Temoignage sur la Manifestation Sanglante de Gao

J’y étais, j’ai vu et je vous temoigne.

Seule la Police est coupable de ce qui a fait dégénerer la manifestation. Elle a débuté pacifiquement à patir de la mosquée Tombeau des Askia. Arrivés au niveau de la place des martyres, les manifestants ont trouvé en face les agents de la Police qui ont voulu les empêcher d’atteindre le gouverneur. Ce qui n’était pas possible.

Sans occuper d’elle (police), les manifestants ont continué et les agents de la police ont commencé à tirer sur eux des gaz. Les manifestants à leur tour ont réliqué avec des jets de pières tout en avançant. Arrivé le moment où les agents de la Police ont été à court de munitions, ils ont paniqué et ont eu peur. Ainsi, ils ont essayé de faire ce qu’ils savent bien faire, prendre la tangente et fuire.

C’était là qu’ils ont été poursuivis par les manifestants qui ont reussi à prendre un seul d’entre qui a aussi pu s’échapper. Les manifestants ont continué jusqu’arriver entre la police et le marché Washington. Un véhicule militaire, pick-up rempli de militaires lâches bien armés, sorti de nulle part. Dans un exès de vitesse, ils ont commencé à tirer sur tout et partout.

Le pick-up faisait des allée-retours sur le long de la route et en faisant des passages dans les rues. Et là, c’est sauve qui peut, mais ils y a eu des jeunes qui ont refusé de quitter les lieux. Les militaires incapables se sont donné le plaisir de vider leurs chargeurs sur les manifestants.

Mahamane Alousseïni et certains camarades ont reussi à atteindre le conseil régional et ont été poursuivis avec des tirs nourris. Le camarade #Alousseïni a laissé la vie là bas. Les camarades sont toujours devant ce conseil régional.

Répos aux âmes de nos martyres. Qu’ils soient accueillis au Paradis.

Toujours campés devant le Conseil Régional. Rejoignez-nous!!!

#PourGao
Témoignage d’un membre de la Meritocratie Malienne.