Où Va l’Argent Pour l’Education des Enfants de la Commune II ?

Bonjour,

Je viens au nom de l’ASSOCIATION SIGUIDA KENEYA de la Commune 2 qui a pour buts de créer la cohésion sociale à travers des activités comme l’assainissement, l’éducation, la promotion de la mentalité sportive, et la lutte contre le tabagisme dans la commune 2. A travers nos activités d’assainissement, nous avons découvert une situation inacceptable de délabrement de presque tous les établissements de la commune 2! En particulier,les conditions sanitaires de l’école primaire Ismaila B DIAWARA de Quinzambougou dépasse toutes les limites imaginables, et d’ailleurs nous l’avons tellement décrier que le ministère de l’éducation nationale leur a retiré la capacité d’organiser les examens de fin d’année cette année faute de toilettes! Plus de milles élèves sont obligé de faire leur besoin dans la cour contre les murs des classes!

Nous savons aussi que la mairie de la commune 2 perçoit annuellement 70 millions et nous avons la preuve pour aider à améliorer les structures scolaires, aide alimentaire aux enfants, et fond ADARS pour l’achat du petit matériel! Il n’ya d’aide alimentaire dans aucune école publique de la commune 2, les établissements sont dans un état de délabrement inacceptable, et les enfants manquent de tout!

Nous sommes allé voir la mairie, et on nous a envoyé voir les CGS comité de Gestion Scolaire, et eux à leur tour nous envoie voir la Mairie.. Nous voulons juste savoir ce qui se passe avec l’argent des enfants! Le fond ADARS s’élèvent à des dizaines de millions de francs CFA par commune et distribue à travers la mairie! Pour la commune 2, il s’agit de 31,900.000fCFA! Le gouvernement a travers ces lignes budgétaires démontrent qu’il a versé 72,000,000 de francs CFA à la mairie de la C2, et donc où vont ces fonds! Les CGS disent que la mairie ne leur donne que 60 à 100,000 f par trimestres!

Aly Haidara

21060428-EcoleCommune2-8

21060428-EcoleCommune2-7

21060428-EcoleCommune2-6

21060428-EcoleCommune2-5

21060428-EcoleCommune2-4

21060428-EcoleCommune2-3

21060428-EcoleCommune2-2


Bonsoir les amis!

Je conseille vivement que tu te fasses assister par un Homme du Droit spécialiste de la question et du domaine!

La Mairie est désormais la représentante de l’état dans le fondamental.
Le CGS est chargé d’élaborer son projet scolaire à soumettre à la Mairie pour le développement de l’école.
Il y a un fonds (j’ai oublié le nom) alloué par une ONG aux écoles géré par la Maire, mais justifier suivant les activités du CGS suivant sa régularité et son fonctionnement dynamique…
Dans tous les cas, les images ici fournies méritent notre soutien dans la changement du cadre de vie des apprenants et acteurs de l’école!

Bonne chance et faits attention à toi dans ce combat qui sent!!!

Amicalement!

Dr BA Mamadou PhD
Enseignant de parcours!


Bonjour Aly,

Ce que je peux vous dire deja c’est que vous etes sur la tres bonne voix: suivre l’argent (follow the money).

Le jeux de ping-pong entre le CGS et la mairie me fait penser qu’ils ne veulent pas etre derangés parce qu’ils n’ont pas finis de brouter.

Il faut d’abord essayer de bien comprendre selon les lois les responsibilités de chaque structure (mairie, CGS).

Qui recoit l’argent du gouvernement, le CGS ou la mairie?

Une fois que les responsibilités juridiques sont bien definies, vous saurez où taper.

En tout cas je vous tire mon chapeau

Amadou O. Wane


Tres belle initiative, Aly. Avez-vous eu des explications sur l’utilisation faite des fonds aloues a la mairie pour son assistance aux ecoles? J’en doute. Votre association devrait rencontrer le maire et ses conseillers pour leur expliquer que vous mettrez tout en oeuvre pour que l’utilisation de ces fonds soit au centre des compagnes pour les prochaines elections communales. Contactez aussi des medias serieux pour les mettre sur le coup. Si vous maintenez la pression a tous le niveaux, vous aurez des resultats.

Amadou Niang


Ces documents viennent de la Direction des Finance et du Matériel à l’ACI du ministère de l’éducation , et tous ces fonds sont versés à la mairie, et donc la mairie refuse de montrer leur documents de gestions de ces fonds! Le premier document qui comporte les années 2015 et 2016 sont en milliers donc on doit ajouté trois zéros au chiffres!

Aly Haidara


Vous avez trouve la tete du poisson.

Amadou O. Wane


Oui, justement le poisson pourrit par la tête.

Courage !
Diagayété


Peut-être que je lis mal ces chiffres…
Ce que je vois c’est que l’allocation pour l’entretien des écoles de la Commune 2 ne fait même pas 10 millions CFA; ce qui est commensurable avec les 60.000 ou 100.000 F par mois par école.
Les fonds de l’ADARS sont un “appui à l’enseignement”; peuvent-ils être utilisés pour l’entretien des toilettes? Je n’en sais rien mais ça ne m’a pas l’air d’être destiné à ça.
Mais je suis vraiment encouragé par le sens du vrai citoyen responsable qu’exhibe notre ami Aly et son association. Nous avons le devoir et l’obligation de questionner où va notre argent.

________________________
Karim Sylla


Merci Aly. Du courage.

Ah encore les toilettes dans les établissements scolaires! Du primaire à l’université, l’état des toilettes est désastreux. C’est le dernier souci des dirigeants Maliens.

Fad avait fait un excellent rapport sur les toilettes dans les universités lors de la phase préparatoire du forum de l’éducation.

Lorsque j’étais à la Faculté de Médecine de Bamako, il n’y avait pas de toilettes. Nous étions obligés d’utiliser les toilettes de nos copains de l’internat qui étaient aussi dans un état calamiteux.

Des futurs médecins ont été formés dans ces conditions. On ne doit pas s’étonner lorsque l’insalubrité dans les hôpitaux nous écorche peu.

Barou Sam


Je vous laisse avec les images d’une autre école du meme Centre d’Animation Pédagogique. Cette fois-ci, il s’agit de l’école primaire de Bozola donc toujours en Commune 2! Sur 24 toilettes, seules quatre sont utilisables et donc fermées et réservées au corps professoral! Les dernières images représenter de la matière fécale en plein air dans la cour de l’école. C’est tellement purement criminel. Je crois que la prochaine étape est de se constituer en personne morale comme association de parents d’élèves capable de demander compte contre X en justice avec l’aide d’un conseiller juridique.

Aly Haidara

  • Ecole de Bozola dans la commune II de Bamako

Bon courage pour ce combat.
Il faut cependant ouvrir les yeux et reconnaître que sortie des grande villes, le problème des latrines est un réel problème au Mali et en Afrique en général.
Je crois que le Mali n’adresse pas suffisamment cette question comme par exemple elle l’est au Burkina.
Cordialement.

Amb. Ret. Mamadou Traoré