Discours Ségrégationniste Français

Pour justifier son projet de déstabilisation du Mali et de la sous-région ouest-africaine, les officiels français, toutes institutions confondues, ont pris l’habitude d’indexer dans leurs discours officiels « une forme de discrimination », à l’égard de la communauté touarègue au Mali à la différence du Niger où le Premier ministre actuel, Brigi Rafini, appartient à cette communauté. Leur cynisme les pousse à tordre le cou à l’histoire récente de la gestion des dossiers des soulèvements successifs de certains sous-groupes touareg, notamment les Ifoghas à Kidal.

M. A. Diakité


Bonjour à tous
Je pensais que personne n’a fait attention à la déclaration de ce Monsieur haut responsable français sur Rfi, #la voix du mnla#,comme vous l’appeliez.
Merci mon frère pour cet article.
Mais moi ce qui me fait révolter dans tout cela c’est qu’à ce jour je n’ai ni lu ni écouté aucune réaction d’un quelconque ministre, parti politique ou société civile.
A mon avis le gouvernement ne devrait pas rester sans réaction. Je me pose aussi la question de savoir à quoi servent ces nombreux conseillers à la communication.
J’ai honte de voir mon pays dirigé par ces politiciens qui n’ont aucun amour pour leur pays.
Quel silence coupable.

Warda Belem


Merci Warda,

Devons nous vraiment continuer a compter sur ce semblant de gouvernement? sur cette faible classe politique composee d’une majorite au service du representant de la france, et d’une opposition plus opposee a un regime qu’a l’humiliation infligee au peuple malien, et aussi a la partition du pays.?

Que les simples citoyens se battent en ignorant cette classe politque comme si elle n’existait car elle ne sert a rien. Elle ne vit que de nom. En cela, Je propose a tous ces detenteurs de diplomes ( master’s, DEAS, Doctorats,…) sur Malilink de s’organiser pour reagir a ce fils egare de l’europe dans l’histoire de l’afrique et celle du Mali.

Le ReCAM est partant!!!