La Police Tire à Bamako

Grave erreur stratégique de la part du gouvernement.
Screenshot 2016-08-17 09.30.25


Bonjour chers tous

A notre gouvernement,

Il y a un raz le bol general au sein de la jeunesse desoeuvree du pays et à Bamako.
Attention au trop plein !
Attention : la perte de confiance qui s’installe, pourrait bien se transformer en défiance si on n’y prend pas garde.

J’ai maintenant peur ; comme jamais. Nous sommes en train de basculer vers un régime policier et vers le pire.

Attention ne brûlons pas le Mali ! On ne tire pas à balle réelle sur les citoyens de son propre pays.

Attention de bien canaliser les services de sécurités qui semblent avoir le feu vert des politiques pour qu’ils puissent agir de la sorte.

A Gao tirer sur des manifestants sans armes. Tirer le lendemain sur un mecanicien qui passait à moto à côté de la gendarmerie.

À Bamako, ceux sont les mêmes procédés qui ont eu cours à Gao le 12 juillet 2016 : gaz lacrymogènes et ensuite tirs à balles réelles par la sécurité sur des manifestants.

Que les hommes d’état conscients s’activent pour sauver ce qui peut l’être, vite.

Que les représentants conscients de la nation statuent et re-cadrent la politique de ce pays et sanctionnent les mauvaises pratiques de l’exécutif. Il faut aller vite parce que la peur ressentie par le peuple est très mauvaise dans les conditions dans lesquelles nous vivons actuellement.

Il y a des responsabilités à prendre par les gouvernants bien sure mais elles ne sont pas de cet ordre : il ne faut pas tuer les manifestants en tirant sur eux à balles réelles.

Je prie Dieu que le President de la république du Mali ainsi que nos dirigeants se ressaisissent très vite et de la bonne manière ! Qu’ils se mettent à l’écoute du peuple et de ses autres représentants qui détiennent eux aussi la légitimité. Que ces derniers se ressaisissent eux aussi enfin et qu’ils parlent au nom du et pour défendre les intérêts du peuple.

Qu’ils fassent en sorte que la loi soit respectée par tous y compris par ceux de l’exécutif. Qu’ils sachent qu’à eux plus qu’à tout autre Representant antérieur, l’histoire demandera des comptes.

S’il y a des gens qui m’entendent encore, s’il vous plaît arrêtez tous cette fuite en avant et remettez vous à aimer les maliens. La vie humaine est sacrée, messieurs ! Ne l’enlever pas comme vous êtes en train de le faire.

Tirer sur des manifestants ne fera que les enhardir et les mettre en position de reprendre. Parce qu’ils se convainquent que leur combat pour lequel on les tue mérite ce qui se passe. Il y a des gens qui n’arrêterons pas justement parce qu’il y a déjà eu des morts et que arrêter signifie pour eux la trahison de la mémoire de leurs morts.

Reculer s’il vous plaît ! Ca se passe ainsi sous tous les cieux.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


L’AFP annonce 1 mort, plusieurs blessés dont un très grave — selon un message précédent il y aurait eu 2 morts. Toujours d’après cette dépêche, Ras Bath serait le fils du ministre Bathily (Domaines et Affaires foncières) — Tout un symbole.

A. Karim Sylla
_______________
Mali: un mort et des blessés dans des heurts après l’arrestation d’un chroniqueur radio contestaire

Bamako – Une personne a été tuée et plusieurs autres blessées, dont une grièvement, mercredi à Bamako dans des heurts entre les forces de l’ordre et des jeunes qui protestaient contre l’arrestation d’un chroniqueur radio contestataire, a-t-on appris de sources médicales.

Les heurts ont éclaté dans la matinée devant le tribunal où comparaissait l’animateur Mohamed Youssouf Bathily, dit Ras Bath, arrêté lundi soir, entre des partisans venus le soutenir et les forces de l’ordre, selon des correspondants de l’AFP et des témoins.

La manifestation a rapidement dégénéré, avec des voitures brûlées et des tirs de grenades lacrymogènes par les forces de sécurité, selon les mêmes sources.

Animateur d’émissions souvent polémiques, Mohamed Youssouf Bathily s’en était pris ces derniers jours à l’armée malienne, qui a subi récemment de lourdes pertes dans des attaques jihadistes, et au président Ibrahim Boubacar Keïta, taxé d’incapacité à diriger l’armée. Suite à ces dernières émissions, il a été arrêté lundi et poursuivi pour outrage aux bonnes moeurs.

Sur les réseaux sociaux, il avait appelé ses nombreux partisans à venir lui manifester leur soutien au tribunal mercredi.

Le jeune homme, qui est par ailleurs le fils du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières Mohamed Ali Bathily, s’est également signalé par des chroniques au vitriol contre le chef du gouvernement Modibo Keïta et d’autres cadres de l’administration.

(©AFP / 17 août 2016 16h11)


décidément nos militaires sont des champions à tirer sur des civils, après Gao, voici le tour de Bamako et pourtant les bandits qui ont attaqués le Mali sont en liberté et tuent nos militaires sans que ces derniers ne fassent de victimes parmi eux, qu’Allah sauve le Mali

Lassana Touré


Il vaut mieux que ça se fasse dans les règles qu’on s’est nous même fixé pour ne pas tomber dans l’anarchie.

J’espère du fond du cœur qu’on ne tombera pas dans l’erreur du “reculer pour mieux se vautrer”.

Le coup d’état dernier n’a rien engendré de bon pour la nation.

La fin du mandat est proche si vraiment le peuple n’en veut plus … eh bien le peuple n’a qu’à plus voter pour lui.

Ce qui se passe est grave des comptes doivent être rendu, et comme maintenant on a quelqu’un de bien au ministère de la justice, je suis convaincu que ça se fera dans les règles.

Sidiki Mariko


Je pense aussi que si ce régime doit partir, ça doit se faire dans la règle. Des ennemis au nord peuvent profiter de la situation. Ce genre d’instabilité est trop imprévisible a contempler.

Si IBK aime vraiment ce pays, il sait ce qu’il doit faire.

Amadou O. Wane


Qu’est ce que vous voulez en définitif? Vous voulez du bonheur et vous avez peur de souffrir. Vous voulez du bonheur et vous ne voulez pas payer le prix. C’est intéressant, mais pas surprenant car c’est à cause de cela que votre gain est toujours dérisoire par rapport aux efforts consentis, puisque vous avez toujours peur d’aller au bout. On va même à estimer que toutes choses étant égales par ailleurs, un autre coup d’état mènera au même résultat. Cela est-il toujours vrai ? Non. Qu’est-ce que vous en savez de votre position ? Bien sûr, les coups d’état foirés conduisent au même résultat. Si Dieu décide d’un coup d’état pour que les maliens trouvent le bonheur et le bon chef, alors, que pouvez-vous faire ? Alors si Dieu dit que le bonheur des maliens se trouve dans un coup d’état, qu’en savez-vous ? Soyez donc cohérents. Tous les coups d’états ne sont pas pareils, et tous les coups d’états ne mènent pas au même but ! Croyez-vous que le cas du Brésil n’est pas un coup d’état, même si c’est un coup d’état dans la légalité des textes ? Si l’armée au Brésil n’y était pas, pensez que cela serait possible ? Peut-être qu’il y’a encore au Mali aujourd’hui, des gens, des militaires, qui sont capables d’aller récupérer tout le Nord du Mali y compris Kidal, en quelques semaines, mais ils sont sans voies ! qu’en savez-vous ?

Moi de ma position, je ne sais rien de tout cela. Ce que je sais, tout le Mali n’est pas pareil. Vous voulez du sur place et du compromis, alors ne soyez pas surpris du résultat. Semble-t-il, Modibo Keita, le premier président du Mali avait un grand défaut, que même le Général De Gaule et ses autres paires, Houphouët de la Côte d’Ivoire et Senghor du Sénégal le lui ont reconnu, il ne faisait pas de compromis lorsqu’il s’agissait du Mali ; et il avait la conviction que les outils et les moyens mis en œuvre étaient les mieux adaptés à son temps et à sa génération. De toutes les façons, on ne peut pas faire plus que ce qu’on sait ou qu’on connais ; et cela est fonction du temps, de l’époque et de l’état d’avancement de l’esprit des gens qui forment le peuple !

Cordialement.

Soumaila


Quelqu’un peut-il nous dire ce que la justice/le regime reproche reellement a Ras Bath?
Cet article ci-dessous parle de s’etre “pris a l’armee”,[..] au President IBK”; pour ensuite conclure qu’il “a ete arrete lundi et poursuivi pour outrage aux bonnes moeurs”.
Sans etre juriste, je ne pense pas que s’en prendre a l’armee et au President constitue “outrage aux bonnes moeurs”. Si c’est pour ces 2 raisons la, la qualification du “delit”(s’il y en a) doit etre autre.
Y’a t-il autre chose (par ex sa recente levee de boucliers avec le precheur Bandiougou?) Si c’est ca, il me semble qu’un autre pas est franchi.
Ou, pire encore, est-ce la une fuite en avant des magistrats maliens qui, sachant que Ras Bath s’attaque frequemment aux maux de corruption et de mauvaise gestion; et que donc-de ce fait- leur tour ne sera qu’une question de jours ou d’heures, ont juge mieux d’agir ainsi?
Tout cela me convainc que Ras Bath doit etre libere dans ce cas-ci, car rien de tout cela ne semble clair. Allah ka tiyen deme 🙂 !
Bonne nuit a tou(te)s !

Talatou


Et Badjougou dans tout ca?

Amadou O. Wane


Les dankas de bandjougou sont devenus des Douaous et de la popularite pour rasbath..,Une autre preuve pour demontrer que nos dealers religieux ne CONNAISSENT RIEN

CM


Nos “dealers” ???
Lapsus intéressant… 🙂

Stephane Bombote


Oui Stephane, ils dealent entre le roi du jour et le Dieu qu’ils adorent( au cas ou ils en ont seulement un car l’ragent en est un autre, l’opulence aussi, surtout le pouvoir), entre le mensonge et la verite, entre l’homme d’en haut et le pueple d’en bas, ….

Ils auront de serieux compte a regler quand nous serons tous de l’autre cote.

CM