Elections Communales 2016

Encore une fois, la classe politique Malienne vient de nous prouver que l’attachement à un Mali Un et Indivisible n’est qu’un slogan du bout de ses lèvres.

En effet, nul n’ignore que les élections communales prévues dans quelques jours ne se tiendront pas sur toute l’étendue du territoire à cause de la gestion affreuse de la crise dite du Nord qui n’est en réalité qu’une crise grave de dysfonctionnement des institutions sociopolitiques et économiques de notre pays. Kidal et une bonne partie de notre septentrion ne participeront pas à cette importante compétition électorale de base qui, en principe, déterminera en grande partie les rapports de force politique.

Comment peut-on imaginer que ceux qui doivent vulgariser et propager les valeurs de la république au sein des populations soient toujours les premiers à nous démontrer, toutes les fois que l’occasion leur sont offertes, qu’ils sont tout sauf de vrais républicains ?
Notre pays est sous occupation. La souveraineté de notre Etat, s’il existe, ne s’exerce pas sur toute l’étendue de notre territoire. Dans ce contexte d’humiliation nationale, nous aurions souhaité voir la classe politique malienne faire un bloc autour du Mali en adressant un message fort à la communauté internationale, message dont le contenu consisterait à refuser catégoriquement d’aller à ces élections tant que l’intégrité territoriale de notre pays ne serait pas rétablie.

Hélas ! les seuls éléments qui les motivent sont : Le positionnement politique et réunir les conditions idoines pour bénéficier du financement des partis politiques.
Rappelons-nous, qu’après les événements de Mars 2012, le monde entier a pu se réunir pour parler du Mali et décider pour le Mali sans que les Maliens eux même ne soient jamais capables de s’asseoir et de se parler… Tous les appels furent lancés pour que se tiennent des assises nationales mais RIEN ! Ironie du sort, ceux qui à l’époque étaient viscéralement opposés à ses pourparlers inter-Maliens en sont aujourd’hui les grands demandeurs…. Rien de surprenant bien sûr, du moment où il est constant que la plupart de nos acteurs politiques ont ce défaut extraordinaire de se faire toujours rattraper par les événements.

Curieusement, il a fallu que les législatives soient organisés après les présidentielles de 2013 pour qu’on voit des chiens et chats de la veille, serpents et grenouilles, lions et boucs etc se retrouver le lendemain sur des listes communes, dans des alliances contre nature pour la chasse aux députés. Bref !

Tenir ces élections municipales dans ce contexte de déshonneur et d’insécurité totale pour tous les maliens ne relève ni plus ni moins que d’un déficit criard de conscience politique chez nos politiques.

La « Société Civile » quant à elle, qui devrait assumer son rôle de contre-pouvoir avec responsabilité semble se résigner aux agissements de ceux qu’elle doit critiquer, réprimander et sanctionner au besoin. L’unique Rempart qui reste alors pour le citoyen lambda est sa voie. Nous pensons qu’il doit la réserver entièrement au Mali et non aux politiques en boycottant simplement ces élections par l’abstention totale et ce sera justice populaire associée à véritable acte de patriotisme.

Bien à vous.

Fabou KANTE

Pdt par Intérim de la Coalition Patriotique pour le Mali (CPM)
E-mail : fabou_kante@yahoo.fr
(00223) 66 78 10/ 76 07 41 07


Merci Cher Fabou,
Merci pour ton combat a l’image du Pr Dialla Konate

Je lirai sans faute ce texte. Cependant, je me demande comment les maliens n’arrivent pas a se rendre compte que IBK s’en fount eperdument de cette panoplie de conferences, d’ecrits, de cris, de marches discontinues et ephemeres…. Ils ne comprend pas ce langage. Il comprend le langage de la CmMachin. celui de la resistance, du desordre, de prendre le pays en otage,….

En toute sincerite, je perds espoir tous les jours pour ce pays. Il n’est cache de personne que le massacre de la republique se deroule dans l’indifference totale et generale. Nous assistons au massacre d’une republique avec tout son peuple pour le bonheur d’une poignee de delinquents volontaires.

Certes IBK est une trangedie pour le Mali, mais nous sommes vraiment pires que lui. Il est dangereux, hypocrite et irrationel d’esperer dans le Mali d’aujoiurd’hui non pas tant a cause de ceux qui font le mal, mais a cause de ceux qui regardent et laissent faire ( pour ne pas citer Albet Einstein quand il dit ” Le Monde est dangereux a vivre, non pas tant a cause de ceux qui font le mal, mais a cause de ceux regardent et laissent faire)

De dedans et de dehors, des souffrances sans commune mesure sont infligees a tous les maliens a moins qu’on ne soit du cote du pouvoir, et/ou celui du ventre et du bas ventre, face une lachete collective terrifiante et un silence assourdisant des hommes politiques et des medias corrompus. Une goute de silence qui vient s’ajouter a une chaine de silence depuis l’arrive de cet homme au pouvoir.

Il ne fait que faire ce qui l’enchante. Il defie tout et tout le monde. Il ebranle tous les interdits car tout le monde fait semblant de dire la verite malgre que tout le monde suit le mensonge, c’est a dire IBK dans ses projets de demolition et de balkanisation du pays. Cette histoire d’autorites interimaires est un petit fait par rapport a d’autres qui sont plus graves.

J’ai vraiment l’impression que le vent de la malediction souffle sur/dans ce pays. Et cela ne nullement doit etre une surprise surtout qu’il est assis sur du mensonge, de la manipulation, de l’oppression, de la marginalisation,….

Il faut reellement une lutte des classes dans ce pays!!!

Courage Fabou!!!

Sidy Danioko


Ce que je me demande: pourquoi les différentes organisations de la société, dont la CPM, ne peuvent pas se réunir autour du slogan “Mali un et indivisible” ? Chacune de ces organisations croit pouvoir déplacer la montagne à elle-seule.

Bien cordialement
M. Diagayété


Cher Diagayete,

Je me demande la meme chose. Si a l’echelle des organisations les gens ne peuvent pas s’unir pour travailler ensemble, je me demande comment nous pourrons sauver ce pays.

C’est vraiment frustrant. Je comprends que le regime soit vendu et sous des emprises; mais ca m’echappe comment tout un peuple peut etre aussi vendu!!!.

Sidy Danioko