Le Marché Florissant de l’Alcool

Ce serait intéressant si l’état malien publiait tous les chiffres à sa disposition pour calculer la quantité réelle d’alcool consommée au Mali.

Mali : “Un pays musulman où la bière a rapporté plus de 47 milliards de F CFA en 2015…”

A. Karim Sylla
——-
Mali : Un pays musulman où la bière a rapporté plus de 47 milliards de F CFA en 2015 à une entreprise française
26 Dec 2016
Castel, la société française de production et de distribution de boissons alcoolisées a fait cette année un chiffre d’affaire de 72 millions d’euros au Mali, soit un peu plus de 47 milliards de F CFA. Homme noir buvant alcool saoul gueule bois
Selon Jeune Afrique, qui a obtenu ces chiffres auprès de la deuxième multinationale française en Afrique, Castel « module son offre de bières en fonction du pays d’implantation ». Au Mali, Beaufort, Castel, Flag et Guinness sont les principales marques de bières produites ou distribuées par la société française via sa filiale malienne Bramali.
Cette manne financière amassée par une société spécialisée dans les boissons alcoolisées peut sembler invraisemblable dans un pays dont la population est composée à plus de 90 % de musulmans. En comparaison à un pays voisin, le Niger, proportionnellement semblable au nôtre, le chiffre d’affaire annuel de Castel y est presque sept fois inférieur par rapport au Mali.
En islam, la consommation d’alcool, jugée « haram », est formellement interdite. Rares sont les maliens se réclamant de la religion musulmane qui osent admettre leur penchant pour l’alcool. Cependant, on peut facilement faire le constat d’une consommation de plus en plus croissante de boissons alcoolisées chez les jeunes maliens.
La nuit, dans les fêtes, boites et autres lieux de réjouissance entre jeunes, on peut souvent tomber sur des adolescents qui n’ont aucun complexe à s’afficher avec des bouteilles d’alcool. Dans les morceaux de rap, se vanter de consommer des marques prestigieuses de bières n’est plus tabou. Certaines stars du rap malien ont même franchi la limite de se montrer dans leurs clips en train de s’enivrer.
Déni de la réalité En 2014, la troisième place réservée au Mali dans le classement de l’OMS des pays consommateurs d’alcool avait suscité une gigantesque polémique dans les milieux politico-religieux. Beaucoup ont prétendu fausses les données de l’organisation mondiale de la santé.
Pourtant, les faits sont têtus. Au Mali, on ne boit pas que de l’eau. Combien sont ceux qui passent les journées dans les mosquées pour finir leurs nuits dans les bars qui fleurissent en peu partout ?
Les chiffres sont encore plus têtus. Les 47 milliards de F CFA représentent le chiffre d’affaire d’une seule société. Combien de milliards engrangent chaque année les autres sociétés comme celles qui commercialisent Hollandia ou 8. 6, ces marques de bières très prisées dans les milieux jeunes ?
Il reste juste à espérer que les prêches en cette période de Maouloud inspireront les musulmans maliens et pousseront tout un chacun à s’interroger sur sa piété réelle.


Bonjour ,
A mon avis, c’est la problématique de l’insuffisance d’éducation tout court où même de son manque dans notre pays qui est posée ici. Cette problématique inclue à la fois l’éducation religieuse mais aussi traditionnelle et moderne dans notre société.
Si nous combinons le mimétisme aveugle des jeunes causé par une mauvaise interprétation qu’ils font des messages reçus des médias au manque totale d’encadrement familiale et social , nous saisissons rapidement les véritables raisons de ce phénomène.
L’afro-pessimisme juvénile vis-à-vis de son avenir social , la paupérisation qui touche les populations rendant incertain le lendemain des chefs de familles qui ne trouvent refuges que dans l’alcoolisme, l’incapacité des faibles de caractère à résister aux effets pervers d’un environnement qui propage le vice etc font d’abord de ce fléau un problème strictement socio-économique qui doit être abordée comme tel sans mettre en avant le rapport religion et consommation d’alcool.

Fabou Kanté


L’alcoolisme au Mali est un autre cancer qui est entrain de ronger le présent et l’avenir du notre pays. Ses dégâts dans la société sont immenses. Mais il semble que le gouvernement n’a aucune stratégie pour la santé public. Ils sont heureux d’encaisser les revenues venant de l’alcool, mais ils ne voient pas le coté négatif.
Maintenant se ne sont pas seulement les jeunes, c’est toutes les générations d’ages qui s’ y mettent.

J’ai pris cette photo à Bamako en Janvier 2014. Elle révèle beaucoup si on l’analyse de plus prés.

SAM_0668

Amadou Wane


Bonjour Amadou,

Cette affiche me fait penser à un ami, Khadim Ndiaye, qui m’a souvent dit, à propos de groupe sanguin: “Ndack, l’Afrique est un receveur universel !” Nous sommes là assis, passifs, et nous recevons tout du reste du monde. Le bon, le mauvais, les vieilleries, les innovations… Tout. Pourtant, il fut un temps où l’Afrique, le Mali, étaient des “donneurs universels” de savoirs notamment ! Est-il trop tard pour revenir à notre essence première ?

Cette affiche me fait également penser à l’effet de la publicité dans une économie mondiale sans gouvernance mondiale. As-tu remarqué comment fonctionne la démocratie dans ce contexte ? Pendant les élections, les politiciens font du sport pour avoir une belle ligne, dans les sociétés où l’image d’un corps mince et en santé est importante. Ils s’occupent de leur corps, vêtements, image comme on le ferait pour une élection de miss. Leurs photos sont placardées dans les rues avec éclairage et retouches, comme cette publicité pour un produit à consommer, ici la bière. La démocratie dans une société de consommation ultramarketée réduit la politique à un produit comme un autre. C’est cela qui m’avait qui m’avait le plus choquée à l’élection d’Obama: la place de l’image durant toute la campagne ! La jeunesse américaine facebookerisée en avait été charmée et s’est crue révolutionnaire but the revolution will not be televised ! Et s’il faut regarder les choses uniquement du point de vue africain, avec Bush nous avons eu le Millenium Challenge et avec Obama nous avons eu la chute de Kadhafi et la crise malienne. Donc doit-on soutenir un candidat politique parce qu’il est beau, parce qu’il est grand, parce qu’il est noir ? Dans une émission télévisée de l’époque durant l’investiture démocrate, j’avais entendu Whoopy Goldberg dire qu’elle hésitait entre Hillary qui était une femme et Obama qui était noir vu qu’elle était elle les deux… Est-ce un comportement de citoyen responsable ? Où sont les programmes politiques ?

Donc oui, comme tu le dis si bien, cette photo révèle beaucoup quand on l’analyse de plus près.

Ndack


Ndack,
Notre situation est encore plus dangereuse parce qu’on a une grande partie de notre population qui est illettrée et “mal eduquée”.

Remarques comment les comportements ont changés avec les mini séries importées. On ne fait que consommer bêtement. Tout ce qui passe à la télé est considéré comme vérité.

L’ ORTM est coupable numéro un pour abasourdissement du peuple.

Amadou O. Wane


Je viens de recevoir le lien de ce très court métrage d’un jeune cousin qui a participé à sa réalisation. C’est pour la sensibilisation.

Ndack


Cette photo était exposée sur toutes les ” avenues ” à Bamako et au niveau de tous les grands rond-points.
Il a fallu d’une pluie de dénonciations de certains citoyens et hommes de médias notamment le secrétaire à la communication du Haut conseil Islamique, journaliste présentateur à la radio et la télé et porte parole du président de cette structure , pour que certaines voix politiques s’élèvent contre ses affiches décriées par la majorité des gens. c’est ainsi qu’on les a tous enlevé.
De mon point de vue, c’est la société civile, la vraie, qui peut faire quelque chose dans se sens.

Fabou Kanté