Conflit d’Intérêt Pour le Ministre de la Justice?

Tout est possible dans le Mali hélas déshérité ! Selon l’Indicateur du Renouveau de ce jour, un ministre – de surcroit, de la justice – aurait réclamé de son gouvernement le paiement d’une affaire datant de sa situation préalable d’avocat. On a beaucoup souri autour du thé à la menthe en imaginant la manigance de l’ère Ibk qui sera utilisée pour sortir de là. Fuite de la responsabilité par raisonnements à dormir debout ou fuite par le silence en espérant que le prochain scandale fera oublier le dernier ? Ou simplement fuite du temps à rattraper en donnant les faits ? Vrai ou faux, c’est en tout cas un test du destin pour tous ces jeunes gens “lancés dans les affaires” à réfléchir sur la moralité de leur business, comme celui-ci censé réfléchir à une ‘affaire’ dans le cadre de sa fonction de ministre ! Affaire ou pas à faire? Article à liire ci-dessous.

Diadié Alpha

En un mot : Un ministre réclame un milliard au gouvernement


Abdoul K avait evoqué cette possibilité lors de la nomination du ministre de la justice.

Barou Sam


Le Cabinet d’avocats Jurisfis Consult et associés ne fermera pas si un des associés devient Ministre.
Par ailleurs, toute affaire pendante, même contre le Gouvernement suivra son cours normal.
Et d’autre part, il y’a un Service du contentieux de l’Etat qui, si je ne me trompe pas, est celui qui est interpellé dans cette affaire et non le ministre de la Justice.
Il y’a peut-être sûrement sur Malilink quelqu’un de plus compétent en cette matière qui pourrait nous édifier sur cette question.

*Salihou GUIRO*
Consultant,
Spécialiste du transport, experts en économie du transport
et en facilitation du commerce – Formateur et expert en plaidoyer
Cell.: (223) 79 30 06 44/66 73 89 33


Salihou Guiro, tout ça c’ est possible. Votre dernière phrase est aussi un peu symptômatique. L’ éthique doit jouer un rôle, sinon un rôle prépondérant. Ce qui est légal n’ est pas toujours correct. C’ est pour cela que beaucoup de pays ont des lois de moralisation de la vie politique.

Ici il y a objectvement un conflit d’ intérêt qu’ il fallait résoudre – justement pas selon la juridiction qui n’ est pas toujours justice, mais par l’ éthique.

J’ ai passé plusieurs fois sur l’ article sans le lire, car je me disais je m’ attends à tout dans ce pays. Mais combien je suis surpris

d’ apprendre que l’ ami Me Konaté y est cité négativement. Je regrette beaucoup. Je ne peux que réagir spontanément comme ça, car je crois que DAK fait du bon travail de journaliste et est modéré.

Bien cordialement

M. Diagayété

Anti-Wangrin


Bonjour chers forumistes
Nous debattons avec beaucoup de ‘si” sur un sujet tres delicat a tout point de vue. La personne qui est incriminee n’etant autre que le premier responsable de la justice, juriste reconnu , collaborateur de IBK avant son entrée au Gouvernement , ne peut pas ne pas intervenir dans le debat.
Alors attendons sa mise au point. N’oublions pas que par le passé, Me Konate , puisque il s’agit de lui, a ete constitue avocat de IBK dans l’affaire dite du journal “le Monde’ , donc il ne peut pas ne pas se blanchir dans ce fait divers qui pourrait conduire le journaliste tout droit au lycee de Bamako koura.
Jusqu’a preuve de contraire je refuse a croire a cette information.

Yachim MAIGA
Kinshasa, République Démocratique du Congo
Cell: +243852082715
yachimmaiga@gmail.com
yachimmaiga.blogspot.com
Compte twitter: @Yachimmaiga


Me Konaté a accepté d’être ministre de l’état — prosécuteur en chef. Lui et celui qui l’a nommé savaient très bien qu’il y aurait eu un conflit d’intérêt. La sagesse et la morale auraient voulu que l’un ou l’autre — au minimum — se dédouane au tout départ. Et l’expliquer aux Maliens.

Personne ne peut et ne doit demander à ce que le cabinet d’avocat du ministre ferme. Pour lever tout soupçon on avait proposé ici sur Malilink que Me Konaté pouvait passer. toute ses affaires contre l’état Malien à un autre cabinet d’avocat — sans aucun lien avec sa personne. Si ce prix était trop à payer alors il aurait dû renoncer au poste.

Et si je ne me trompe pas il y a même une provision de la loi (datant de l’époque GMT) qui interdisait à tout fonctionnaire de l’état d’être impliqué dans un business privé.

Je considère Me Konaté comme un ami et comme un parent; et tout ceci me chagrine hautement. Et je souhaite que tout ça ne soit que le fruit de l’imagination du journaliste.

Un conseiller juridique du PR a lui aussi une affaire de milliards contre l’état Malien. Et je n’ai lu nulle part que lui aussi ait passé son cas à un autre cabinet.

Chers amis, au nom de l’éthique et la morale, on ne peut pas être un cadre supérieur de l’état et être dans une entreprise qui vise à saigner cet état. Si Me Konaté et/ou son cabinet sont derrière cela alors je suis très meurtri. Cela veut dire tout simplement que notre chemin est encore trop long.

A. Karim Sylla


Karim
Je suis tout autant chagrine que toi et sans voix.
C’est pourquoi je souhaite que l’article soit une mauvaise blague

Yachim Maiga


Et le comble Karim, c’est que je ne suis pas derrière la procédure et pas du tout.

J’ai démissionné de mon cabinet en tant que associé le lendemain de ma nomination.

Jai demandé le meme lendemain à être plus des tableaux de l’ordre des avocats du Mali et de Paris et n’a plus le droit d’exercer dans ces deux barreaux en tant que avocat, en respect de la loi et de la pratique.

Je me suis répété et donc démissionnaire dans la procédure d’arbitrage qui oppose cesse KOME à l’Etat du Mali également.

La procédure est au nom se cesse Kome qui la poursuit pour son compte et par d’autre avocats que moi.

Dès lors, je ne suis en rien “conflicté” dans la mesure où je ne participe nullement ni à la procédure ni au nom de KOME ni au nom de l’Etat du Mali.

Trêve de supputation alors !

Mamadou I. Konaté
Ministre de la Justice du Mali


J’en suis ravi non pour toi seulement mais pour le Mali car c’est nous qui donnons la valeur à la loi.
Bravo Me Konate

Yachim Maiga


Alors donc DAK à inventé un conflit d’ intérêt dans lequel le ministre de la Justice se serait compromis.
Je pense que DAK est sur malilink ou a dû apprendre que Me Konaté dément.
Il serait bien que l’ on apprenne trės bientôt la vérité.

Bien cordialement
M. Diagayété
Anti-Wangrin


Bien au contraire, ces développements montrent que le journaliste n’a que bien fait son métier. La valeur valeur éthique et éducative des actes dont nous venons d’être informés n’est totale que lorsqu’elle est publiée et connue de tous. Merci à tous pour un débat bien instructif, les uns en posant le problème bien objectivement et les autres restés à la porte en ménageant la chèvre et le chou. Enfin, et non des moindres, l’intéressé qui a bien réfléchi à cette ‘affaire’ dans le cadre de sa fonction de ministre et a tiré la seule conclusion raisonnable de démissionner des affaires pour dire aux maliens et à ses pairs de la jeunesse malienne ‘ce qui n’est pas à faire’. Ce fut donc tout simplement une fuite du temps qu’il a réussi à rattrapper en donnant les faits. La conversation autour du thé à la menthe prend bien note et lui souhaite d’être sur la lancée de défendre les intérêts de l’État de l’autre côté de la table. Puisse ce mode de pensée lui donner l’inspiration critique pour réévaluer tout autrement cette 3è licence pour une concurrence plus saine pour discipliner les opérateurs en vue d’une meilleure qualité de service pour les maliens.

Diadié Alpha


Merci Diadie pour le partage et la relance de la conversation autour du the a la menthe. Barou Sam fait bien de nous rappeler que, des le depart, Karim Sylla avait mis le doigt sur le bouton d’alerte en ce qui concerne les possibilites (reelles ou apparentes)de conflits. Maintenant que nous y sommes[au reel ou a l’apparent], avec la reponse de Me Konate [une reponse que je salue] et l’interpellation du journaliste, DAK, par Malobbo, il est a souhaiter que Me nous dise en conclusion quelle demarche va t-il adopter pour resoudre le “choc” de ses collegues du gouvernment[le mot “choc” est utilise par DAK dans son article initial]. Bien que Me Konate ait demissionne comme il le dit et j’y crois, il reste quand meme difficile de s’opposer a quelque chose qu’on a defendue il n’y a pas tres longtemps: C’est la toute la difficulte; et c’est la aussi le choc. Il n’est pas a exclure que les parties [avocats] presentement en charge du dossier jouent aussi sur cette meme corde; c’est a dire utiliser le moment ou Me Konate [leur ex-partenaire] est au gouvernement pour forcer leur dossier.

Talatou


Bonjour Maître,
Bonjour à tous
Merci pour ces premières explications. Permettez-nous d’être encore plus exigeants. Et Pour cause. Il ne s’agit pas (de la part de tous ceux qui vous interpellent sur la question) de procès d’intention encore moins d’accusation. Mais simplement de vérifier avec preuve à l’appui si nous restons fidèles à nos engagements et à nos idéaux.
Ces premiers éléments de tentative de “disculpation” ne me paraissent pas suffisantes. Il faut nous en dire plus sur cette affaire, cette procédure et la suite. Nous informer objectivement.
Une des questions de fond qu’on peut légitimement poser est : sachant que cette affaire importante et grave à plus d’un titre est en cours, était-il légitime moralement et souhaitable déontologiquement d’accepter le poste de Garde des sceaux, sans autres précautions et mesures que ce que vous évoquez?
Ayant été un des avocats importants et/ou influents dans le pool de conseillers dans cette affaire, il paraît difficile de croire que vous n’ayez pas été consulté dans la phase actuelle.
Oui, il est difficile de refuser de servir son pays lorsqu’on vous propose un poste de Ministre. Mais cela impose plus d’exigence morale, de devoir d’exemplarité, de fidélité et de loyauté à la défense des intérêts du pays.
Alors on attend donc d’en savoir plus.
Très sincèrement

Issa Diawara


Salut!
Effectivement on a ou maitre nous doit plus d’explication.
Démissionner du dit cabine peut-il dire que vous n’y avez plus d’intérêt? Et les cas antécédent à ta démission? Comment sont-ils traiter?
Il y a un tas de questionnements que la seule démission ne suffit pas pour faire “trêve” de supputation

/Sénou.


Merci M. Diawara,
Le Mali a besoin de ces franchises entre amis.
Bonne soirée

Amadou ABATHINA


Merci M. Le ministre,
J’attendais une comprehension de tout cela… Ca bouillonnait dans ma tete.Un malilinkers pris dans le bourhaha du pouvoir, du gain … oublier ses principes defendis sur ce reseau… Car c’est pas tout le temps d’etre soi meme face au systeme.
Bonne soirée

Amadou ABATHINA


Cher Touré et tous bonsoir!

Disons grand merci au Ministre pour la bonne clarification.

Nous attendons vraiment les solutions des doléances pendantes dans les rapports du VG, du Médiateur, et de l’EID!

Nous pensons que les caisses de l’Etat doivent être remboursées des prises isolées et cumulées dans les rapports!

Cordialement!

Dr BA Mamadou PhD


Bonsoir Dr Ba et chers tous

Nous avons tous souhaité bon succès au nouveau Ministre qu’était Monsieur M.I. Konaté lorsqu’il a été nommé comme garde des seaux. Sans pourtant oublié d’une part qu’il était membre de la communauté malilink au sein de laquelle l’expression des avis citoyens est sans concession et d’autre part qu’il sera membre d’un gouvernement (une équipe ?) au sein duquel il ne peut pas être libre de mettre en œuvre ses points de vue ou avis.

J’ai toujours pensé que Maitre Konaté aussi clair qu’il l’était ira évoluer au sein d’un système de gouvernance. Deux choses sont possibles le concernant : soit il se conforme à ce qui est considéré comme la norme au sein de gouvernement et des lieux de décision du système, soit c’est lui (le leader alors) qui devient plus fort que tout le système et lui imprime sa vision de ce que doit être la meilleure façon de gouverner ce pays.

En toute sincérité je ne pense pas que la deuxième option soit possible actuellement. Et c’est là que réside la difficulté : changer le système. À moins que lui ne pense que la situation du Mali est satisfaisante et donc qu’il n’y a rien à changer et dans ce cas là nous revenons à “mon” option numéro 1.

Je crois aussi que Maitre Konaté a laissé de côté les avantages liés à l’exercice de sa profession pour tenter de servir le Mali autrement.

En tant qu’intellectuel ayant exprimé largement ses points de vue sur différents foras, je crois qu’il a la volonté de faire en sorte que les maliens vivent mieux et puissent rêver. Mon problème c’est qu’au vu du fait que l’impunité est devenue la norme, il est difficile pour “un seul homme – Maitre Konaté l’intellectuel” de changer un système.

Cordialement
____________________
Chouaibou
Twitter : @chbmaiga


A mon humble avis, Me Konaté a accepté ce poste juste pour étoffer son cv. Il savait bien des le départ que ça allait lui poser des problèmes voir le mettre en dilemme.

Kalifa Gadiaga


Cher Kalifa,

Mme Konate est un grand a moi que je respecte de trop. Je l’ai critique sur certains fronts et le critique sur d’autres sujets. Je respecte pleinement sa decision, mais saurait ete moi, je n’allais meme pas me rapprocher de ce regime.

Ce regime a sali tellement d’hommes, ontinue de salir des centaines et continuera de salir des milliers. Rien ne peut filtrer d’ un regime dirige par quelqu’un comme IBK qui n’a jamais resolu de problemes au Mali. Par contre, il fait partie du ramassis de gangsters qui ont ruine le pays. Il ne peut en aucune maniere etre la solution aux problemes du pays car il continue toujours de caresser le meme systeme avec les memes personnes a travers ces alliances et fiancailles d’essai.

Ce accroupi et moribond regime IBK/Rpm est un regime de mensonges et de manipulations. Il faut vraiment etre faux pour que ce regime te reussisse comme il est entrain de le faire pour beaucoup de nos concitoyens convertis en predateurs qui d’ailleurs inondent notre pays avec tout et du n’importe quoi.

Le regime d’ibk/Rpm est l’incarnation de la mediocrite politique au Mali. Et le Rpm reste le parti majoritaire le plus NUL de l’histoire du Mali.

Mon grand Konate fera mieux de se distancer de ce regime de ventre, de bas ventre, de corruption, de vols, de tripatouillages, … avant qu’il ne trop tard.

Sidy Danioko


Merci Danioko. Comme je l’ai dit c’était juste pour lui une façon de dire j’ai été ministre comme c’est un avocat il va toujours essayer de se justifier Mais c’est de la poudre

Kalifa Danioko


Esperons ainsi, sinon ce regime ne vaut vraiment pas la peine. Malheureusement,avec la complicite active des jongleurs politiques et passive des reveurs non-politqiues, qui d’ailleurs attendent impatiemment a aux portails de la cooperative des opportunites, le pays se trouve noye, verse dans le bourbier de la corruption, dans le desespoir, la desolation,……

People are catching Hell !!!!

Sidy Danioko


Merci Maître.
Je pense que c’est cette information manquait à l’appel. C’est bien la première fois que j’apprends que tu ne représentes plus Komé. Il me semble qu’il serait utile de demander un droit de réponse auprès du journaliste pour clarifier la situation.
De toutes les façons je suis nettement en meilleure position que ce matin quand j’écrivais mon message précédent. Merci d’avoir clarifié.

A. Karim Sylla


La réponse du Ministre est édifiante, Mais cest sa sortie par les propos désobligeants du genre “Trèves de supputations@ qui fâche. Il aurai pu bien se passer de cela.

Kalifa Gadiaga


Kalifa,

Je parle de supputation sans aucune autre connotation. Je n’en parle pas surtout pour désobliger qui que ce soit sur ce réseau qui comprend des hommes et des femmes honorables et respectables. Et tus sais bien qu’il n’est pas dans mon style de manquer de vue que mon prochain a droit au respect.

Mais puisque tu te plains du mot supputation, je constate que tu n’as jamais mis en cause les mots violent et les outrages que les donneurs de leçon de morale sur ce réseau se sont permis de lancer à mon endroit, sans doute que leurs supputations ne t’ont pas heurté.

Toutes les informations que j’ai communiquées auparavant l’ont été volontairement et par égard pour ceux qui pouvaient être induits en erreur sur ce réseau. L’ensemble des informations communiquées sont publiques et vérifiables auprès, entre autres, du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Paris et de celui du Mali pour ce qui est de mes omissions sur les tableaux d’avocats des deux barreaux ; ma démission de la société civile professionnelle d’avocats que j’ai créée en 1997 et la cession de mes droits, donc de mes intérêts au sein de cette société d’Avocats auprès de cette dernière ; ma démission de la seconde société d’avocat, parisienne que je venais de créer depuis un peu plus d’un an à Paris ainsi que ma démission en tant que gérant de ladite société après y avoir cédé toutes mes parts ; mon déport en tant que Avocat, de la procédure arbitrale mise en œuvre par Cesse KOME, contre l’Etat du Mali, le tout dès le lendemain de ma nomination au gouvernement. En même temps que j’ai déposé ma déclaration de patrimoine également.

Certains ont flairé un conflit d’intérêts dans cet article de DAK de l’Indicateur du Renouveau. Il écrit un article par jour et crois pouvoir parler en un mot. Comme les bègues, son second mot ne sort pas toujours en tout cas pas vite. Il dit tout et n’importe quoi me concernant : que je ne suis même pas diplômé ou que je suis faiblement diplômé, que je suis à la solde d’impérialistes, que j’ai encaissé un milliard et demi « de dépôt des caisses de l’Etat » que je vais me prendre une seconde épouse et que je suis à la fois ministre au Mali et au Sénégal…(sic). Le suivre est un délire. Il n’y a pas de conflit et il ne saurait être aucunement. Un imprudent avait écrit la même chose qu’il a reçu une réponse de ma part qu’il s’était tu. J’ai cessé d’exercer mes fonctions et coupé tous les liens de droit et/ou d’intérêts avec tout ce qui peut être ou représenter l’Etat, directement ou indirectement. Pour ceux-là que cela peut intéresser, voici une banale définition du conflit d’intérêt : « un conflit entre la mission d’un agent public et ses intérêts privés, conflit susceptible d’influencer la manière dont il exerce ses fonctions ».

Pour tous ceux qui doutent encore de mon attitude et de mon comportement dans cette mauvaise narration d’un bègue qui parle en un mot jamais en deux, , ils ont encore la possibilité de saisir les Bâtonniers de Paris et du Mali, dans le cadre d’une enquête disciplinaire.

Croyez-moi mes chers amis qu’aucune appartenance à aucune société gouvernementale ne me ferait perdre de vue que je suis un homme, comme vous, le même qui était avec vous et parmi vous, encore pétri de principes, comme vous, de règles et de morale comme vous et de morale absolue comme vous.

Si vous y êtes, j’y suis !

Croyez-moi que je lis beaucoup de choses qui me font bondir et que je n’ai pas toujours la possibilité d’intervenir hélas.. ;

Bonne nuit et à plus longtemps !

Mamadou I. Konaté
Ministre de la Justice


Merci Mr le Ministre pour tous ces éclairage. Vous êtes un homme public, attendez vous davantage à ce genre d’attaques et défendez vous sereinement. Merci et bon reste de soirée

Kalifa Gadiaga


Maitre
Vos explications sont claires et personnellement j’ai beaucoup de problemes avec les articles (ne voulant pas dire les journalistes au Mali) mais voila que ca ouvre une autre porte pour moi. Je ne suis pas homme de loi mais je ne vois aucune difference entre les faits reproches a ce journalistes (par vous) et les faits reproches a Ras Bath. Moi j’avais entendu parler de Ras Bath mais je ne l’avais jamais ecoute jusqu’a son arrestation. Les journaux maliens ont publie une interview ou vous auriez dit avoir donne l’ordre de son arrestation. Je viens ici vous demander si en realite vous avez donne l’ordre.
Mon opinion est que le jeune homme a ete combattu sur la forme et non sur le fond; l’enfermer et le taire sont plus facile que prouver faux ce qu’il dit. Voila qu’un autre journaliste commet la meme faute mais il est libre et publiera d’autres articles (sauf s’il attaque le PM et d’autres dignitaires)
Mr le ministre, moi je ne me fais d’illusions (et un conseil pour vous ne vous faites pas d’illusions non plus) une personne ne pourra pas soigner les maux dont souffre la justice malienne; il faut une volonte collective avec comme leader le president or IBK et ses gouvernements n’en ont aucune volonte et en sont incapables.
Sur ce je vous laisse.
Merci

A. Samaké


Bonjour Maître,
Bonjour Sylla,
Bonjour à tous,
Permettez-moi Maître d’insister. Pour qu’on se comprenne et qu’on situe le débat là où il devrait l’être. Personne ne doute que vous ayez fait les choses dans les règles de l’art sur le plan juridique. Le contraire eut été surprenant. Et vous connaissant un peu, je suis même persuadé qu’il ne pourrait y avoir aucune faille sur cet aspect (démission par ci, prévention de conflit d’intérêt par là et autres omissions…). Ces actes sont sans doute réels.
Mais la conformité sur le plan juridique ne saurait dispenser d’un éclairage sur le plan moral, elle ne saurait dédouaner d’une explication sur le plan des principes et/ou faire l’économie d’explications plus en phase avec la réalité. Plutôt que de dire que vous êtes sourd, muet et aveugle dans la phase actuelle du dossier, nous attendons un éclairage de la part d’un compagnon et d’un homme de principe la vérité et des informations plus précises et peut-être plus; comme au bon vieux temps. C’est de l’exigence (dont nous avons le devoir) et non une leçon de morale. D’autant plus qu’il n’y a accusation de quoi que ce soit.Et votre conseil de saisir les bâtonniers n’est pas de circonstance.

Monsieur Sylla, le fait que notre “ami Maître Konaté” ne représentes plus Komé est la moindre des choses qu’on puisse exiger. On devrait peut-être aller au delà de ces considérations purement juridiques. Comme nous le faisons dans d’autres affaires et à propos de qui que ce soit à partir du moment où cela touche les intérêts du Mali.
Par ailleurs, nous pensons également savoir prendre suffisamment de recul (pour ne pas dire autre chose) par rapport aux allégations plus ou moins vérifiées de certains de nos journalistes. Pas la peine de faire inutilement une tartine là-dessus.
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre en persistant dans ma demande.
Désolé d’insister et d’écourter mes analyses pour na pas lasser.
Bon courage à tous.

Issa Diawara


De toutes les explications et analyses je tire:

1. les explications de Me Konaté ont statut de réponse et doivent apparaitre sur les médiaux. Me Konaté doit l’ exiger, s’ il ne l’ a pas encore fait.

2. Après les explication de Me Konaté, DAK a à répondre et à s’ expliquer encore.

3. Il n’ est pas encore apparu – en tout cas pas clairement – que Me Konaté n’ a pas “demandé 1 milliard à l’ État”. C’ est à dire je voudrais lire dans les messages de Me Konaté quelque chose de comme ceci: “je n’ ai pas (jamais) demandé 1 milliard à l’ État”. C’ est lá que je rejoins Issa Diawara. Les questions juridiques doivent être séparées des questions éthiques et morales.

Bien cordialement

M. Diagayété

Anti-Wangrin


Je n’ai jamais demandé un milliard, je n’ai jamais empoché un milliard et je empocherais pas un milliard …ça te suffit ?

Mamadou I. Konaté
Ministre de la Justice


Oui, merci beaucoup Maitre !!!

Maintenat la balle est uniquement dans le camp de DAK. J’ espère qu’ il aura le courage d’ affronter les preuves que nous (ayant pris position) ont le droit d’ exiger en son endroit. Sans quoi il risque de mettre sa crédibilité en jeu, en tout cas chez moi.

En tant que Président de la “Maison de la Presse”, à ce que je sache, il doit donner l’ exemple.

Bien cordialement

M. Diagayété

Anti-Wangrin


J’avais voulu dire à Diagayété que sa première conclusion me suffisait, moi; et que le point 3 revenait à mettre en doute la bonne foi de Me Konaté. Je me suis ravisé en me disant que je ne peux pas être plus royaliste que le Roi.
Me Konaté (le Roi) s’est exprimé clairement par rapport au Milliard. C’est bien et c’est tout à son honneur.
Maintenant je peux dire que ce n’était pas nécessaire de lui exiger cela. Il n’est plus inscrit à aucun Barreau, il n’a plus d’intérêt dans aucun Cabinet d’avocats; à quel titre diantre voudrait-on qu’il demande Un Milliard à l’Etat malien? Douterait-on aussi qu’il a quitté sa fonction d’avocat, bien plus avantageuse, pour servir le Mali?
La parole est libérée sur Malilink et l’on ne peut que s’en féliciter; mais doit-on céder à ce qui ressemble quelquefois à une torture de l’un des nôtres?
Cela dit, je comprends que nous souhaitions que tous ceux qui œuvrent ici pour un Mali juste, d’égales opportunités pour chacun, de bonne gouvernance…puissent montrer patte blanche en toute circonstance; c’est à l’honneur du réseau.
Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun, comme dirait la CNAS de Soumana Sacko.

Cordialement,

Salihou Guiro


Je ne sais plus qui repond? est -ce Me Konate ? ou est ce le Ministre de la Republique qui nous repond sur un ton sec et a la limite de la cordialite.
Non Me konate , je ne reconnais plus le debatteur du reseau que tu etais.
Jusque la a part le journaliste DAK , personne ne t’a accuse, les un ste les autres demandent des eclairages sur l’aspect ethique.
J’etais l’un des premiers a dire bravo après ta premiere reponse, attendant de toi plus de collaboration dans le debat.
C’est vrai que tu n’es pas oblige ni d’expliquer encore moins de te soumettre a ce debat informel d’un espace informel.
je suis vraiment peine pour toi, car jusqu’a preuve de contraire, je te considere comme un citoyen utile pour son pays, un citoyen ouvert aux critiques et a la contradiction, mais ce sujet t’enerve et t’agace.
Oh mon dieu qu’est ce que le pouvoir est nauseabond?
Qui viendra sauver le Mali ?
Bonne journee

Yachim MAIGA
Kinshasa, République Démocratique du Congo
Cell: +243852082715
yachimmaiga@gmail.com
yachimmaiga.blogspot.com
Compte twitter: @Yachimmaiga


Voyez vous Hachim!
C’est pour cela que j’evite de lire mails à la premiere heure…. Je suis vite decouragé de ce pays.
Bon reprenons nos forces …

Amadou ABATHINA


Ca sent carrément l’odeur d’échanges de bons procédés entre les amis. Ceci n’est que la face cachée de l’iceberg. Un ex. Agent Comptable d’une structure publique, dont je tairai le nom, s’est versé un milliard de FCfa comme indemnités de départ à la retraite en 2014. Comme on le dit en Bambara,” Mali kera Sama Soko yé, ni mouka mourrounda djara o be tchama tigue”.
Heureusement qu’ils ne demandent qu’un milliard sur les recettes courantes de l’Etat, imaginez si ce dernier leur avait octroyé la licence, c’était la valeur future de la licence qui s’offrait eux.

Seidyna Oumarou HAIDARA


Bonjour à tous,

Rien ne vaut un éclairage précis et poignant quand on ne se reproche rien. Maître Konaté, M. le Ministre, a donné des éléments que bon nombre d’entre nous ne savait pas par rapport à sa fonction antérieure d’avocat qu’il n’exerce plus depuis sa nomination. Je n’en avais pas non plus eu écho.

Courage à nous tous.

Cordialement, / Mit freundlichen Grüßen / Kind regards,

_____
Dr. Ibrahim HAÏDARA


Un simple droit de reponse a DAK aurait suffit… Et puis, j’espere que les begues apprecieront le passage qui les concerne dans ce que le ministre appelle eclaircissement. C’est pas digne d’un ministre de tel propos…

Makan Kone


Cher M. Koné,

avez-vous adressé ce message à DAK pour qu’ il réponde, principalement á la mise au point de Me Konaté, puis prenne la défense des bègues (passage que je trouve aussi inutile)?

Mais l’ essentiel c’ est la cause même de l’ article et des discussions qui s’ en sont suivies: Me Konaté aurait exigé 1 milliard à l’ État.

Me Konaté a démenti formellement et crédiblement. Je le résume:

1. Il n’a pas demandé de l’ argent à l’ État.

2. Il a démissionné de toutes les fonctions qui pourraient conduire à un conflit d’ intérêts.

3. Il a fait une déclaration sur son patrimoine.

Personellement je suis complètement satifait de ces mises au point.

C’est logiquement à DAK de:

– soit rétirer ses accusations avec des preuves palpables;

– soit de retirer ses accusations par manque de preuves, donc de rétablir l’ honneur de Me Konaté.
DAK devrait avoir les possibilités et le courage de faire l’ un ou l’ autre.

Bien cordialement

M. Diagayété

Anti-Wangrin (ceci est un appel à nous tous, moi-même inclus, de ne pas emprûnter le chemin de ce serviteur colonial)


Je pense pour ma part qu’il aurait été plus simple que Maitre Konaté mette à la disposition du réseau la preuve de sa démission des différentes structures qu’il cite dans son message. Bonne journée de vendredi à tous et longue vie au réseau.

Pr Sidibé


Bonjour Koné,
Bonjour Haïdara,
Bonjour à tous,
Je ré-insiste.
Les aspects et décisions d’ordre juridique présentés par Maître Konaté (dont nous prenons acte et l’en remercions) sont à dissocier des explications d’autres ordres que nous sommes un certain nombre à demander simplement, amicalement et clairement, pour donner sens et compréhension à notre combat commun pour un autre Mali.
C’est exigeant, ça peut paraître insistant, mais c’est souhaitable et salutaire; voire indispensable. Il y a des principes non négociable sur lesquels il ne faut pas reculer.

Bon courage à tous.

Issa Diawara


Bonjour Maître,
Bonjour à tous,
Simplement pour clore (momentanément ?) nos échanges sur le sujet en objet qui ne mérite pas de se terminer en “queue de poisson”. Je regrette un peu que quelques intervenants se soient retirés en catimini de la discussion avec peut-être des raisons valables ( Monsieur Sylla par exemple dont j’apprécie les analyses). Et surtout que notre “compagnon” Maître Konaté se soit contenté de rester sempiternellement et uniquement sur les aspects juridiques. Alors qu’on l’invitait sur un autre terrain.
Merci à tous pour l’animation de ce débat. Mais puisque le chapitre judiciaire n’est pas clos, nous aurons certainement l’occasion d’y revenir. Avec, je l’espère plus de rigueur et de ténacité.

Bon courage à tous.
Issa Diawara