Insécurité et Banditisme Récurrent à Tombouctou

URGENT
Hier soir vers 22h 45 des individus armés non identifiés ont attaqué le check-point du Nord ouest assurant la sécurité de l’entreprise Salam à 20km sur de Goundam. Bilan provisoire côté FAmas 1 militaire tué 4 blessés dont 2 grièvement.
Ce matin à quelques encablures de Tintelout sur la route de Goundam des individus armés ont emporté un véhicule. A bord les techniciens qui assurent la maintenance des installations de orange Mali. Le chauffeur grièvement blessé, l’apprenti porté disparu. Nous avons pu joindre un des rescapés qui a marché du lieu de l’incident à Tintelout à pieds. L’insécurité prend corps en 6ème région.
Source : Yehia Tandina

Fatouma Harber


Bonjour Fatouma et chers tous

Mes condoléances attristées à la famille du défunt militaire et prompt rétablissement aux blessés.

Ma solidarité avec les personnes spoliées de leurs biens par les bandits. De meme je compatis à la douleur des gens de Goundam et de Tombouctou mais aussi de Léré et de toute la zone.

On dirait que le “système” a remis l’armée au cantonnement dans cette zone. Elle y était active un moment et cela a été assez apprécié par les maliens.

Les attaques dans la zone n’ont jamais cessé malgré les “mesures d’apaisement” consentis par le gouvernement (libération de prisonniers, distributions de céréales par le gouvernement aux ennemis de la nation et à quelques patriotes, distribution de centaines de millions de nos francs aux groupes armés pour leur confort alors que des maliens souffrent dans les camps de réfugiés, dotation de certains groupes en matériel mobile dans le cadre du démarrage des patrouilles mixtes qui ne démarrent pas, création de régions pour satisfaire les demandes des enfants gâtés de la république avec nominations de gouverneurs proches des groupes armés, etc.).

Quel bénéfice les populations de Arham, Tindirma et de Tombouctou tirent de cette débauche de moyens et d’efforts de la part de l’état ? Peu. Jusque là ces efforts n’ont pas permis de sécuriser la zone.

Et pendant ce temps l’armée est cantonnée par la volonté des politiques comme dans le vieux temps.

Ces dirigeants politiques croient que ces largesses faites aux bandits et ennemis du Mali susciteraient la fin des attaques contre les populations et contre l’armée. Il est temps de comprendre que cela n’arrivera jamais parce que les razzias participent du mode de vie des gens qui les pratiquent. Hier c’était à dos de chameaux aujourd’hui c’est sur des 4×4 et des motos.

Comme je l’ai toujours suggérée, l’armée malienne doit être mise en position offensive contre ces individus. C’est la seule façon de contraindre des bandits à céder à l’arbitraire et aux crimes qu’ils commettent impunément. Attendre l’ennemi étant positionné dans des camps ou des postes donne plutôt l’avantage aux bandits et aboutis toujours à des pertes en hommes et matériels. C’est la leçon qu’on peut tirer des multiples cas que nous avons vécu depuis 2012 avant et après la signature de l’accord.

Mais aussi ma sœur, je l’ai toujours dit et je le maintient encore c’est aussi aux populations de Tombouctou de Gao, de Goundam, de Léré, de Diré, Tonka de s’organiser et de se défendre par la manière la plus vigoureuse possible. Avec l’armée nationale ou sans elle.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


“Mais aussi ma sœur, je l’ai toujours dit et je le maintient encore c’est aussi aux populations de Tombouctou de Gao, de Goundam, de Léré, de Diré, Tonka de s’organiser et de se défendre par la manière la plus vigoureuse possible. Avec l’armée nationale ou sans elle.” (Chouaibou).

Ce scenario est a craindre parcequ’il menerait a la guerre civile que nous craingnons tous. Malheureusement, ce qui se passe maintenant indique que nous nous dirigeons lentement mais surement vers cette solution desastreuse. Tout au tard, l’injustice dans la gestion du conflit nous rattrapera.

Amadou Niang


Que les populations se defendent semble mener au destrastre mais ceux qui se sont armés nous laisserons t-il le choix? Ne vont-ils perpetrer ce massacre de la population noire dont nous avons entendu parler depuis la rebellion de 1993… “Nous allons boire de l’eau dans des cranes de noires” disait Mattou, la fille d’un arabe commerçant à Tombouctou dont les fils etaieng combattant, presentement au Congo.
Je l’ai confié plusieurs fois : je crains que ces gens ne decident de se débarrasser de nous, de notre culture et de tout ce qui est malien d’un coup pour vivre enfin leur azaouad.
Faty


“Je l’ai confié plusieurs fois : je crains que ces gens ne decident de se débarrasser de nous, de notre culture et de tout ce qui est malien d’un coup pour vivre enfin leur azaouad”_Fatouma.

Ce n’est pas une crainte, la machine est en marche à fond. La création des régions de Taoudenit et de Menaka proche de cela. Celle projetée de Alata et de Gourma Rharouss aussi. Meme si pour ce dernier cas des noirs y sont associés le plus grand profil ira aux touaregs qui sont dominent militairement cette zone.

L’assaut contre le fleuve et sa possession a été planifiée il y a très longtemps. Le mari de Zakiatou Wallet Halatine (j’ai oublié son nom) est un des fervents soutiens de cette thèse.

L’achat de terres à tour de bras dans la zone urbaine de Gao par les argentiers arabes constitue un cas concret. C’est la méthode israélienne utilisée pour chasser les palestiniens des terres qu’ils occupent légalement.

Le viol comme arme de guerre est une forme d’extermination et d’acculturation reconnue par la communauté internationale. Il a été pratiqué par les auto-victimisateurs.

Les spoliations qui continuent. Le maintien de la peur dans les zones habitées par des noirs est une méthode pour les faire fuire leur habitat et terroir. Ces terres pourront être réoccupées par les agresseurs comme ce fut le cas en Mauritanie pendant et après la guerre contre le Senegal (les negro mauritaniens du fleuve avaient été chassés au motif que ce ne sont pas des mauritaniens; lorsqu’ils sont revenus quelques années plus tard c’était pour travailler dans des champs devenus propriétés d’autres personnes, vivre dans des conditions presque d’isolement, revoir leurs ânes proliféré et devenus sauvages).

Les ânes à profusion, c’est peut être le seul avantage. Leur moyen de production arraché et remis à d’autres.

Mon point de vue c’est que L’enjeu fondamental de la lutte qui est actuellement en train de se mener c’est le territoire mais le territoire à travers sa partie accès au fleuve (source d’eau pérenne) et à son exploitation. Les campements nomades vont diminuer et comme dans le monde entier ceux sont des villes où gros villages qui vont naître de partout. C’est à dire que le mode de production et de vie des touaregs et arabo-berbères va changer. Ils ne pourront plus continuer à se contenter que d’élevage. Pour exister il faut trouver d’autres moyens. L’accès à l’eau me semble être essentiel à tout developpement. C’est l’objet de cette convoitise exacerbée des touaregs et arabo-berberes.

Spolier et puis asservir ou contraindre à servir c’est l’objectif essentiel de cette entreprise dans laquelle ils sont aidés par la France, par la Suisse, par la Mauritanie, par l’Algérie, par le Sahara occidental, par les autorités politiques maliennes d’hier et surtout d’aujourd’hui par couardise et manque patent d’intérêt pour certains et/ou par trop d’intérêts genre mafieux pour d’autres.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


“Mais aussi ma sœur, je l’ai toujours dit et je le maintient encore c’est aussi aux populations de Tombouctou de Gao, de Goundam, de Léré, de Diré, Tonka de s’organiser et de se défendre par la manière la plus vigoureuse possible. Avec l’armée nationale ou sans elle.”__Chouaibou Maiga

Absolument Maiga. C’est la seule solution que je vois en ce moment. There is no sheriff in town.

Amadou O. Wane


Que Dieu les accueille au paradis. Amine!

Que de desolations. L’axe Tombouctou-Ouest demeure encore un mouroir. Il y a plusieurs solutions a court et moyen terme a ce banditisme latent. Mais l’acteur principal reste l’etat du President au chef de fraction et village, en passant par Le Gouverneur, les maires, les Elus et aussi les services de renseignement. La CMA devrait etre tenue redevable aussi des crimes et actes dans les territoires de non droit sous son controle. Par qui? Par la MINUSMA et le Mediateur (en l’occurence l’Algerie)

Faty


Mon père Mohamed, je ne pourrais citer tout ceux qui ont perdu la vie , de la main de ces brigands… je pourrais vous donner le nom de Hama, le fils aîné de ma tante Moulker, jeune garde republicain tué à Rharous, je ne connais le jeune chauffeur tué hier pour son vehicule, je ne connais pas le nom des deux individus grievement blessés par les bandits qui se sont amusés à s’essayer au tir une fois qu’ils leur ont donné ordre de fuir à pieds.
C’est bien désolant, je ne voudrais pas en venir à cela avec vous, car ce que ces vengeurs ne voient pas, c’est quela population noire bien que loyaliste n’est pas tueuse ou vengeresse.
Quand ils ont attaqué et tué à Bamba ou à Bourem en 1993, les victimes ne sont pas les militaires maliens je pense…

Faty


Que Dieu les accueille au paradis. Amine!

Que de desolations. L’axe Tombouctou-Ouest demeure encore un mouroir. Il y a plusieurs solutions a court et moyen terme a ce banditisme latent. Mais l’acteur principal reste l’etat du President au chef de fraction et village, en passant par Le Gouverneur, les maires, les Elus et aussi les services de renseignement. La CMA devrait etre tenue redevable aussi des crimes et actes dans les territoires de non droit sous son controle. Par qui? Par la MINUSMA et le Mediateur (en l’occurence l’Algerie)

Ahmed


Pas que cet axe… sur le route, que dis-je, la piste de Bambara Maounde aussi ça tue beaucoup, ca pille du tout aussi bien les camions de la minusma que les privés en passant par les militaires qui continuent à se charger de charbon malgré les attentats. Mais bof… seul studio tamani en parle… Ceux de bamako, genre maliactu.net inventent des choses pour leur site et veulent même pousser des jeunes à la révolte.
Le MALI EST UN PAYS INCROYABLE!
Une chose est certaine, Dieu nous vit tous.

Faty


Si je devais reprendre la citation de Faty que Chouaibou a avancée, je dirais que, cette apparente suprériorité des groupes armés dont Faty a peur, n’ est que temporaire.

Si la situation est ou continue comme Chouaibou l’ a décrite, ce rapport de force changera radicalement. Si la confiance en l’ Etat se perd complètement chacun sera obligé de s’ armer comme Harouna Niang, Amadou et d’ autres le disent tjrs. C’ est en ce temps qu’ on verra clair.

Seulement la guerre civile n’ est pas et ne sera jamais une solution. Que personne ne se fasse des illusions sur ce point. Ce qui peut y avoir c’ est au maximum un calme de cimétière qui sera imposé par la brutalité. Et ce calme ne pourra pas perdurer. L’ histoire est pleine d’ exemples.

Alors il faut que IBK et le Gouvernement voient les erreurs qu’ ils font et les corrigent dans l’ intérêt de tous les enfants du Mali – sans préférence.

Bien cordialement
M. Diagayété


La guerre civile n’est pas celle qui est souhaitée. Combien cela est vraie.

“Alors il faut que IBK et le Gouvernement voient les erreurs qu’ ils font et les corrigent dans l’ intérêt de tous les enfants du Mali – sans préférence”_ Malobbo.
C’est juste aussi.

Mais il faut que ce voeux que vous faites soit exaucé au plus vite. Sinon je vous assure cher grand frere que même les plus pacifiques des plus pacifiques de la zone du fleuve sont excédés par ce qui se passe dans le nord de notre très cher pays.

Rares sont les gens qui n’ont pas intériorisé que la guerre des “ichoumars” et autres touaregs cruels se fait plutôt plus contre les populations innocentes noires de la Zone et non contre le pouvoir malien et l’armée.

Le fossé entre communautés se creuse chaque jour même après la signature de cet Accord. Et ça je dois le dire que c’est aussi par la faute du pouvoir en place qui méprise des victimes à travers ses prises de positions hasardeuses qui ne sont pas dans l’intérêt des citoyens de cette zone. Vous avez vraiment raison sur ce point là.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga