avril 2015: Explosion dans une maison du quartier Sirakoro Méguétana à Bamako; 1 mort et plusieurs blessés.
  • 02 avril 2015: Une bergère pose le pied sur une mine vers Ansongo; 1 mort
  • 01 avril 2015: Attaque à l’arme lourde contre le Camp de la MINUSMA et de Barkhane vers Ansongo; aucune victime.
  • 01 avril 2015: Attaque contre le camp militaire de Boulkéssi (frontière du Burkina Faso); 3 morts parmi les assaillants.
  • 30 mars 2015: Attaque d’un camion du CICR à une quarantaine de kilomètres d’Ansongo; un mort, un blessé; revendiqué par le MUJAO.
  • 23 mars 2015: une bombe explose au quartier château de Gao; un mort qui serait le poseur de bombes lui-même

Le gouvernement malien veut convaincre coute que coute qu’il faut signer seulement et la paix reviendra; non, au contraire ce document créera la source d’autres conflits.

______________
A. Karim Sylla


Karim, merci pour la liste !

Je suggererais à Amadou Wane de créer une autre table, semblable à “Où est IBK?” pour recencer ces attaques.

Karim a fait déjà des suggestions pour ce qui est des colomnes: Date, Lieu, Nature, Victimes, Revendiquation. Le nom de la table reste encore à trouver. Peut-être “Où en est la sécurité”.

Je pense que cette table serait une très bonne chose qui montrerait que nous ne suivons pas seulement les pas de IBK, mais que nous compatissons beaucoup avec la population qui souffre énormément de l’ insécurité.

Un autre Sujet!

Je, Karim, tu portes quand-même tort au Gouvernement et à ceux qui militent pour “l’ Accord” si tu dis qu’ ils pensent que “signer l’ accord et la paix reviendra”. Ça ce n’ est pa tou à fait correct: tout le monde y compris le Gouvernement sait et à exprimer qu’ Avec l’ accord, ce n’ est que le début du commencement du rétablissement de la paix et que le travail dur est à venir.

Voilà ce qui est de la correction. Toutes fois je suis d’ accord que l’ application de l’ accord sera une source de beaucoup de conflits. Rien que l’ interprétation de certains passages et a mise en pratique vraiment réelle du désarmement des rébelles et de leurs alliés.

C’ est possible que ces conflits escalent jusqu’ à l’ éclatement de violences. Seulement il ne faut pas que le Gouvernement se laisse lier les mains par “des accords” qui ne profitent qu’ aux groupscules armés sans aucun scrupule comme on l’a vu après ces accords de cessez-le-feu. Il faut que le désarmement des fauteurs de guerre (MNLA et HCUA) aient concrètement lieu. Le Gouvernement ne doit avoir aucun scrupule de soutenir ouvertement la Plateforme, même dans ses combats éventuels contre le MNLA et le HCUA.

Bien cordialement

M. Diagayété


En fait il y a plusieurs conflits au Mali aujourd’hui; celui qui tue le plus n’est pas celui que le document d’Alger se propose de régler. Deuxièmement, l’argument qu’il faut procéder au pas-à-pas (on règle celui-ci d’abord pour pouvoir attaquer les autres) ne tient pas la route. L’accord d’Alger est truffé de pièges et c’est bien pour ça que la CMA veut des ajouts et de précisions. Même sur la question des “30%” on a déjà 2 explications: côté “pro-signature” on nous dit que ce n’est pas un transfert de resources budgétaires mais que même un projet basé à Bamako mais dont le but est de “développer” le nord pourrait faire partie des 30%. Est-ce que cela n’est pas de nature à envenimer les choses le lendemain de la signature? Ou encore l’intégration des combattants rebelles dans l’AMA; on se dirige effectivement vers la création de 2 armées dont une est incontrôlée.

On dirait qu’on veut signer pour faire plaisir aux autres.

______________________
A. Karim Sylla


Oui, je suis d’ accord avec toutes ces critiques. Je les ai faites aussi.

Le problème est que c’ est insuffisant de dire “je suis contre”. Il faut des propositions concrètes car il faut sortir de cette crise prioritaire parmi les priorités. L’ entame d’ une dortie globale passe par un accord, mais si il y aura des problèmes à l’ appliquer. Il faut aller pas à pas comme tu le dis. Il faut quand-même poser un premier pas. Les populations qui souffrent le plus – en perdant leurs proches – ne peuvent pas attendre que le tout soit parfait ….

Pour ce qui est concrètement des 30% j’ avais répond aux critiques sur ça dont la tienne. Malheureusement tu n’ avais pas réagit à ma critique, suivie de Proposition. J’ avais donné l’ exemple/le concept appliqué en Allemagne dont la Namibie et l’ Afrique du Sud s’ inspirent. Le voila grosso modo:

– impôts et taxes dédiées uniquement à l’ État central, ou aux régions ou aux communes;

– impôts et taxes à partagér entre ces trois entités administratives;

– équilibrage financier entre les régions. Il y aura des régions qui verseront une partie de leurs récettes financières á la caisse centrale des régions et d’ autres régions qui recevront de cette caisse centrale des régions. En Allemagne, par exemple, constituée de 16 Etats fédérés, il n’ y a que 4 qui versent dans la caisse centrale des régions. Toutes les autres 12 reçoivent des subventions de cette caisse.

Ainsi les 30% qui sont aussi arbitraires que 10% ou 70% vont être remplacés par un concept solide, transparent et raisonné.

Bien cordialement

M. Diagayété


Je suis contre et la solution à mes yeux est de s’assoir à nouveau autour de la table et ne pas tenter de résoudre les problèmes du Nord mais les problèmes du Mali. Regardons partout où il y a des déficits et trouvons ensemble une méthode pour les combler de façon collective; on est ensemble ou on ne l’est pas.

Pour moi, laisser le gouvernement régler ce problème de la sorte ne conduira qu’à une solution approximative et locale, qui de plus nous explosera à la face ou bien au Nord (à nouveau) ou dans le reste du pays; la crise offre une opportunité: celle de remettre tout à plat et créer résolument un nouveau Mali; qu’il soit décentralisé, régionalisé, “autonomisé” ou “semi-independatisé” ce sera le choix des Maliens; on écrira une nouvelle constitution qui prendra en compte les aspirations de tout le monde et mettra le pays sur les rails.

Nous avons déjà fait cela en 1991-92; ayons le courage d’admettre que ça ne va pas et que le modèle actuel est à bout de souffle. S’il faut donner à chacun sa part de gâteau ou créer de nouveaux espaces, ce sera notre choix à nous dans un esprit démocratique.

L’accord d’Alger stipule qu’en cas de conflit d’interprétation, ce sera l’Algérie qui décidera de qui a raison ou tort; pas des juristes maliens, pas un parlement malien; mais des bureaucrates venus d’autres cieux qui décident à notre place, nous menant comme des bovins à l’abattoir de l’histoire.

Je disais tantôt que les actuels dirigeants du Mali n’ont aucune ambition pour le Mali; “case in point”, notre ex-PM dans lequel beaucoup d’entre nous avaient placé un espoir finalement au dessus de ses compétences; sur le rôle de l’Algérie comme décideur de conflits inter-maliens sa réponse (et je suppose celle de Koulouba aussi) a été de dire “faisons tout pour désormais être très proche des Algériens” (je paraphrase); il n’est même pas choqué par ce qu’il a dit.

Le Mali ne peut pas continuer avec son système actuel et espérer un changement radical; nous sommes à une jonction moins grave que celle que le Rwanda avait en 1994; ils ont opté pour le changement quelque soit ce qu’en pense les autres.

Mon ambition pour le Mali est qu’on ait le courage de changer aussi; pas effectuer des petites combines ici et là pour résoudre le problème du jour.

La raison pourquoi j’ai envoyé la liste des attentats des 10 derniers jours est pour qu’on se rappelle que ce pays est entrain de tomber de façon précipitée; tout le monde est entrain de créer des milices avec parents, amis et connaissances; pendant qu’un président et son PM se propose de violer impunément les lois de la république.

Malobbo, j’ai été un peu long; mais mon opposition à Alger 5 n’est pas une opposition pour s’opposer; qu’on décide de donner même 90% du budget malien à la seule ville de Kidal ou qu’on transfert toutes les institutions de la république à Kayes m’importe peu tant que l’ensemble des Maliens se retrouve dans cette optique. Comme en 1992.

______________________
A. Karim Sylla


La CMA, la coalition des Chefs autoproclamés de la rébellion (cuvée
2011-2015) ne paraphe pas l’Accord d’Alger du 1ier Mars 2015 pour les
deux raisons principales suivantes :

1. les Coalisés de la « HONTE DES TOUAREGS ET DES MAURES MALIENS »,
n’ayant rien gagné dans cet accord, font preuve d’amertume de n’avoir
pu (ou su) amener la lutte pour la Libération de l’Azawad à son terme;

2. les Chefs autoproclamés de la rébellion (cuvée 2011-2015), ainsi
battus, tentent de tromper la vigilance de la médiation en arguant que
ceux qui les ont mandatés – les enfants et les femmes pris en otages
dans la seule ville-cimetière de Kidal – crient fort leur sentiment
d’être floués par ceux qui les ont instrumentalisés.

Il est à craindre que les hordes de combattants essaimés dans le
Sahara, ces mercenaires battus et débandés de la Libye post Kadhafi
(leur gourou), lâchés par leurs thuriféraires de la peu glorieuse CMA,
abandonneront la révolution azawadienne pour se mettre, immédiatement,
au service des terroristes jihadistes Aqmi/Anaçar-Eddine, Daech et
Boko-Haram qui les payeront bien en dollar et en euro au lieu que les
Ichoumars, ces bandits armés se fassent payer par des pillages pour
s’entretenir.

Sincèrement,

Mohamed AG HAMATY


Merci Mohamed, grand combattant republicain malien, par la plume et le sabre !
Je partage ce que tu dis ici “Il est à craindre que les hordes de combattants essaimés dans le
Sahara, ces mercenaires battus et débandés de la Libye post Kadhafi
(leur gourou), lâchés par leurs thuriféraires de la peu glorieuse CMA,
abandonneront la révolution azawadienne pour se mettre, immédiatement,
au service des terroristes jihadistes Aqmi/Anaçar-Eddine, Daech et
Boko-Haram qui les payeront bien en dollar et en euro au lieu que les
Ichoumars, ces bandits armés se fassent payer par des pillages pour
s’entretenir.”

C’est bien sur ce point que nos autorites doivent garder les yeux, au lieu de faire une course effreinee vers une signature. En courant derriere cette signature par les bandits, les autorites maliennes doivent se garder de leur faire d’autres promesses, car meme celles deja faites (les promesses) ne sont pas encore claires.

Enfin, je rejoins Karim Sylla et tous les autres pour dire que la simple signature d’Alger “n’amenera pas la paix”. We really have to “man up” ! Les jeunes de Gao, et de beaucoup d’autres regions du Mali (chapeau a eux !) ont deja compris cela.

J’attends aussi une plus grande agressivite de la diplomacie malienne dans ce sens. Il faut d’une part mettre plus de pression, sans autres promesses, pour amener ces ‘mercenaires’ a parapher/signer; tout en armant et equipant notre armee: There is no other way around.
La pression doit se faire constamment en mettant en exergue, mille et une fois s’il le faut, le risque evident d’affililiation de cette poignee de criminels a Daech, et aux Boko [Al(haram)] Shabab, etc.

Bonne soiree a tout le monde !

Talatou