Système d’Adresse au Mali

Je crois que le gouvernement doit aussi faire plus d’effort dans l’infrastructure de sécurité, à commencer par les cartes d’identités.
L’obtention d’une pièce d’identité doit être facilitée le plus possible. Une CI ne doit pas couter plus de 1000fr.

Aussi le système d’adresse doit être plus développé; c’est fondamental pour le développement du pays.
En fait il faut mettre les bœufs avant la charrue.

Amadou O. Wane


Moi je pense que le système de numerotage “Rue/Porte” est assez bon.

Mais je me demande depuis longtemps est-ce que les navigateurs GPS dans les voitures retrouvent ces adresses. Ou bien un Street Mapping doit passer et enrégistrer ces choses pourqu’ elles servent à quelque chose d’ utile pratiquement.

Sans quoi l’ indication des lieux cherchés, c’ est tjrs le système archaique de: à droite, à gauche, tout droit, près du grand arbre, derniére le bâtiment tel, …….

Bien cordialement

M. Diagayété


“Moi je pense que le système de numerotage “Rue/Porte” est assez bon.”__Malobbo

Tu dois être l’un des rares personnes alors. Très peu de rues et de portes sont marquées. La question finale a se poser est quel est utilité de ce numérotage pour le publique si se n’est pas pratique. Aujourd’hui, nulle part au Mali, peut-tu te déplacer de point A à point B avec une adresse. It is just not possible.

Il y’ a un projet open source de cartographie (www.openstreetmap.org) que j’encourage tout le monde à participer et aider a répertorier les routes et autres endroits. Il y’ a très peu de contributions des maliens sur le Mali.

Amadou Wane


Bonjour à tous

Tu dois être l’un des rares personnes alors. Très peu de rues et de portes sont marquées. La question finale a se poser est quel est utilité de ce numérotage pour le publique si se n’est pas pratique. Aujourd’hui, nulle part au Mali, peut-tu te déplacer de point A à point B avec une adresse. It is just not possible._Amadou O Wane.

Je partage ce point de vue de Mr Wane. J’ai l’habitude d’aider un géographe à saisir son mémoire qui traitait la numérotation des rues de Bamako. J’avoue qu’ils utilisent un système très “savant” que le commun du mortel ne peut comprendre sans explication claire.
Selon son document, les rues portent des numéros pairs si elles sont orientées de l’Est à l’Ouest, et des numéros impairs si elles sont orientées du Sud au Nord. La numérotation commence à partir d’une place publique, d’une rue connue… en tous les cas un repère connu. Maintenant le numéro de la porte fait la distance en mètre entre ladite porte et le commencement de la rue. Si j’ai bonne mémoire, selon le document, le numéro de la porte est pair ou impair selon qu’elle se trouve à gauche ou à droite. Il faut tenir compte du sens du déplacement (Nord – Sud ou Est – Ouest). Je ne peux pas être précis ici car je n’ai pas le document source et je ne suis pas géographe non plus. Les géographe peuvent bien nous aider.
Je veux dire tout simplement que le système utilisé est très savant pour un non initié qui est pourtant utilisateur.
Par ailleurs, les gens sont habitués à supprimer les portes pour en ouvrir de nouvelles. Par exemple, moi, ma porte est le 105 ( c’est – à – dire qu’elle est à 105 m du bout de la rue – j’ai vérifié et c’est vrai). Je compte la condamner pour construire une chambre à ce niveau. Je créerai donc une nouvelle porte. Mais le problème est que sur ma carte d’identité la porte 105 se trouve. OK, peut – être dans 3 ans je change de carte d’identité. Mais mon permis de conduire ainsi que la carte grise de ma voiture porte la même adresse! Donc, que faire ? Changer tous ces documents car j’ai décidé de construire une chambre dans ma cour en “déplaçant ” ma porte? Pire, il y a une autre rue qui passe derrière ma cour. Et si je transferai ma porte dans cette rue? Il faut donc mettre en place un système fiable, compréhensible et exploitable à long terme. Ainsi, les outils modernes tel que MA et autres seront applicables.

Dr Moussa TAMBOURA
Science et genie des matériaux
USTTB – FST – DER de Chimie


Quand Moussa Tamboura dit, je le cite: “Selon son document, les rues
portent des numéros pairs si elles sont orientées de l’Est à l’Ouest,
et des numéros impairs si elles sont orientées du Sud au Nord.”, je
lui apprends que ce n’est pas un coup de génie de nos “numéroteurs de
rue” (on dit adressage), mais la réplication d’une pratique ancienne
importée du Bénin depuis belle lurette; en effet, c’est de cette façon
que les “adresseurs” de Cotonou – où j’avais séjourné entre 1999 et
2001 – numérotent les rues dont celles orientées du Sud au Nord sont
appelées VON (voies orientées Nord).

Je pense que le problème de numéro de porte de Moussa Tamboura est
simple à résoudre; le numéro tagué au-dessus de la porte d’entrée est
le numéro de la maison, donc on peut le retaguer sur n’importe quel
endroit de la concession, pourvu qu’il soit visible et réparable par
les gens qui apportent les factures d’eau et d’électricité; le contrat
de l’EDM portant l’adresse de la concession.

Sincèrement,

Mohamed AG HAMATY


Cette manière de numéroter n’ est pas du Bénin. Elle vient des pays que nous appelons développés où les adresses sont effectivement utilisées depuis très longtemps et sont passées dans les coutumes.

Le numérotage est obligé de partir d’ un repère et ne peut pas partir du néant. Même en informatique, la science exacte par excellence le numérotage (offset) part d’ un repère.

C’ est ainsi qu’ en Allemagne les autoroutes de l’ Ouest vers l’ Est (et vice-versa) portent des numéros pairs, alors que celles allant du Nord vers le Sud (et vice-versa) portent des numéros impairs. Bien sûr que quelques fois les gens en charge des autoroutes soient obligés de trancher sur la direction de l’ autoroute, car il y en a qui font des zig-zag sur un long parcours.

Les portes des maisons dans les rues sont pairs quand elles se trouvent “á droite” et impaires quand ells se trouvent “à gauche”. “A droite” ou “à gauche” dépend naturellement du point de départ et de la direction. Mais le commun des mortels ne s’ occupe pas de ça, c’ est l’ autorité en charge de l’ administration de rues qui fixent à partir d’ un point déterminé. C’ est généralement la direction Ouest-Est qui détermine. La aussi il y a des secteurs dans certaines villes qui se dérogent de cette règle comme spécificité touristique/historique.

Moussa, le problème de changement de portes pour utiliser bien les espaces et de changement de cartes d’ identité est purement et simplement un problème d’ administration. Ici, en Allemagne aussi on change á longuer d’ heure selon son plan privé les adresses et les constructions. On annonce ces changements au niveau de l’ administraion soit en présence physique ou par internet et puis c’ est fini; personne ne te pose des problèmes ou des questions. Quant aux pièces d’ identité c’ est la même chose tu vas à ta mairie. On te fait signer sur place la demande, tu donnes ta signature et les documents sont envoyés à Berlin à l’ imprimerie fédérale. Quand ta pièce arrive au bout de deux à trois semaines, tu es informés par la mairie et tu passes et retires ta pièce d’ identité. Point final ! C’ est inimaginable d’ en faire un fond de commerce quelconque.

Dans les autres pays comme en France ça devrait être organisé de la même façon.

Il y a trop de faux problèmes dans nos pays pour justement favoriser la corruption.

Bien cordialement

M. Diagayété


Tamboura a soulevé un problème avec la numérotation qui pose un vrai problème.
Le numero de la porte correspond à la distance (en mètre) entre le repère (e.g., le début de la rue) et la porte — dans une petite rue cela ne pose pas de gros problème; mais à l’échelle d’une ville ou même d’un quartier, c’est assez problématique surtout que les rues ne suivent aucun ordre particulier: c’est à dire que la rue 14 n’est pas suivie par la rue 13 (comme dans le quartier de Medine ou Missira); on a plutôt un ramassis de numéro qui ne semblent suivre aucune logique.

______________
A. Karim Sylla