Le Mali Accueille des Réfugiés Syriens

J’attend que Oumar Maiga visionne la vidéo (en arabe) et confirme ce que le journaliste Baba Ahmed a tweeté — le Mali, à travers son autre gouvernement (celui de l’Azawad dirigé par la CMA), aurait accueilli des réfugiés Syriens à In-Khalil près de la frontière Algérienne.

C’est quand même remarquable pour un pays dont le nombre de réfugiés chez ses voisins s’est même accru durant l’année 2015.

On ne cessera jamais d’être étonné dans ce monde.

______________________
A. Karim Sylla


Bonjour selon le refugié leur destination c est bien l Algérie, mais les agents de la CMA disent qu ils sont dans des bonnes mains et demandent à la communauté internationale de leur venir en aide, entre hospitalité et fond de commerce la marge est bien petite may GOD help us..
AgMai
________


Nous sommes à plus de 5 mois depuis la signature forcée par la CMA et plus de 6 mois depuis la première signature de l’accord d’Alger/Bamako.

Ça coince pour le cantonnement. A la volonté de la CMA et de la médiation internationale mais aussi de la république du Mali.

Au vu de la facilité des concessions faites à la CMA (qui ont retardé le processus), notre pays chargé par l’accord de la mise en œuvre n’est pas pressé de poser les pieds dans cette partie du pays.

J’ai perdu confiance en ce gouvernement dans sa capacité à contrôler quoi que ce soit dans cette partie du pays.

Nous sommes complètement dans le schéma redouté avant la signature de l’accord. Gouvernement trop faible ; ne peux pas de ce fait obliger qui que ce soit à respecter ni à faire respecter les engagements pris. Les groupes qui de ce fait se retournent dans une bonne position et qui ont un objectif bien connu de partage du pays, ne sont nullement pressés à ce qu’ils soient dessaisis de cette opportunité. Au contraire ils feront tout ce qui est possible en ruse et retournement pour empêcher l’aise en œuvre de l’accord qui suppose le retour de l’administration.

En attendant il y a effectivement un gouvernement à Kidal qui est effectif et qui agit comme tel; au nez et à la barbe des maliens qui ont voulu que ce soit ainsi ayant même donné injonction à la Plateforme/GATIA qui était prête à y mettre pied de s’arrêter et de quitter la ville de Anefiss. Cette situation risque de rester comme telle jusqu’âpres les élections communales et régionales si rien n’est fait. La gestion commune gouvernement/parties (période intérimaire prévue par l’accord) n’est pas la bien venue dans cette partie. Même ça !

Sur Twitter un twittos me disait “quand est ce que vous allez vous convaincre que le Mali est sous tutelle”. Je n’avais pas pu répondre. Au fond je refuse de le croire. Ça ne rentre pas dans ma tête. Pourtant la réalité est bien là. Le Mali ne peux pas mettre les pieds à Kidal tant que les élections n’auront pas lieu. Il aura le droit d’être co-administrateur durant la période intérimaire.

Le droit seulement. Parce qu’à cause de son manque de volonté et de sa faiblesse le gouvernement ne pourra que subir durant cette cohabitation. Cohabitation : quelle abomination pour un Etat qui se dit souverain !

Les réfugiés !
Pourquoi nous (y compris la CMA) n’arrivons pas à ramener les nôtres et nous nous donnons la largesse d’accueillir des réfugiés d’un autre Etat. Il y a des réfugiés et surtout des devancés de Kidal qui sont très nombreux et qui veulent rentrer. Les conditions ne les permettent pas de le faire. Comment peut on comprendre que ces conditions soient réunies dans la même zone pour accueillir les syriens ?

Ces réfugiés et leurs camps sont des réservoirs de terroristes en tout cas pour ceux de Tindouf (voir mon mail partagé à ce sujet sur malilink).

Si l’accord est mis en œuvre, nous allons vers des élections. Alors que ne peut-on penser de ce volume subite d’humains qui sont utilisables à souhait pour des élections.
Au delà n’est-on pas en train de planifier un peuplement de cette partie du Mali par des gens venus d’ailleurs. Une question (une crainte) évoquée ici même sur ce forum un certain moment.

Dommage dis-je ! Nous sommes démembrés, incapables de faire ce que nous devrions faire ; même avec un accord signé.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


Je pense que IBK et son gouvernement se tiennent morts en pensant qu’ ainsi le Mali résoudra, par l’ entremise de la “communauté internationale” (qui ne lui demande ni plus, ni moins) son problème principal du jour: intégrité territoriale et l’ État sur tout le territoire national. Sans ceux-ci il y aura touhours de l’ insécurité sans perspective de fin.

Les chiffres miroités par les “experts économistes” sont aussi infondés et sans effets que les analyses des différents experts politiques que nous avons discutées il y a quelques jours.

A plainder toutes et tous qui luttent pour le Mali sans soutien conséquent de leur Président et Gouvernement. Espérons seulement que ces Maliens patriotes puissent limiter les dégats. Courage à ceux -là !!!

Bien cordialement
M. Diagayété