Le Double Jeu des Rebelles de la HCUA

Mali : les rebelles du HCUA jouent « un double jeu », selon Paris
Un des groupes rebelles signataires des accords de paix d’Alger, le HCUA, complique le retour à la stabilité dans le nord du Mali par son « double jeu » avec les jihadistes d’Ansar Dine, déplore-t-on au ministre français de la Défense.


Hah! Un apprentissage et aveu de taille de M. FrançaAfrique du gouvernement français (de François Hollande).

Ceux du MNLA aussi, si ce mouvement mérite encore d’ être mentionné.

Diagayete


Merci Malobbo pour le partage.
Il aura donc fallu tout ce temps pour que l’on se rende compte, au Ministere Francais de la Defense de quelque chose que tout le monde connaissait au Mali depuis 2012 (ou meme bien avant)? Je dis bien tout le monde sauf quelques politiciens qui sur fond de calculs deliberes (a travers propos incongrus et rapports faux-fuyants, etc) prennent plaisir a se plaindre de ‘la ou ils sont tombes plutot que de s’en prendre a ce qui les a fait trebucher.’ Aujourd’hui comme hier, ce double jeu des bandits etait/est connu; les fluctuations et permeabilites entre les acronymes (ANSARAQMIHCUALOJUMNA)ont ete decriees a plusieurs reprises ici meme et ailleurs. Pire, aujourd’hui comme hier, il a ete observe et note que certains bandits (ayant trouve un fond de commerce et de trafic) n’ont aucun interet a voir le calme/la paix s’installer.

Maintenant que ce double jeu de la “HCUA/CHAU?” est (enfin) reconnu officiellement par la France, que faut-il faire?

1-Le Presi IBK et son gouvernement doivent utiliser ‘tambours et trompettes’ pour ventiler cet etat de ‘double jeu’ des mouvements. Le double jeu est toujours une preuve tres solide de la mauvaise foi. Aucun accord ne peut etre implemente si l’une des parties associees est de mauvaise foi.
Une demarche pareille multipliera les chances d’un meilleur chronogramme pour application de l’Accord.
2-Le Presi IBK et son gouvernement doivent organiser les elections commnuales et regionales: Plusieurs faits (l’insecurite persistante, l’arnaque pour soutirer des fonds publics aux fins d’un soit-disant forum a Kidal en Mars?, les evenements du 18 Avril passe a Kidal, les liens de ces mouvements avec Iyad, les pertes continues en vies humaines civiles et militaires de la Minusma et de l’AMA) sont en train de demontrer que les raisons des interminables reports de ces elections ne tiennent pas, et que l’accalmie souhaitee avant de les organiser est prise en otage par les double-joueurs de ANSARAQMIHCUALMNA aujourd’hui connu sous le nom officiel de HCUA.
Bonne soiree/journee a tou(te)s !

Talatou


L’ article ci-dessous n’ est pas étonnant, si l’ on sait que “la Communauté Internationale” = l’ ONU suit étroitement les pas de la “parraine” inofficielle des pays francophones à l’ ONU, à savoir la France.

Entre temps c’ est le GATHIA qui fait parler de lui comme la seconde organisation à dominance touarègue qui continue á

s’ attaquer aux autres groupes signataires de l’ Accord, á savoir le GANDA IZO aussi signataire de l’ Accord et membre de la COMPIS-15 (Ganda Izo, Ganda Lassal Izo, CMPFR 3). Les notables et leaders peuls ne sont pas aussi épargnés.

Si dans les années 1950 encore les Touarègues instigaient des attaques nocturnes contre les femmes peules qui revenaient des foires pour piller leurs récettes et arracher brutalement leurs bijoux des oreilles (Razzias !), aujourd’ hui ce sont des vols de biens de toutes sortes et même des orages.

Voilá un extrait des actes ignobles du GATIA le samedi d’ hier 11 juin 2016, une information que j’ ai réçu de deux informants indépendants bien introduits:

“Ce jour 11 Juin aux environs de 14h GMT, des éléments lourdement armés à bord d’une dizaine de pick up ont attaqué le site de regroupement de jeunes Peulhs a Tiofol Ngoradji commune rurale de Ganda Miya cercle de Douentza Région de Mopti en république du Mali.

Plus de 300 jeunes peuls venant du Seno, du HAÏRE et du Gourma se sont donnés rendez vous afin de préparer le regroupement ; un préalable au processus de cantonnement pour le retour de la Paix. Ces jeunes gens répondent ainsi à l’appel lancé par certains cadres peuls de Tabital Mali et le collectif des députés de la Région . Une initiative encouragée par les autorités du pays .

C’est au cours de cette Assemblée Générale à laquelle assistaient des leaders communautaires peuls , que l’attaque surprise est survenue faisant une dizaine de morts ; une trentaine de prisonniers et de nombreux blessés et disparus.

De nombreuses motos , du grain et même des taurions prévus pour le repas des jeunes ont été aussi emportés par les assaillants.

Des sources proche de certaines victimes font etat de l’appartenance de certains assaillants au mouvement d’auto défense GATIA à dominance Touareg du General Elhadji Gamou. Après leur forfait les assaillants se sont dirigés sur leur base de Tina Abu a 7 km du site attaque. Des jeunes de la famille de feu Marouchet ont été identifiés par les jeunes peuls.

….”.

Malheureusement, il est prouvé une fois de plus que le Mali est devenu une poudrière dangéreuse pour la sous-région. Avec 7 pays limitrophes, des familles et communautés de part et d’ autre de ces frontières, notre communauté allant bien au delà de ces frontières, un embrasement au Mali, veut nécessairement dire un embrasement dans la sous-région. En ce fait, la CEDEAO a parfaitement rason de dire que la situation au Mali l’ inquiète beaucoup.

Cette triste nouvelle circule déjá dans le forum de Tabital Pulaaku International.

Aux responsables du Mali, IBK en tête, à toute la Commuanté Internationale avec, en tête, la France comme “parraine” des pays francophones et impliquée jusqu’ au coup au Mali, de prendre leurs responsabilités et de reparer les injustices, avant qu’ il ne soit trop tard.

Diagayete


En tous les cas, les autres doivent comprendre qu il est indispendable qu ils se remuent aussi sinon ils seront des eternelles victimes. Une poignee d individus ne peuvent continuer a marginaliser tout le monde a tout moment.

Sidy Danioko


Voilà deux récits des deux côtés sur ce qui s’ est passé hier le 11 juin 2016 vers 14:00 heures GMT à Tiofol Ngoradji (commune de Ganda Miya/cercle de Douentza).

A noter que la 3ème source appelée indépendante confirme la thèse d’ ambuscade de Mohamed Attaib Sidibé.

Il y a à peu prés un mois c’ était à Ndaki dans la même zone que le GATIA avait attaqué le Ganda Izo. Dans ce cas aussi Fahad avait menti en disant que le Ganda Izo voulait occupé une zone que le GATIA se “réserve”. Dans ce cas aussi c’ est le GATIA qui avait attaqué.

Voici l’ article:

Nord du Mali : huit à dix personnes tuées dans de nouvelles violences
Par RFI
http://malijet.com/actualte_dans_les_regions_du_mali/rebellion_au_nord_du_mali/158072-nord-du-mali-huit-a-dix-personnes-tuees-dans-de-nouvelles-violen.html

Au Mali, de nouvelles violences meurtrières ont eu lieu dans le nord du pays. S’agit-il d’affrontements entre groupes armés ou bien d’une embuscade tendue, mais par qui ? Aucune certitude, pour le moment. Selon des sources contactées par RFI, huit à dix personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à ce dimanche 12 juin, au nord du pays, non loin de la localité de Douentza, par des hommes armés.

Selon un responsable du groupe des Touaregs de la tribu de Imghad et alliés du Gatia, c’est une milice composée de combattants peuls qui voulait installer une base militaire dans la commune rurale de Gandamia, située non loin de la localité de Douentza. C’est alors qu’il a fallu intervenir militairement.

« Faux », répond un autre groupe armé du nom de Ganda Izo. « Nos combattants étaient en mission de sensibilisation dans la zone, dans le cadre du désarmement, lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade tendue par le Gatia », explique Mohammed Attaïb Sidibé, l’un des responsables du mouvement armé Ganda Iso. Il ajoute qu’Abdourahmane Ousseini, de son groupe, conduisait la délégation.

Des morts dans les rangs du Ganda Izo

Une source indépendante, contactée par RFI, confirme l’embuscade tendue et évoque hui morts dans les rangs du Ganda Izo. Cependant, et selon une source sécuritaire malienne « il y a eu une dizaine de morts dans les rangs du Ganda Iso, une dizaine d’arrestations également et des troupeaux volés ».

On assiste, en tout cas, là, à une nouvelle violation du cessez-le-feu entre les groupes armés du nord au moment où l’ONU signale une dégradation de la situation sécuritaire sur le terrain. Ajoutons, à cela, que l’application de l’accord de paix et de réconciliation d’Alger n’avance pas réellement sur le terrain.

… Retrouvez cet article sur : http://www.rfi.fr/afrique/20160612-mali-violences-affrontements-10-tues-douentza-huit-dix-personnes-tuees

Source: RFI


Malobbo,

Comme nous l’avions toujpurs dit, il n y a pas de difference entre le MLNA et le Gatia. Ils sont tous deux animes de cette farouche intention de dominer les autres par la voix des armes

CM


Moi j’accuse l’Etat malien car je comprendrai que les frais du contribuable servent à nourrir et entretenir une milice communautaire fut ce opposée à des indépendantistes par l’intermédiaire d’un géneral d’armée. et si tous les generaux au moins ceux dont leurs communautés sont victimes des actions de ce géneral creent aussi leur milice?

Salutations meilleures

Ahamadou SAMBEL


Bonsoir Talatou et chers tous

Depuis le début de mon déplacement je suis hors réseau. Connexion difficile sinon impossible dans les zones que je visite actuellement.

En réponse à tes questionnements, je dis ceci :

Le GATIA a été armé et est entretenu par le gouvernement malien qui a cru sous traiter la sécurité des populations dans le nord du Mali. Il n’y aura donc pas d’interpellation du GATIA.

Au contraire GATIA est libre désormais de raquetter les pauvres populations de les humilier comme bon lui semble. Vous aurez constaté au passage que ce genre de spoliation de ne se passe pas à Kidal contre des populations civiles ni dans le Gourma contre des Imghads.

Après la tuerie des peuls de Ndaki par le GATIA restée sans suite (ni de la part du gouvernement ni de la dite communauté internationale), GATIA a commis des sévices sur des peuls à Ntillit dont un vieux qui est arrivé très habimé à l’hôpital de Gao.

Ces crimes viennent s’ajouter à plusieurs exactions commises contre des peuls du cercle de Gourma Rharous desquels l’état malien est au courant.

J’accuse donc l’état malien dont le sous traitant agit présentement en bandit tout court.

Les premières déclarations faites (qui ne sont pas allées loin d’ailleurs) par les assaillants du 11/06 disaient que ceux sont des terroristes qu’ils on attaqués. C’est comme cela qu’ils veulent agir pour s’arroger le monopole dans le Gourma et le droit de traiter qui ils veulent comme ils le veulent.

L’état et les maliens se taisent. Tout le monde s’en fout éperdument de ce qui se passe dans ce Gourma. Comme si nous ne sommes pas au Mali ! C’est cela ?

Et lorsque j’entends une Assemblée nationale parler de Kidal, je ne sais si elle n’est pas en train de dire que cette partie n’est pas au Mali. Elle ! L’assemblée !

Au delà de l’amateurisme, je dois dire gravité.
Et on nous sert à l’occasion une commission pour je ne sais quelle constitution ? De quel Mali ? Pour qui ?

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga