La Fibre Optique dans les Ecoles

Bonjour a tous.

Je viens d’un recent sejour au Mali ou j’ai anime pendant un peu moins d’une journee un petit seminaire pour la traduction des logiciels Open Source de Mozilla en langue nationale Bamanankan.

Avec de quelques individus visionaires et engages a ne nommer que Mlle Djibo, Mr Tambouri, Mr Diakite la session s’est tenue la FAST(?) dans locaux de l’Agence Universitaire Francophone.

L’ un des problemes auquel nous nous sommes hertes est la connection presque existantes (4Mbps soit 512KB/s), mais ce jour je parie que nous en avions beaucoup moins et cela de maniere intermitante.

Selon les dires la fibre optique aurait ete installee par l’Etat dans la mes ministeres et les bureaux des certains services et que les fonctionaires ne font que regarder des films “bleus”, de Nollywood ou jouer a des jeux interminables; aucune ecole superieure ou lycee n’aurait la connection fibre.

J’ai promu de soulever le probleme sur Malilink et voir si nous pouvons entreprendre une action pour forcer l’Etat a connecter les institutions academiques a l’Internet haut debit.

Toutes les ecoles du primaires au superieure doivent exiger des sales informatiques bien equipees et connecter a l’Internet haut debit.

Dans les pays ou l’Etat est visionaire, ils ont mis sur place des parks d’affaire (Business Parks” connectes a l’Internet haut debit pour attirer l’investissement dans les nouvelles technologies et encourager l’etablissement des enterprises dans ce domaines, cela a permis a ces nations de basculer facillement sur l’economie numerique.

Imaginez qu’encore au Mali, on ne pas acheter quelque chose sur l’internet, on ne peut pas payer ces factures en lignes, encore moins contacter son depute par Internet.

Tout a ete abandonner aux puissantes societes Orange/France, Malitel/Maroc/France qui apparamment n’ont aucun interet pour que se developpent des concurrents locaux ou plutot des entreprises qui a longue les aideront a faire encore plus d’argent! Elles nous vendent des services les plus mauvais du monde au prix le plus cher au Mali.
La connection 4Mbps (mise a jour de Windows va prendre toute une nuit, selon les dires des habitues de la sale de l’Agence Francophone) d’Orange coute 2 millions+ au Mali, pour comparaison ici en Irelande 24Mbps (3MB/s – mise a jour de Windows en quelque minutes maximun) me coute 44Euro.

Encore il faut l’Agence de la Francophonie pour qu’il y ait une salle informatique a la FAST pendant qu’on se preoccupe de notre avion presidentielle!!!

Pourquoi ne mettons nous pas sur place un conseil de communication qui va exiger un minimum de standard dans le domaine des services de telecoms, nouvelles technologies, …?

Toutes les suggestions sont les bienvenues pour aider les ecoles a acceder a l’Internet haut debit.


Cordialement,
Mamadou Cisse
————————————————–
Fondateur de www.kofokene.com
Pour toutes vos Annonces en Ligne
au Mali et en Afrique de l’Ouest


Dans son rapport de 2013 l’AMRTP mentionne que la Sotelma disposait de 9 x 155 Mbps (symétrique) et qu’Orange disposait de 360 Mbps (sortant) et 1454 Mbps (entrant). Ces chiffres nous disent que le Mali entier ne disposait que de 2849 Mbps de bande passante entrante. Il y a sûrement eu une amélioration, mais il est clair que pour un pays ce n’est rien. En comparaison, le bureau où je travaille à Atlanta a environ 17000 Mbps (effectif, pas théorique) — et nous sommes environ 300 personnes.

Il y a bien sûr un problème structurel au Mali; et il est illusoire de penser que la SOTELMA et ORANGE vont résorber ce problème; la connexion passe par le cable sous-marin et les coûts sont assez élevés; l’état malien, de la même façon qu’il finance les routes et n’attend pas que les transporteurs le fassent, doit investir dans ce domaine. Mais ses préoccupations sont, bien entendu, ailleurs — on a pas finit d’acheter les véhicules 4×4.

______________________
A. Karim Sylla


1. Karim, est ce qu’ on peut faire la somme de 9×155 + 1454 = 2849 Mbps tout simplement? A ma compréhension SOTELMA et Orange, chacun a son réseau et avec des caractéristiques bien déterminées dont les débits. Ou bien je comprends mal?

2. 17000 Mbps je pense que c’ est le débit que votre provider met à votre disposition. Ce n’ est pas tellement la performance de votre bureau, mais votre puissance financière qui vous permet d’acheter ce service.

3. “câble sous-marin” c’ est à dire un provider qui viendrait directement des USA? Je n’ ai rien contre. Ma question c’ est tout simplement pour comprendre pourquoi “câble sous-marin”.

Je suis d’ accord pour ce qui est des efforts que le Gvnmt doit faire de plus et qu’ il abandonne les dépenses individuelles, surtout celles de luxe et fass plus tôt des dépenses allant dans l’ infrastructure.

Bien cordialement

M. Diagayété


Pour le point 1 c’est oui. La bande passante des 2 opérateurs étaient exactement cela en 2013. C’est théoriquement ce qui est disponible; dans la pratique ça peut être moins. Et la fibre optique qui relie Bamako à Dakar peut supporter 100x plus.

Pour t’éclairer sur le 2ème point, j’ai bien écrit “effectif” — nous avons mesuré ce chiffre après notre dernière mise à jour. Le chiffre fluctue dans la journée — les 17000 (en fait c’est entre 17000 et 18000) sont la moyenne observée — avec des pointes dans les 25000.

Tous les pays du monde (y compris ceux d’Afrique) communiquent par cable sous-marins — entre 2 continents. Pour l’Afrique il y a 3 câbles qui longent les côtes de l’Atlantique — depuis l’Afrique du Sud jusqu’en Europe. Il y a aussi 2 (ou 3) autres qui passent par l’océan indien à travers le canal de Suez vers l’Europe et un autre qui va vers l’Asie. Tous les pays se connectent à ces câbles à partir de bornes prévues à cet effet. Les pays intérieurs (enclavés) comme le Mali font un cable vers un voisin pour se connecter. Le Mali est connecté par Dakar sur le câble ACE par une liaison fibre entre Bamako et Dakar qui a été créée par Orange.

La deuxième possibilité est la liaison par satellite; mais vu son coût, elle est plutôt utilisée qu’en cas d’urgence ou pour des liaisons spécialisées. Plusieurs entreprises, ambassades et organismes étrangers au Mali y ont recours; la MINUSMA dispose également de sa propre liaison satellite, et même son propre réseau Wimax pour la distribution à Bamako.

______________________
A. Karim Sylla


Comme tout autre problème au Mali, quand il aura la volonté, nous réussirons.
L’infrastructure informatique au Mali est plus que lamentable. Comment comprendre que la plus grande université d’un pays n’a pas de connexion internet universelle pour ses étudiants. C’est l’epitome de la médiocrité et le manque de vision de toute la chaine de leadership.

Le lien ci-dessous montre les câbles sous-marins a travers le monde. Notez bien le nombre de câbles entre l’Amérique et l’Europe ou entre l’Amérique et l’Asie.

http://www.submarinecablemap.com/

Amadou O. Wane


Bonsoir a tous.

Amadou je suis du meme avis que le probleme a surmonter est que nous avons les priorites a l’envers au Mali. Sinon, l’une des conditions des licenses 3G, 4G (ou vente de la Sotelma) devrait etre d’exiger des societes de telecom de faire connecter les institutions academiques d’abord et cela en haut debit.
A part cela, pourquoi n’y a-t-il pas un reseau local haut debit auquel toutes les ecoles au Mali (du fondamental au superieur seraient connectees), aussi pour la police nationale, …?
Cela evidemment ne necessite pas de connection fibre optique en dehors du Mali!

Que pouvons nous faire pour faire bouger les choses?
D’abord il toutes les ecoles doivent avoir une/des salle(s) informatiques bien equipees pour les professeurs et les eleves.
La connection a la fibre optique:
– Il y a trois cables a Dakar (gris, bleu, bleu ciel), 4 a Abidjan (ceux a Dakar + vert), 5 au Ghana (ceux d’Abidjan + rouge). Le Mali pourrait faire force commune avec le Burkina pour faire amener tous les 5 cables du Ghana. A part cela 6 cables passe a cote de Dakar, donc je ne vois aucune raison pourquoi nous pouvons les acheminer tous au Mali a partir de Dakar et servir le Burkina et le Niger en meme temps.

Je comprends bien le point souleve par Mr Samake, mais ici on aide pas seulement ceux-la plutot tout le Mali. Il y a une culture terrible de gain facile au Mali et nous devont essayer de la combattre (or die trying :-)).

Peut-etre il nous faut d’abord organiser une petition ou essayer d’aider le gouvernement a assoir une politique effective d’infrastructure numerique, renegocier les licenses des societes de telecoms pour les assujetir a des revues annuels et de possibles retraits de licenses si leur services n’atteignent pas un certains standard, etc…

salaam,
CisseM.


Chers Malilinkers,

Croyez moi, tout ce que vous dites et proposez a propos de la connexion internet est pertinent et a ete propose par moi meme. Quand je suis rentre au Mali en 2002 après 18 ans de service avec AT&T aux USA en qualite de Directeur charge de la numerisation des centraux des pays de l’Afrique de l’ouest et centrale, j’ai egalement travaille comme Secrétaire General pour un peu plus de 2 ans a Ikatel (l’actuel Orange) puis 5 ans comme Conseiller du Ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies. Donc c’est pour dire que je ne suis pas etranger au probleme. Pendant toutes ces annees je n’ai cesse de mettre l’accent sur le retard du Mali dans ce domaine en faisant des comparaisons avec nos voisins de la sous region et en faisant des propositions. Mais c’etait peine perdue. Je me demande comment un pays peut etre si hostile a soi-meme.
Mettre l’homme ou la femme qu’il faut a la place qu’il faut n’a toujours ete qu’un slogan au Mali.
L’insouciance et la cupidite des Responsables ont atteint des degres inquietants.

Neanmoins je reste optimiste en croyant qu’un jour nous aurons quequ’un(e) au niveau de ce departement qui apportera le changement necessaire.

M. Diaoune


Merci Monsieur Diaoune pour cette conclusion qui résume la situation du Mali. #Mali100Mega Créé pour réclamer une baisse du prix de la connexion internet et une hausse du débit n’a rencontré qu’un discours froid d’Orange Mali qui prétend attendre des autorisations l’AMRTP pour passer à une meilleure qualité de la connexion.
Nous avions également déposé nos remarques ,comparaisons et réclamations à L ‘ AMRTP et à l’assemblée Nationale. Pas de reponses!

Faty


“Neanmoins je reste optimiste en croyant qu’un jour nous aurons quequ’un(e) au niveau de ce departement qui apportera le changement necessaire.” (Diaoune)

Diaoune, vous oubliez que le changement que nous souhaitons tous ne viendra pas du chef d’un departement quelconque, mais plutot du president de la republique. On a beau etre un ministre patriote et visionnaire, on ne peut rien s’il n’y a pas de volonte politique d’accompagnement du President.
Le Mali n’a pas manque de ministre de la trempe que vous decrivez. Il y en a meme dans le gouvernement actuel, mais isl n’accompliront rien sans la volonte politique du chef supreme. L’un des problemes fondamentaux de notre pays est le manque de priorite dans la gestion de la chose publique, ou peut etre devrais-je dire l’existence de priorites qui ne beneficient qu’un cercle restreint de maliens bien nes.
Amadou Niang


Bonjour Chouaib et Diaoune,
Je suis convaincu que le changement ne viendra que quand nous aurons un president ambitieux, honete et visionnaire. Sans cela, je crains bien que conseillers, ministres etc. n’auront qu’une influene tres limitee.
Cdmt. Fad


Harber, Niang, Maiga, Fad et tous ceux qui se soucient de ce probleme aussi bien que du leadership de notre pays, je suis parfaitement d’accord quand vous parlez de volonte politique en pointant du doigt le chef supreme. J’ose dire que cela, c’est a dire la volonte politique venant du chef supreme viendra peut etre plus tot que prevu. At a certain point, we have to rock the boat. Stay tuned.

Diaoune