Le Mali Echange des Prisonniers Avec la CMA

Le Mali a procédé à un échange de prisonniers avec la CMA en catimini. Est-ce que la liste des prisonniers libérés par le Mali existe quelque part? Qui a été libéré?

___________

Mali : échange de prisonniers
3 Octobre 2015 | BBC

Bamako et des groupes rebelles touaregs du nord ont échangé des prisonniers en vue d’une “décrispation” du processus de paix.

Le gouvernement malien a libéré 31 rebelles, et la rébellion a libéré 16 militaires maliens, selon la Mission de l’Onu au Mali (Minusma).

Ces échanges ont été confirmés par Mohamed Ag Ibrahim, un responsable de la Coordination des mouvements de l’Azawad, cité par l’AFP.

“Dans le cadre d’échanges de prisonniers, nous avons libéré 16 prisonniers de guerre de l’armée malienne, le gouvernement malien a, de son côté, libéré 31 rebelles”, a-t-il affirmé.

D’après Ag Ibrahim, les rebelles libérés étaient détenus à Bamako, la capitale.

“C’est un avion de la Mission de l’Onu qui a ramené du Nord les militaires maliens libérés”, a précisé pour sa part la Minusma.

Les échanges ont eu lieu jeudi, mais c’est ce samedi que l’information a été rendue publique.

Le processus de paix entre les groupes armés touareg et le gouvernement malien avait été freiné en septembre par la prise de la localité d’Anéfis (nord) par des milices pro-gouvernementales des mains de la CMA.

______________________
A. Karim Sylla


Apparemment un (01) rebelle est égal à deux (02) militaires loyalistes.
Voici des types d’images qu’il faut absolument éviter à mon avis quelque soit l’issu que les choses peuvent prendre.
Ce qui vient de se passer aura obligatoirement des conséquences psychologiques graves sur les populations civiles en générale et sur les militaires en particulier. Quand on est dans une dynamique de ré-motivation de ses troupes on pose ne pas d’actions qui parte dans le sens contraire de cette dynamique. Cela signifierait vouloir une chose et son contraire.
Merci.
Fabou Kante


Mon garcon baissons la tension svp!!!

La raison est ailleurs car l’accord de guerre est mal signe et ces
images en sont les consequences immediates!
Lorsque nous aurons le courage populaire du Burkina Fasso, nous ne
nous plaidrons plus de telles mediations!
Lorsque les politiciens que vous etes alliez etre courageux, nous
irons en BLOC et non en CLANS!

ENSEMBLE disons aux Maliens Debout pour sortir la Nation de la
cervitude et du vol de nos biens de notre vivant!

An kan djidjan doni dron!

Mamudu BA


Merci Fabou pour cette relation mathematique.

Tout est mise evidence pour demontrer que ces terroristes valent meiux que les autres fils du pays. Selon Master Soumi Dieu a fait ces racistes, esclavagistes, feodalistes, teroristes, voleurs, violeurs de femmes et d’enfants; et c’est le tolier qui a fait les autres fils du Mali.

Nous ne savons comment les miliatires maliens peuvent accepter des trucs de ce genre?

Vive la rebellion

CM


Mr Toure,

Apparemment nous avions oublie que c’est l’affaire de tous et de toutes. Nous avions oublie que ce n’est pas une armee qui fait la guerre mais tout est un peuple. L’armee n’est qu’un outil de guerre.

Si nous sommes indifferents a ce qui arrivent aux enfants d’autrui, quoi de normal qu’ils se defendent eux memes

CM


Honnêtement, j’échangerai un seul soldat malien contre 100 de ces bandits.

Mon problème est de savoir ce que ces détenus rebelles ont fait — et pourquoi ils n’ont pas fait partie de la première vague de libérés; sont-ils des terroristes? Pour quelles raisons étaient-ils en prison?

On met ces gens en prison et tout ce que leurs acolytes doivent faire c’est de kidnapper des soldats pour obtenir des libérations? A ce rythme, pourquoi même engager des poursuites contre ces gens si c’est pour les libérer aussitôt avec les excuses de la république?

On fait fi des lois de la République comme si elles n’existaient pas! Le code pénal malien a tout une section sur la rébellion et la résistance contre l’autorité de l’Etat. Il y a en tout 36 articles sur le sujet; à cela on peut ajouter tout un acabit de lois contre les associations de malfaiteurs. On peut rapidement condamner ces gens-là sans avoir à mener de longues enquêtes du moment où ils sont pris les armes à la main. le code dit ceci:

ART. 133 – Quiconque, sans titre, se sera immiscé dans des fonctions publique, civile ou militaire, ou aura fait acte d’une de ces fonctions, sera puni d’un emprisonnement de deux à cinq ans, sans préjudice des autres condamnations encourues à l’occasion du délit.

Rien qu’avec ça tu peux mettre en prison bien des leaders et exécutants de la rébellion. Et y ajouter d’autres condamnations au fur et à mesure que l’évidence se présente.

Est-ce que vous vous rappelez de l’enseignant qui a été poursuivi au Mali pour avoir demandé à ses élèves d’écrire une rédaction sur la “maitresse du président”? Comment cette même justice qui a oeuvré avec tant de célérité alors se trouve incapable de bouger contre des gens qui ont des mains ensanglantés? Ne faut-il pas les condamner rapidement? Libre à IBK de les gracier, mais au moins ils ne sortiront pas comme des innocents et traineront un casier judiciaire, dans un pays où pour obtenir quoique ce soit on vous demande de présenter votre casier judiciaire.

______________
A. Karim Sylla


Bonjour ou Bonsoir AKS et chers tous,

C’est le début de la mise en œuvre de l’accord d’Alger/Bamako.

Pour le moment les parties en sont à la réalisation de ce qu’ils appellent “les mesures de confiances”. Il s’agit de libérations, de postes de responsabilités politiques et dans les ambassades du Mali.

A l’entame de la mise en route du CSA principal instrument de suivi de l’accord, il est constaté que l’ex-médiation, la communauté internationale et le gouvernement malien aussi, ont accepté la fait déjà accompli de l’ethnicisation de la CSA et des autres commissions.

Le CSA, l’ex-médiation ont décidé de la mise à l’écart de la CPA de Mohamed Ousmane AG Mohamedoune, de la CMFPR2 de Ibrahim Abba Kantao et Professeur Younoussa Touré (tous deux signataires de l’accord le 15 mai 2015), de GanadaIzo, de GandaLassalizo et de la CMFPR3 tous ex-membres de la Plateforme.

A part la CPA de Mohamed Ousmane ag Mohamedoune, tous les autres mouvements sont des mouvements à composantes principales sédentaires ou peuls.

A la demande des mouvements CMA et Plateforme, la présidence de la CSA a demandé aux mouvements ci-dessus de ne plus participer aux réunions de la CSA et même des comités thématiques avant que la médiation et les parties n’arrêtent une décision définitive sur l’article 10 du règlement intérieur de la CSA. Il se passe donc que les réunions très importantes sur l’avenir de la zone contestée se sont passées et se passent sans la participation des mouvements ci-dessus y compris la CPA Mohamed Ousmane, qui se sentent exclus du processus.

Une extrême nervosité des dits mouvements se manifeste et dans les jours à venir il est clair que cette situation d’injustice peut engendrer une crise qui peut être très grave de conséquence pour le Mali qui ne réalise pas qu’il est en train de perdre ses meilleurs alliés qui l’ont honorés le 15 mai 2015 par l’acceptation contre vents et marrées de la signature de l’accord. Le gouvernement malien est responsable en premier de cette situation lui qui a la responsabilité de la mise en œuvre de l’accord. Il se dit clairement dans le milieu des mouvements exclus que le gouvernement n’a pas fait ce qu’il fallait pour empêcher cette situation; certaines personnes disent carrément qu’il a accepté la situation d’exclusion.

Pour corser toute cette agitation, il nous revient que le seul groupe sédentaire de Maitre Harouna Toureh (maintenant co-porte parole de la Plateforme avec) n’a pas été associé à plusieurs réunions qui se sont tenues entre la Plateforme et la CMA, y compris la rencontre à Anefis.

Toute cette mascarade se passe au vu et au su de la communauté internationale MINUSMA/France, du gouvernement du Mali qui sont d’ailleurs très actifs dans l’accompagnement des groupes CMA et Plateforme. Pour certains acteurs, il est clair que la médiation, le Mali cherchent à saboter les actions des mouvements sédentaires qui consistent principalement à faire valoir le caractère inclusif de l’accord et à défendre les intérêts de leurs communautés. Parce que c’est de cela qu’il s’est toujours agit chez les groupes sécessionnistes et chez tous les autres groupes armés ou pas. Il n’est pas question que les sédentaires et les peuls croisent les bras.

Pour ma part, je préviens que je prendrais désormais une part très active (plus que ce que j’ai pu faire jusque là) dans cette lutte sur le terrain. Elle sera de plusieurs formes.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga