La Gérontocratie Malienne

C’est incroyable qu’un pays aussi jeune que le Mali est virtuellement dirigé par des sexagénaires. C’est toujours la même clique à la barre.

Ce manque de vision perpétuel tue le Mali jour après jour.

Amadou O. Wane

20160902-Gerontocratie


Bonjour chers Malilinkers,
Une des choses les plus complexes en Afrique en général, et au Mali en particulier, est le rapport intergénérationnel. Ce rapport entre “vieux” et “jeunes” est admirable quand il s’agit de respect humain, de soutien familial, mais, pardonnez-moi ces termes familiers, ce rapport immobilise, voire plombe, la marche en avant, la créativité, et bien sûr les sphères politique et économique.

Un “jeune” peut avoir quarante ans, être père direct de plusieurs enfants, il doit baisser les yeux devant un “Tonton”, car un “jeune” ne “sait” pas.
Le “sang neuf” que la jeunesse pourrait apporter est incompris, et dérange probablement.

Le virage intergénérationnel que la société devrait amorcer est très délicat, mais il doit pouvoir se faire dans le respect traditionnel des anciens, tout en laissant la Jeunesse riche d’idées novatrices prendre une place active dans la destinée du pays, dont les 2/3 de la population ont moins de 25 ans.

Ce n’est pas facile, mais si chaque “partie” ne considérait que l’intérêt du Maliba, l’évolution pourrait se faire harmonieusement pour le plus grand bénéfice des Maliennes et des Maliens.

Très cordialement
Françoise


Bonjour,

La jeunesse c’est l’innovation, le progrès, et le changement; elle est au début d’un cycle ( une révolution en terme d’adaptation au nouveau paradigmes de la globalisation).

Si le Mali a le courage d’aborder le débat du conflit intergenerationnel (Au-delà du Mariage de Kani) nous verrons le bout du tunnel et commencerons enfin d’anticiper sur notre avenir.

Salif Koné


“La jeunesse c’est l’innovation, le progrès, et le changement; elle est au début d’un cycle ( une révolution en terme d’adaptation au nouveau paradigmes de la globalisation). “__Salif Koné

Pas d’ accord dans cette généralisation:

– Niveau de qualification technique?

– Expériences à l’ intérieur, à l’ extérieur?

– Maturité politique/idéologique?

– Social skills?

– etc.

Faut pas idéaliser les choses !

M. Diagayété


c’est la retraite on s’ennuie à jouer avec nos petits fils ou la famille est divisée par la mauvaise gouvernance on se sauve ou bien on veut marier une troisième ou quatrième épouse donc il nous faut un boulot et un salaire pour faire face.
vous savez que vous ne pouvez rien faire pour ce pays alors reposez vous les vieux car étant en activité vous n’avez rien fait pour le développement de ce pays ce n’est pas à la retraite que vous allez faire quelque chose

Lassana Touré


Bonjour

C’est l’exemple Guineen qui les influence. La moyenne d age de la fonction puique tourne autour de 50 ans.

Ousmane D. Haidara


“Le ‘sang neuf’ que la jeunesse pourrait apporter est incompris, et dérange probablement.” Francoise.

Tout a fait Francoise; cette phrase, que je partage, resume beaucoup de tristes realites maliennes, aggravees d’ailleurs ces derniers temps par des autorites qui semblent tourner en rond: Ces 2 dernieres nominations a la Presidence (de SBM et de BT), ajoutees a d’autres precedentes renforcent ma conviction dans ce sens.
Autre conclusion que je tire: Dans le Mali du regime actuel, un scandale, aussi gros soit-il, semble ne jamais suffire pour vous mettre a l’ecart; l’age (aussi avance qu’il soit) non plus !
Bonne soiree !

Talatou


Hmmm, Amadou, ce régime a promu des jeunes à bien des postes, y compris… le propre fils du président. Charité bien ordonnée… 🙂

D’autres “jeunes” (le terme est bien entendu très relatif) ont été nommés à des postes de premier plan : à la communication, à l’économie, à la défense, à la justice, tourisme, industrie/promotion des investissements… etc. Ont-ils apporté “vision” (Dieu seul sait ce que ce terme signifie réellement), nouvelles idées, sang neuf, originalité ? Cette question mériterait son propre débat…

Je partage les réserves de Malobbo sur la jeunesse. Si notre génération bénéficie de meilleures opportunités que ses aînés (meilleure éducation, ouverture sur le monde, accès aux nouvelles technologies), elles traine aussi de nombreux travers, dont certains sont préoccupants : égoïsme, anti-patriotisme, matérialisme, pour ne pas dire vénalité, incapacité de se projeter sur le long terme, incapacité de placer l’intérêt collectif avant l’intérêt individuel. Il serait fastidieux d’énumérer ici les nombreux exemples de ces travers.

Je préfère un “géronte” comme Seydou Badian Kouyaté (de loin la meilleure génération du Mali moderne) à bien des jeunes d’aujourd’hui.

Stephane K. Bombote


Il ne devrait avoir de problème générationnel notamment dans le domaine des affaires ou du marché du travail. Les gens ont besoin d’apprécier la qualité des produits et services sans forcement se soucier de l’âge des acteurs. Les mots simples ne suffisent pas ce sont les actes qui comptes. ” Koro tè moko sigui ni ta kèbagati y bolo”

Mariko


Bonsoir chers tous

“Hmmm, Amadou, ce régime a promu des jeunes à bien des postes, y compris… le propre fils du président. Charité bien ordonnée… 🙂

D’autres “jeunes” (le terme est bien entendu très relatif) ont été nommés à des postes de premier plan : à la communication, à l’économie, à la défense, à la justice, tourisme, industrie/promotion des investissements… etc. Ont-ils apporté “vision” (Dieu seul sait ce que ce terme signifie réellement), nouvelles idées, sang neuf, originalité ? Cette question mériterait son propre débat…

Je partage les réserves de Malobbo sur la jeunesse. Si notre génération bénéficie de meilleures opportunités que ses aînés (meilleure éducation, ouverture sur le monde, accès aux nouvelles technologies), elles traine aussi de nombreux travers, dont certains sont préoccupants : égoïsme, anti-patriotisme, matérialisme, pour ne pas dire vénalité, incapacité de se projeter sur le long terme, incapacité de placer l’intérêt collectif avant l’intérêt individuel. Il serait fastidieux d’énumérer ici les nombreux exemples de ces travers.

Je préfère un “géronte” comme Seydou Badian Kouyaté (de loin la meilleure génération du Mali moderne) à bien des jeunes d’aujourd’hui”_SKB.

J’ai repris inextenso le texte de Stephane, pour dire que les problèmes maliens ne doivent pas systématiquement être posé en terme d’opposition entre “jeunes” contre “vieux”.

Le combat c’est celui qui doit être mené contre les déviances, les prédateurs. Tous ces gens qui bafouent les règles et les lois de la république du Mali. Qu’ils soient jeunes (il y en a) ou qu’ils soient vieux (il y en a aussi), homme ou femme.

Sauf erreur de ma part, je crois bien que dans les affaires les plus grosses (exemple : nouvel avion présidentiel, achats de matériels militaires) autant des jeunes que des plus vieux ont été impliqués ; d’une manière ou d’une autre.

Je suis cependant de l’avis que cet éternel va et vient des mêmes hommes au pouvoir depuis trop longtemps est un non sens. Surtout lorsqu’il est connu que ces hommes ont traîné derrière eux des gamelles ; les plus petites soient elles.

Or j’ai cette nette impression que personne ne peut être inquiété par la justice de ce pays même lorsque les affaires les plus soufreuses lui sont reprochées. Je retiens que jamais l’assemblée nationale qui devait apporter l’éclairage nécessaire autour de l’affaire de l’affaire de Kidal, jamais cette institution n’a pu faire le travail nécessaire pour que les maliens aient le résultat de cette enquête tant attendue.

Et lorsque je vois que Soumeylou revient je me dis mais bon sang qu’est ce qu’on lui reprochait tant ? Pourquoi avoir tant cherché à l’accuser de tous les péchés d’Israel dans cette affaire et revenir pour le mettre au poste le plus haut de la présidence de la république du Mali ? Est ce une reconnaissance de ce qu’il a toujours clamé qu’il n’est pour rien dans cette affaire ? Est ce bien la preuve de ce que je disais depuis toujours que c’est le PR de la république qui a donné l’ordre aux militaires maliens de bouger à Kidal ? Ordre tout à fait légitime et légal (le concernant) qu’il n’a plus reconnu après la défaite des FAMA ?

Le dégât pour la république ? Il est là dans notre incohérence et notre refus de nous assumer lorsque c’est nécessaire. Ca aboutit forcément à une banalisation de ce qui est sacré !
Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


« Ont-ils apporté “vision” (Dieu seul sait ce que ce terme signifie réellement), nouvelles idées, sang neuf, originalité ? Cette question mériterait son propre débat… »_Sétphane

Les jeunes en apportent toujours. Les jeunes ne sont que les enfants des plus vieux dans une société.

1) Si les plus vieux ont su et pu transmettre leurs expériences positives à des jeunes, ces derniers arriveront à faire évoluer la société dans le bon sens.

2) Si, par contre, il s’agit de transmettre la prédation (exemple cette anecdote de Mr. Traoré, ce jeune dans le bureau de vote qui ne peut dénoncer publiquement une fraude électorale à la dernière élection malienne car l’auteur de la fraude est un ami de son père), alors les jeunes sauront aussi faire évoluer dans la société l’expertise de la prédation.

Oumar Tatam Ly est un jeune qui a voulu faire évoluer la société malienne positivement. Il a dû démissionner. Des vieux maliens ont dû lui transmettre trop de bonnes valeurs maliennes et avec son sang neuf, cela allait déranger le business de trop de gens et pour trop longtemps… vu qu’il est jeune !

Françoise a tout à fait raison.

Bien des choses,

Ndack


Pour une fois s il ya faute elle est partagée,sur pret de vingt candidats a la presidentielle on a choisi l un des plus vieux, IBK a fait de son mieux avec deux PM jeunes !!!
En ex Urss après la mort des dirigeants vieux coup sur coup , ils ont elu Gorbateiv , lui n est pas mort mais il a tue le. Communisme et meme l Urss avec !!! Sure aucun lien avec le cas malien

AgMai


Est-ce la réponse de Koulouba à notre débat 🙂 Too much coincidence.

Amadou O. Wane
—————

Source: Aujourd’hui Mali

http://goo.gl/x6MBGD
20160903-JeunesPoliticiens