Naissance d’une Nouvelle Coordination de Mouvements Armés

Bonsoir chers tous,

Au cours d’un de mes échanges sur malilink j’ai informé de ce que d’une part la coordination des mouvements armés CMA refuse d’accepter que les mouvements signataires de l’accord du 15 mai et mouvements adhérents soient membres de la Commission de Suivi de l’Accord et d’autre part la Plateforme également refuse le droit de membre au sein du CSA aux groupes et coordinations de regroupements reconnus membres à part entière de la Plateforme.

Malgré plusieurs interventions de la médiation, de l’état malien et des personnes ressources, les deux regroupements ci-dessus refusent catégoriquement les autres groupes.

Ces groupes sont :
à) côté CMA : CPA de Mohamed Ousmane Ag et CMFPR2 de Ibrahim Aba Kantao
b) côté Plateforme : CMFPR3 de Mahamane Alassane (coordination de 13 mouvements), GandaIzo de Mohamed Ateyoub Sidibé, FPA de Colonel Mohamed El Mehdy dit Jimmy le Rebel, MPSA de Boubacar Taleb Ould, GandaLassalizo de Abdramane Touré dit Hamany ex-Ministre délégué à la décentralisation.

Face à l’intransigeance des groupes nantis, les regroupement ci-dessus ont finalement décidé de créer une nouvelle coordination ou Plateforme pour ensemble défendre les intérêts de leurs communautés.

Une conférence de presse est prévue à cet effet demain 12 août 2015 à la maison de la presse à partir de 10h30.

Je profite de cette occasion pour informer les malilinkers que je serai présent à cette rencontre pour encourager les dits mouvements dans leur lutte juste pour l’équité et l’inclusivité tant vantée par les intervenants au processus d’Alger.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


Et oui petit a petit, comme prédit, l’orage se forme a l’horizon du Mali.
Only God knows where we’re heading.

Je ne vois rien de bon dans le future immédiat pour le Mali. It is scary.
Pourtant on a tous vu le train venir.

Amadou O. Wane


Wane,

Vous avez tout a fait raison, dans ces conditions ce pays est au soir de sa vie. Mais comme c’est le Mali ou les gens pensent
que c’est meme Dieu qui viendra balayer les ordures devant leur maison, ils ne font que compter sur lui pour qu’il vienne sauver leur mali.

Quelque chose de malheur est souvent bonne. Il faut vraiment une tempete dans ce pays pour que chacun ait sa part dedans. Et, ceux la qui survivront de cette tempete batirons le Mali. Sinon, personnellement je ne vois pas de solutions.

Sidy Danioko


Je suis d’accord avec Sidy Danioko quand il “prophétise”, je le cite:
“Quelque chose de malheur est souvent bonne. Il faut vraiment une
tempete dans ce pays pour que chacun ait sa part dedans. Et, ceux la
qui survivront de cette tempete batirons le Mali. Sinon,
personnellement je ne vois pas de solutions.”

Je voudrais même que le Front de Libération du Macina de Hamadoun
Koufa et Ançar Eddine de Iyad ag-Ghali soient acceptés dans le
processus d’un “troisième larron” mouvement politique armé d’obédience
islamique parce que la plupart des maliens souhaitent qu’un certain
aspect de l’islam soit mêlé dans la sauce politique malienne comme un
“13ième condiment” à ajouter aux “12 de Tombouctou” pour un savoureux
Marga-Mafé!

Sincèrement

Mohamed AG HAMATY


Merci Dear Ag Hamaty,

Il faut necessairement un electrochoc dans ce pays pour que les consciences anesthesiees puissent se reveiller. Je l’ai dit depuis, je le dis maintenant, je le dirai demain et je le soutiendrai apres demain car je ne vois pas d’autres issues que ca.

Depuis bientot 4 ans, qu’est ce qui n’a pas dit? Qu’est ce qui n’a pas ete fait? pourque les maliens se rendent compte du danger qui les guette le pays. Mais rien n’a change. Nos dirigeants contineunt dans leurs anciennes habitudes qui ne sont que du vol, du mensonge, de la manipulation, de la duplicite face aux soit disant faux amis du mali,….

Tout le monde joue a la fanfaronade au moment ou nous perdons progressivement notre pays. Les politiciens au lieu de jouer leurs roles pour sauver le pays soit sont entrain de pratiquer de l’idolatrie ( en placant IBK en dessus de la verite et du drapeau malien sachant que son regime ne vaut vraiment la peine. Si je me le permets c’est le regime le plus nul apres celui de Moussa Traore et de sa clique), soit sont entrain de faire de critiques souvent bonnes mais generallement tres atrophiees.

La population dans sa grande majorite, malgre une situation aussi deconcertante et piteuse, continue de se livrer a la jouvence, au plaisir et au loisir comme si de rien n’etait

Les intellos maliens, n’en parlons pas meme pas, vu leur comportements d’hier et ceux d’aujourd’hui surtout face a cette crise et du point de vue strategique, de l’analyse et de l’anticipation, je saurais que leur donner un GROS ZERO POINTE.

Dans ces conditions la, ce pays restera et si changement n’y est pas ce pays restera enfonce dans le ciel jusqu’au jour ou le ciel tombera sur sa tete.

Il ya donc necessite d’une tempete au Mali, surtout a Bamako le foyer du vol, du mensonge, de la tricherie, du Harram, ou tout est faux, ou tout n’est que du theathre ou tout est sense dessus dessous,, ou l’egal est devnu l’illegal et ou l’illegal est devenu l’egal.

Sidy Danioko


Le ton enjoué de Mohamed avec Malobbo me laisse supposer qu’il est d’humeur à échanger de façon critique sur les propos qu’il avance. Il va jusqu’à évoquer le 13è condiment de Tombouctou, ce qui est musique et salive aux sens des buveurs de thé à la menthe! D’abord, je suis en accord avec lui et avec Cityens qu’un électrochoc est nécessaire pour secouer la torpeur des maliens. Cependant, les maliens ont déjà eu trois électrochocs d’importance. D’un, la rébellion du Mnla et alliés de janvier 2012 et l’occupation des deux tiers du Mali. Ensuite le coup d’état de mars 2012 et le coup de sifflet sur la démocratie de la corruption au Mali. Enfin, le plébiscite accordé au régime actuel. Ils sont encore en train de bouillonner sous le couvercle. Voir la violence émotionnelle contenue et dans les propos et dans les silences de ceux qui se soucient de ce pays. Mais la violence tout simplement viendra laver tout ça. Ceux dont les ennemis étaient évidents ont déjà pris les armes (voir ci-dessus). Ceux qui ont encore des difficulties à définer leurs ennemis en sont encore à la confusion et la vindication. C’est le cas de ceux qui sont dans le camp du Mali. Il faut comprendre avant d’agir, sinon on tire dans tous les sens et on se donne en spectacle… Les maliens sont en train de comprendre lentement qui sont leurs ennemis. Les plus simples sont les agresseurs, Mnla et alliés y compris ceux venus aider Serval, Barkhane et Minusma. Les plus difficiles à cerner sont leurs propres parents milliardaires à Bamako qui soutiennent aussi les réseaux de partisans et de parents. Les réseaux sociaux sont une partie de la politique mais l’essentiel se fait sur le terrain où les gens souffrent le plus. Les gens, des patriotes, sont en train de travailler, mais il faut de l’effort pour participer, un effort de réflexion pour comprendre et savoir rejoindre ceux qui savent et qui luttent déjà. Ceux autour du thé à la menthe sont heureux d’échanger les vérités simples dans le tohu bohu environnant. Je veux aussi souligner deux points de grand désaccord. Un, le fait que Mohamed attribue à ses rêves éveillés ou à des blagues les propos inadéquats qu’il tient, tel approuvant Iad ag Ghaly ou Mohamed Kouffa. Deux, quand Mohamed soutient des incongruités concernant les bellah et ce sous les applaudissements de Malobbo. Discussion critique et amicale attendue autour du thé à la menthe.

Diadié Alpha


« Création de Compis 15 : Un nouvel obstacle au processus de paix »
par Alpha Mahamane Cissé ; L’Indicateur du Renouveau du 13 Août 2015.

Lien : http://mali-web.org/crise-malienne/creation-de-compis-15-un-nouvel-obstacle-au-processus-de-paix.


Bonjour Mohamed et chers tous,

C’est effectivement fait depuis hier 12 août 2015, la coordination est née.

Elle est déterminée à faire valoir ses droits qui sont reconnus par la médiation et par le Mali; seule une partie des groupes CMA et Plateforme font obstacles à leur inclusion qui se trouve être le fondement même sur lequel sont basés les accords de Ouagadougou et issu du processus d’Alger.

La vérité mon cher frère est que après la signature du 20 juin 2015, pour certains le gâteau de la prime à le rébellion (postes ministériels, argent facile, privilèges, impunité, postes électifs, la question de représentation des communautés, etc) est prêt et le mieux c’est de le partager avec moins de monde. Il faut donc en exclure. C’est aussi simple que ça. C’est la lutte d’intérêts qui recommence ou qui continue.

Tout le problème à ce niveau c’est que l’accord a été fait pour satisfaire un objectif arrêter les combats. Il n’y a pas eu de fixation de règles définies a l’avance et qui auraient permis aujourd’hui de faire la part des choses de ce que les textes voulaient dire par inclusion. En cela le “papier de Ouagadougou” a été un peu plus clair que l’Accord issu du processus d’Alger.

D’autant plus que vous vous souvenez que c’est elle qui lorsque la CMA avait refusé de parapher a demander à ce que les groupes individuellement viennent signer l’accord le 15 mai 2015. Il y a eu des groupes qui ont répondu à cet appel : la plateforme (CMFPR, GATIA et MAA) et la CMFPR2 et CPA.

Ce n’est pas que le Mali, mais il faut le dire tout net la communauté internationale elle même a manifestement fuit ses responsabilités sur ce point. Elle a d’ailleurs fait savoir aux mouvements CMA et Plateforme qu’il n’est pas normal de vouloir exclure les groupes qui viennent de constituer COMPIS 15.

J’ai appuyé et participé aux démarches et à la mise en place de cette coordination. Ceux sont des maliens qui se réclament maliens et qui demandent que le règlement de la question du nord soit fait de manière à ce que les autres maliens ne soient pas lésés. Mohamed Atayoub de GandaIzo insiste très fort sur ce point. Pour eux c’est un des éléments essentiels qui peut faire en sorte que la résolution du problème soit durable.

Mais ils ne veulent pas que la destinée de leurs communautés soient décidée en leur absence par d’autres. Les mots utilisés pour le dire sont très soft, mais il faut prévenir que la détermination de ces groupes est totale.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


Bonjour Mohamed et chers tous

Une erreur m’a fait écrire “D’autant plus que vous vous souvenez que c’est elle qui lorsque la CMA avait refusé de parapher a demander à ce que les groupes individuellement viennent signer l’accord le 15 mai 2015. Il y a eu des groupes qui ont répondu à cet appel : la plateforme (CMFPR, GATIA et MAA) et la CMFPR2 et CPA”.

Il fallait lire ceci :
“D’autant plus que vous vous souvenez que c’est la MÉDIATION ET LE MALI qui lorsque la CMA avait refusé de parapher ONT demander à ce que les groupes individuellement viennent signer l’accord le 15 mai 2015. Il y a eu des groupes qui ont répondu à cet appel : la plateforme (CMFPR, GATIA et MAA) et la CMFPR2 et CPA”.

Toutes les excuses.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga