Allô, M. Tessougué ! Vous êtes là ?

Bonjour chers,

Le procureur Tessougué en février 2013 déclarait qu’il ne libérera pas “ces combattants là”.
Aujourd’hui il lève le mandat d’arrêt contre d’autres.

Quand la justice commence à s’intéresser à la politique elle s’embourbe naturellement dans les contradictions de ce genre.

Chouaibou MAIGA
——————————–
http://malijet.com/actualite-politique-au-mali/editorial-journaux-mali/131744-edito-allo-m-tessougue-vous-etes-la.html

Déclaration du Procureur Général Daniel Tessougué –- Février 2013 : «Tant que je resterai Procureur Général, ces combattants-là ne seront pas libérés! (…) Lorsqu’un pays veut s’offrir des lendemains de pleurs et de sang, il emprunte la voie de l’injustice.


Bonjour à tous,
Franchement , il n’y a rien de surprenant dans cette attitude du procureur Tessougué qui, il faut le rappeler , fait parti de la trame des magistrats intègres , rigoureux et compétents au Mali, aucun doute la dessus.
Seulement, voila que les notions élémentaires d’Anthropologie politique nous définissent la société comme un ensemble d’institutions en interaction perpétuelle. L’institution politique, à cause de ses caractères synthétiques et dynamiques , manipule toutes les autres institutions de la société….C’est exactement pour cette raison, que le politique instrumentalise les religieux, les notabilités, les leaders d’opinions, la justice etc, toutes les fois qu’il veut tailler des habits à sa mesure. Cela n’a commencé ni aujourd’hui ni par le Mali et ça va continuer. Ici, c’est la question fondamentale de l’analyse de la qualité des rapports de forces en vigueur dans un Etat donné qui est posée . Ce sont donc, les enjeux de la dynamique interne inter-institutionnelles qui doivent être interrogés. Plus la société oriente son soutient vers la justice, moins cette dernière est manipulée par le politique. Puisque ce n’est pas le cas dans notre pays, ce constat rend intelligible des virements pareils de 360° fussent-ils imputables à des femmes et hommes crédibles.
Bien à vous tous
Fabou Kante


On se comprends bien Chouaib.
Ce sur quoi je voudrais attirer l’attention est que nous devons garder constamment à l’esprit, que ceux des femmes et hommes crédibles qui sont parmi nous n’ont souvent vraiment pas le choix devant certaines situations. Je n’ai pas de doute sur la sincérité des propos que TESSOGUE a tenu à l’époque et certainement qu’ il voulait y aller jusqu’au bout. Peut-être qu’il c’était même résolu à résister aux différentes pressions dont il pouvait être la cible. Cependant, il faut reconnaitre qu’à un certain moment, les choses peuvent devenir plus compliquées qu’on ne les prévoit. J’ignore totalement les réalités contextuelles auxquelles Daniel à été confronté à la prise de cette décision,oh combien grave, mais je sais que c’est avec le cœur dans la gorge qu’il est allé dans cette logique.
Bien à vous et à tous.
Fabou Kante